Le Manuel Merck

Please confirm that you are a health care professional

Chargement

Eczéma nummulaire

(Dermatite discoïde)

Par

Mercedes E. Gonzalez

, MD, University of Miami Miller School of Medicine

Dernière révision totale août 2019| Dernière modification du contenu août 2019
Cliquez ici pour l’éducation des patients
Ressources liées au sujet

L'eczéma nummulaire est une inflammation de la peau caractérisée par des lésions en forme de pièce de monnaie ou de lésions eczémateuses discoïdes. Le diagnostic est clinique. Le traitement comprend des corticostéroïdes locaux et la photothérapie ultraviolette.

L'eczéma nummulaire est très fréquent chez le patient d'âge moyen et plus âgé et est souvent associé à une sécheresse de la peau, particulièrement pendant l'hiver. Les réactions dermatophytidiques (identité, ou id) peuvent se manifester par une dermatite nummulaire. La cause de la dermatite nummulaire est inconnue, mais, parfois, un allergène de contact est identifié comme la cause (1).

Références générales

Symptomatologie

Les lésions discoïdes débutent souvent sous forme de taches, de papules et de vésicules confluentes, qui finissent par suinter puis former des croûtes. Plus tard, elles deviennent sèches, squameuses, lichénifiées et parfois annulaires (guérison centrale). Les lésions sont souvent intensément prurigineuses. On peut en compter entre 1 et jusqu'à environ 50 et leur diamètre est en général compris entre 2 et 10 cm. Elles sont souvent au premier plan sur les faces d'extension des membres et sur les fesses, mais également sur le tronc. Les aggravations et les rémissions peuvent alterner, dans ce cas, les lésions tendent à réapparaître dans les parties déjà guéries.

Diagnostic

  • Bilan clinique

Le diagnostic de dermatite nummulaire est clinique, et basé sur l'aspect et la distribution caractéristique des lésions cutanées. Des examens de recherche de bactéries et de champignons peuvent être effectués pour exclure une infection. Des patchs tests doivent être envisagés si la dermatite nummulaire persiste.

Traitement

  • Soins de support

  • Antibiotiques

  • Corticostéroïdes (le plus souvent topiques mais parfois intralésionnels ou oraux)

  • Thérapie par la lumière ultraviolette

Aucun traitement n'est systématiquement efficace. Des antibiotiques par voie orale (p. ex., dicloxacilline ou céfalexine 250 mg 4 fois/jour) et des compresses humides peuvent être prescrits en cas de lésions suintantes et purulentes. Les corticostéroïdes de moyenne à haute puissance en crème ou en pommade doivent être appliqués 2 fois/jour. Un pansement occlusif comprenant une crème corticostéroïde sous un film de polyéthylène ou un pansement imprégné de flurandrénolide, peut être mis en place à l'heure du coucher. Les infiltrations intralésionnelles de corticostéroïdes peuvent être proposées pour les quelques lésions qui ne sont pas sensibles au traitement.

Dans les cas les plus fréquents, résistants, et récurrents, des ultraviolets B seuls ou le psoralène oral plus des ultraviolets A (PUVA, Psoriasis : Photothérapie) peut être utile. Parfois, les corticostéroïdes oraux sont nécessaires, mais leur utilisation à long terme doit être évitée; une dose raisonnable de départ est la prednisone 40 mg 1 jour/2. Les alternatives aux corticostéroïdes pour les maladies récalcitrantes comprennent la cyclosporine et le méthotrexate.

Points clés

  • L'étiologie de la dermatite nummulaire est inconnue, mais la maladie est surtout fréquente chez le patient d'âge moyen et plus âgé.

  • Les lésions discoïdes prurigineuses forment des taches de papules et de vésicules confluentes qui finissent par se dessécher et se lichénifier.

  • Le diagnostic est clinique.

  • Le traitement comprend des soins de support (dont, p. ex., crème corticostéroïde) pour le prurit, des antibiotiques pour une infection et une thérapie par lumière ultraviolette pour des lésions généralisées, résistants et récurrentes.

Médicaments mentionnés dans cet article

Nom du médicament Sélectionner les dénominations commerciales
NEORAL, SANDIMMUNE
RAYOS
Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Voir les

Également intéressant

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE