Le Manuel Merck

Please confirm that you are a health care professional

Chargement

Hypervitaminose E

Par

Larry E. Johnson

, MD, PhD, University of Arkansas for Medical Sciences

Dernière révision totale août 2019| Dernière modification du contenu août 2019
Cliquez ici pour l’éducation des patients

Des quantités relativement importantes de vitamine E ne causent habituellement pas de troubles, mais parfois une faiblesse musculaire, une fatigue, des nausées et une diarrhée. Le risque le plus important est le saignement, principalement avec des doses > 1000 mg par jour.

La vitamine E est un groupe de composés (dont les tocophérols et les tocotriénols) ayant des activités biologiques similaires. Le plus bioactif est l'alpha-tocophérol, mais les formes bêta-, gamma- et delta-tocophérols, comme les 4 formes de tocotriénols et plusieurs de leurs stéréo-isomères peuvent également avoir d'importantes activités biologiques. Ces composés agissent comme des antioxydants, prévenant la peroxydation lipidique des acides gras polyinsaturés au niveau des membranes cellulaires (voir tableau Sources, fonctions et effets des vitamines). Les sources alimentaires de vitamine E comprennent les huiles végétales et les noix.

Les taux plasmatiques de tocophérol varient avec les taux plasmatiques de lipides totaux. Le taux plasmatique normal en alpha-tocophérol est de 5 à 20 mcg/mL (11,6 à 46,4 mcmol/L).

Des doses élevées de compléments en vitamine E ne protègent pas contre les troubles cardiovasculaires; le fait que ces compléments puissent protéger de la dyskinésie tardive est controversé. Il n'existe aucune preuve convaincante selon laquelle des doses allant jusqu'à 2000 unités/jour ralentissent la progression de la maladie d'Alzheimer ou diminuent le risque de cancer de la prostate; une étude a suggéré un risque accru de cancer de la prostate en cas de supplémentation en vitamine E (1).

Bien que la quantité de vitamine E dans l'enrichissement de nombreux aliments et dans les compléments alimentaires soit exprimée en unités, il est recommandé de l'exprimer plutôt en mg.

Nombre d'adultes prennent des doses relativement élevées de vitamine E (alpha-tocophérol 400 à 800 mg/jour) pendant des mois voire des années sans problème apparent. Une faiblesse musculaire, de la fatigue, des nausées et diarrhées sont parfois observées. Le risque le plus important est l'hémorragie. Cependant, l'hémorragie est peu fréquente à moins que la posologie ne soit > 1000 mg/jour ou que le patient ne prenne de la coumarine ou de la warfarine par voie orale. Ainsi, la limite supérieure de sécurité pour les adultes âgés de ≥ 19 ans est de 1000 mg pour toutes les formes de tocophérol.

Les analyses d'études antérieures rapportent que des apports supplémentaires élevés en vitamine E peuvent augmenter le risque d'accident vasculaire cérébral ischémique et de décès prématuré.

Référence

Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Revue générale de la maladie de Wilson
Vidéo
Revue générale de la maladie de Wilson

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE