Le Manuel Merck

Please confirm that you are a health care professional

honeypot link

Chardon Marie

(Silymarin)

Par

Laura Shane-McWhorter

, PharmD, University of Utah College of Pharmacy

Dernière révision totale juil. 2020| Dernière modification du contenu juil. 2020
Cliquez ici pour l’éducation des patients

Le chardon Marie (Silybum marianum) est une plante à fleurs violettes. Sa sève et ses graines contiennent de la silymarine, un composant actif et puissant antioxydant et un terme souvent utilisé de façon interchangeable avec le chardon Marie. La sylimarine peut être ultérieurement subdivisée en 3 flavonoïdes primaires: silybine, silydianine et silychristine. Des extraits de chardon Marie doivent être normalisés à 80 pour cent de silymarine.

Indications

Le chardon Marie est supposé traiter la cirrhose et protéger le foie de l'hépatite virale, des effets dévastateurs de l'alcool et des médicaments hépatotoxiques (1). Le chardon Marie peut aussi améliorer le contrôle glycémique dans le diabète de type 2 (2), et des cas de réduction de la mortalité par empoisonnement par les champignons ont été constatés (3).

Preuves

Une revue Cochrane de 2007 de 13 essais cliniques randomisés a évalué le chardon Marie chez 915 patients présentant des maladies hépatiques dues au virus de l'hépatite B ou C et/ou à l'alcool (4). Les données recueillies par cette analyse ont déterminé que l'intervention n'avait aucun effet significatif sur la mortalité toutes causes confondues, sur les complications de la maladie ou l'histologie hépatiques. Lorsque tous les essais ont été inclus dans l'analyse, la mortalité liée au foie s'est considérablement réduite; cependant, dans une analyse limitée à des études de haute qualité, cette réduction ne s'est pas avérée significative. Le chardon Marie n'a pas été associé à une augmentation significative des effets indésirables. La conception de ces essais cliniques a été remise en question et les auteurs ont remis en cause les avantages du chardon Marie et ont indiqué la nécessité d'études contrôlées par placebo mieux conçues.

Une méta-analyse des études contrôlées randomisées du chardon Marie dans l'hépatite C a rapporté que, bien que bien toléré, il n'apporte pas de bénéfice global (5). Dans vitro, la silymarine augmente les taux de glutathion intrahépatique, un antioxydant important pour la détoxification (6).

Une revue systématique de 2018 et une méta-analyse de 7 études (370 sujets) ont montré que le chardon Marie réduisait de manière significative la glycémie à jeun de 37,9 mg/dL (2,1 mmol/L) et l'hémoglobine A1C de 1,4% (2).

Deux cas rapportés d'intoxication par ingestion de champignons Amanita (3) ont évolué favorablement après traitement par la silybine.

Effets indésirables

Aucun effet indésirable sérieux n'a été rapporté. Les femmes qui présentent des pathologies hormono-sensibles (p. ex., cancers mammaires, utérin et ovarien; endométriose; fibromes utérins) doivent éviter les parties aériennes du chardon Marie.

Interactions pharmacologiques

Il est possible que le chardon Marie intensifie les effets des médicaments hypoglycémiants (7) et interagisse avec l'indinavir (8). La silybine inhibe les enzymes de phase 1 et 2 et inactive les cytochromes P-450 3A4 et 2C9.

Références pour le Chardon Marie

  • Abenavoli L, Izzo AA, Milic N, et al: Milk thistle (Silybum marianum): a concise overview on its chemistry, pharmacological, and nutraceutical uses in liver diseases. Phytother Res 32(11):2202-2213, 2018. doi: 10.1002/ptr.6171.

  • Hadi A, Pourmasoumi M, Mohammadi H, et al: The effects of silymarin supplementation on metabolic status and oxidative stress in patients with type 2 diabetes mellitus: a systematic review and meta-analysis of clinical trials. Complement Ther Med 41:311-319, 2018. doi: 10.1016/j.ctim.2018.08.010. 

  • Ward J, Kapadia K, Brush E, et al: Amatoxin poisoning: case reports and review of current therapies. J Emerg Med 44(1):116-121, 2013.  doi: 10.1016/j.jemermed.2012.02.020.

  • Rambaldi A, Jacobs BP, Gluud C: Milk thistle for alcoholic and/or hepatitis B or C virus liver diseases. Cochrane Database Syst Rev (4)CD003620, 2007. doi: 10.1002/14651858.CD003620.pub3.

  • Yang Z, Zhuang L, Lu Y, et al: Effects and tolerance of silymarin (milk thistle) in chronic hepatitis C virus infection patients: a meta-analysis of randomized controlled trials. Biomed Res Int 941085, 2014. doi: 10.1155/2014/941085.

  • Valenzuela A, Aspillaga M, Vial S, et al: Selectivity of silymarin on the increase of the glutathione content in different tissues of the rat. Planta Med 55(5):420-422, 1989. doi: 10.1055/s-2006-962056.

  • Wu JW, Lin LC, Tsai TH: Drug-drug interactions of silymarin on the perspective of pharmacokinetics. J Ethnopharmacol 121(2):185-193, 2009. doi: 10.1016/j.jep.2008.10.036.

  • Jalloh MA, Gregory PJ, Hein D, et al: Dietary supplement interactions with antiretrovirals: a systematic review. Int J STD AIDS 28(1):4-15, 2017. doi: 10.1177/0956462416671087. 

Plus d'information

Ce qui suit est une ressource en anglais qui peut être utile. S'il vous plaît noter que LE MANUEL n'est pas responsable du contenu de cette ressource.

Médicaments mentionnés dans cet article

Nom du médicament Sélectionner les dénominations commerciales
CRIXIVAN
Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Voir les

Également intéressant

Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
HAUT DE LA PAGE