Le Manuel Merck

Please confirm that you are a health care professional

honeypot link

Subluxation axo-atloïdienne (atlantoaxoïdienne)

(Subluxation de C1-C2)

Par

Peter J. Moley

, MD, Hospital for Special Surgery

Dernière révision totale nov. 2020| Dernière modification du contenu nov. 2020
Cliquez ici pour l’éducation des patients
Ressources liées au sujet

La subluxation axo-atloïdienne (atlantoaxoïdienne) est un défaut d'alignement entre la 1ère et la 2e vertèbre cervicale, qui se produit le plus souvent par la flexion du cou.

La subluxation axo-atloïdienne (atlantoaxoïdienne) peut résulter d'un traumatisme majeur mais également survenir sans traumatisme en cas de polyarthrite rhumatoïde, de polyarthrite rhumatoïde juvénile ou de spondylarthrite ankylosante. Ce trouble est très rare.

La subluxation axo-atloïdienne (atlantoaxoïdienne) est habituellement asymptomatique, mais peut entraîner de vagues douleurs du cou, des céphalées occipitales, parfois une compression cervicale de la moelle épinière (potentiellement mortelle).

Diagnostic

  • Rx sans préparation

  • IRM pour évaluer l'intégrité des ligaments

La subluxation axo-atloïdienne (atlantoaxoïdienne) est habituellement diagnostiquée par la rx sans préparation; cependant, les incidences en flexion peuvent être nécessaires pour montrer une subluxation intermittente. Des clichés au cours de flexions si tolérés par le patient, montrent une instabilité dynamique de tout le rachis cervical. Si les rx sont anormales ou si elles sont normales mais qu'une subluxation reste suspectée, une IRM, qui est plus sensible, doit être effectuée. L'IRM permet également le bilan le plus sensible de la compression de la moelle épinière et doit être pratiquée immédiatement en cas de suspicion de compression médullaire.

Traitement

  • Traitement des symptômes

  • Immobilisation cervicale

  • Chirurgie

Les indications du traitement de la subluxation atlantoaxiale comprennent la douleur, les déficits neurologiques et le risque d'instabilité vertébrale. Le traitement comprend des mesures symptomatiques et une immobilisation cervicale, débutant habituellement par une minerve cervicale rigide. L'urgence du traitement est généralement basée sur les symptômes ou la présence d'anomalies de la moelle à l'IRM chez les patients sensibles. Dans les cas où les symptômes augmentent ou dans les traumatismes aigus, la chirurgie peut être nécessaire pour stabiliser la colonne vertébrale.

Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Voir les

Également intéressant

Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
HAUT DE LA PAGE