Le Manuel Merck

Please confirm that you are a health care professional

honeypot link

Revue générale des troubles de la concentration des phosphates

Par

James L. Lewis III

, MD, Brookwood Baptist Health and Saint Vincent’s Ascension Health, Birmingham

Dernière révision totale avr. 2020| Dernière modification du contenu avr. 2020
Cliquez ici pour l’éducation des patients

Le phosphore est l'un des éléments les plus abondants de l'organisme humain. La majeure partie du phosphore corporel est complexée avec l'oxygène sous forme de phosphate.

Environ 85% des 500 à 700 g de phosphate présents dans l'organisme se trouvent dans l'os, où ils représentent un important constituant de l'hydroxyapatite cristalline. Dans les tissus mous, le phosphate est principalement situé dans le compartiment intracellulaire comme composant intégral des nombreux composés organiques, y compris les acides nucléiques et les phospholipides des membranes cellulaires.

Le phosphate est en outre impliqué dans le métabolisme énergétique aérobie et anaérobie. Le 2,3-diphosphoglycérate (2,3-DPG) contenu dans les globules rouges joue un rôle crucial dans l'apport d'oxygène aux tissus. L' adénosine diphosphate (ADP) et l' adénosine triphosphate (ATP) contiennent du phosphate et utilisent les liaisons chimiques entre les groupes de phosphate pour stocker l'énergie.

Le phosphate est l'un des anions intracellulaires principaux, mais il est également présent dans le plasma.

La concentration plasmatique normale du phosphate chez l'adulte est comprise entre 2,5 et 4,5 mg/dL (0,81 à 1,45 mmol/L). La concentration de phosphate est de 50% supérieure chez le nourrisson et 30% plus élevée chez l'enfant, peut-être du fait du rôle important de ces processus dépendants de phosphate qui jouent sur la croissance.

La concentration en phosphate peut devenir

  • Trop élevée (hyperphosphatémie), généralement suite à une maladie rénale chronique, à une hypoparathyroïdie, à une acidose métabolique ou à une acidose respiratoire

  • Trop basse (hypophosphatémie), habituellement en raison d'un alcoolisme, de brûlures, d'un jeûne ou de la prise de diurétiques

Le régime américain typique contient environ 800 à 1500 mg de phosphate. La quantité dans les selles est variable, suivant la quantité des ligands du phosphate (surtout le calcium) présents dans l'alimentation. Comme pour le calcium, l'absorption digestive de phosphate est augmentée par la vitamine D.

L'excrétion rénale de phosphate est approximativement égale à l'absorption digestive, ce qui maintient l'équilibre du phosphate. Une perte de phosphate peut être observée dans plusieurs pathologies et induit normalement la réabsorption du phosphate par le rein. Le phosphate osseux sert de stock, qui peut tamponner (ou modérer) les variations des taux plasmatiques et intracellulaires du phosphate.

Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Voir les

Également intéressant

Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
HAUT DE LA PAGE