honeypot link

Le Manuel Merck

Please confirm that you are a health care professional

Comment enlever un corps étranger de l'œil

Par

Christopher J. Brady

, MD, Wilmer Eye Institute, Retina Division, Johns Hopkins University School of Medicine

Dernière révision totale mai 2020
Cliquez ici pour l’éducation des patients

Les corps étrangers et abrasions sont les lésions de la conjonctive et de la cornée les plus fréquentes. Les techniques d'élimination des corps étrangers varient selon le type de corps étranger:

  • Les corps étrangers de surface sont enlevés par irrigation et un applicateur à pointe de coton humidifié.

  • Les corps étrangers inclus doivent être retirés à l'aide de la pointe d'une petite spatule stérile (instrument conçu pour retirer les corps étrangers oculaires) ou d'une aiguille de calibre 25 ou 27, généralement guidée la lampe à fente.

  • Les corps étrangers intraoculaires, ou toute blessure pénétrante, sont traités chirurgicalement par un ophtalmologiste.

Indications

Corps étranger oculaire suspecté

Contre-indications

Contre-indications absolues:

  • Aucun

Contre-indications relatives:

  • Corps étranger intra-oculaire identifié ou suspecté ou autre lésion pénétrante nécessitant une consultation ophtalmologique immédiate

  • Un patient peu coopératif

Le patient doit pouvoir regarder sans bouger les yeux lors de l'ablation du corps étrangers. Une consultation ophtalmologique est indispensable si le patient n'est pas coopératif (p. ex., les jeunes enfants, les adultes intoxiqués).

Complications

Equipement

  • Lampe à fente avec filtre bleu cobalt (préféré) ou lentille binoculaire (loupes) avec lumière de Wood

  • Anesthésique local (p. ex., collyre à la proparacaïne à 0,5%)

  • Bandelettes à la fluorescéine

  • Ecouvillons stériles

  • Spatule ou aiguille de calibre 25 ou 27 fixée à une seringue à tuberculine

  • Fraise rotative à basse vitesse

  • Solution physiologique stérile et seringue de 10 à 20 mL

Considérations supplémentaires

  • Si, à tout moment, on suspecte la présence d'un corps étranger intra-oculaire ou d'autres lésions pénétrantes, il faut arrêter la procédure et éviter d'exercer une pression supplémentaire sur le globe. Protéger le globe par une coque rigide (posée sur ou au-delà du rebord orbitaire osseux), administrer des antibiotiques systémiques (p. ex., la céfazoline empirique et la gentamicine) et un antiémétique et obtenir immédiatement une consultation ophtalmologique pour évaluation et traitement.

Positionnement

  • Asseoir le patient à la lampe à fente et s'asseoir à l'opposé du patient pendant la procédure d'ablation.

  • Stabiliser la tête du patient (p. ex., appuyer fermement contre la sangle frontale et la mentonnière de la lampe à fente).

  • Garder la main en contact avec un os du visage du patient (p. ex., l'arcade zygomatique ou la selle nasale), de sorte que si le patient bouge, la main bougera aussi.

Description étape par étape des procédures et points d'enseignement clés

  • Faire un examen oculaire avant la procédure, sans anesthésique topique si le niveau de gêne du patient le permet. À l'aide d'une lampe-stylo, examiner l'œil de l'extérieur pour détecter la déflation du globe ou de la chambre antérieure. Vérifier l'acuité visuelle, les mouvements oculaires et la taille, la forme et les réflexes de pupillaires. Si on constate des signes de perforation, interrompre la procédure et obtenir une consultation ophtalmologique immédiate (voir Considérations supplémentaires, plus haut).

  • Si aucun anesthésique topique n'a été utilisé avant l'examen pré-opératoire, demander au patient de regarder vers le haut, puis placer une goutte d'anesthésique oculaire topique dans le cul-de-sac inférieur de l'œil affecté. Dire au patient de garder les yeux fermés pendant environ une minute afin de garder le médicament en place.

  • Faire asseoir le patient à la lampe à fente.

  • Appliquer de la fluorescéine et examiner l'œil à la recherche d'un signe de Seidel (perturbation de la fluorescéine de surface par un écoulement sombre d'humeur aqueuse provenant d'une perforation cornéenne ou sclérale). Si le signe de Seidel est présent, interrompre la procédure et obtenir une consultation ophtalmologique immédiate.

  • Examiner l'œil à la recherche d'un corps étranger. Rétracter les paupières en plaçant le pouce juste en dessous de la paupière inférieure et l'index juste au-dessus de la paupière supérieure, puis en écarter le pouce et l'index. Inspecter toute la conjonctive et la cornée. Demander au patient de regarder vers le bas lorsque le cul-de-sac supérieur est inspecté et de lever les yeux lorsque le cul-de-sac inférieur est inspecté. Varier la largeur et l'angle du faisceau de la lampe à fente pour examiner un corps étranger de la cornée et en mesurer la profondeur. Everser et doublement éverser la paupière supérieure. Tout d'abord, appuyer doucement sur la partie supérieure de la paupière supérieure avec un applicateur en coton. Ensuite, soulever le bord supérieur de la paupière vers le haut et l'arrière en direction du front du patient. Ensuite, faire effectuer une double éversion en poussant caudalement avec l'applicateur jusqu'à ce que le cul-de-sac supérieur soit visible.

  • Si aucun corps étranger ou abrasion de la cornée n'est visible ou si seule une abrasion simple de la cornée est visible, frotter les culs-de-sac supérieur et inférieur avec un applicateur en coton imbibé humidifié, puis arroser l'œil de la manière décrite dans Irrigation oculaire et éversion des paupières. En l'absence d'antécédents d'exposition chimique, il peut être suffisant d'irriguer les yeux avec plusieurs décilitres de solution physiologique.

Ablation de corps étrangers superficiels:

  • Pour retirer un corps étranger superficiel de la conjonctive ou de la cornée, commencer par irriguer doucement la zone (p. ex., avec une solution physiologique stérile dans une seringue) pour l'humecter et éventuellement le déloger. Ne pas diriger le jet d'irrigation directement sur le corps étranger.

  • Utiliser un applicateur à bout en coton humidifié, avec un mouvement de roulement, pour soulever doucement le corps étranger superficiel de la surface.

  • Faire un mouvement délicat et circonscrit lors du toucher de la cornée avec l'applicateur à coton humidifié pour éviter d'endommager l'épithélium.

Ablation des corps étrangers inclus:

  • Retirer un corps étranger incrusté en utilisant, selon votre préférence, une spatule, une fraise rotative à basse vitesse ou une aiguille de calibre 25 ou 27 fixée à une petite seringue (p. ex., à tuberculine).

  • Tenir ces outils comme un crayon.

  • Demander au patient de regarder un objet droit devant lui.

  • Toujours approcher d'un corps étranger cornéen en partant de la périphérie de la cornée (c'est-à-dire ne jamais traverser le champ visuel du patient avec l'outil nécessaire pour l'ablation) et utiliser la main dominante. Procéder en 2 étapes d'approche.

  • D'abord, sans grossissement, placer la main opératoire (face cubitale) contre le visage du patient (arcade zygomatique ou selle nasale) et déplacer l'outil de retrait jusqu'à un point situé près de la périphérie de la cornée.

  • Ensuite, sous grossissement et en maintenant l'outil de retrait tangent à la surface de la cornée, approcher lentement et précautionneusement de l'objet étranger en procédant vers l'intérieur à partir de la périphérie de la cornée.

  • Tenir la pointe de la spatule ou l'aiguille avec le biseau vers le haut, puis utiliser la pointe pour recueillir ou éliminer le corps étranger de la cornée. Il faudra peut-être répéter cette procédure à plusieurs reprises pour retirer complètement le corps étranger. Cette technique permet également de supprimer certains anneaux superficiels de rouille. Si le corps étranger a été délogé mais reste à la surface de l'œil, il faut essayer d'irriguer pour l'évacuer ou utiliser l'un des mêmes outils de retrait que ceux utilisés pour éliminer le corps étranger.

  • Certains non-ophtalmologistes évitent d'utiliser la fraise rotative. La fraise est généralement utilisée pour éliminer les anneaux de rouille, mais peut également être utilisée pour retirer un corps étranger cornéen incorporé. Appuyer doucement et brièvement la fraise rotative contre le corps étranger. Puis reculer et évaluer combien a été enlevé. Répéter l'opération jusqu'à ce que le corps étranger (ou l'anneau de rouille) soit retiré. Équilibrer toujours la quantité retirée par rapport à la taille du défaut cornéen créé par la fraise. La fraise crée un défect plus important qu'une aiguille. Inverser la direction de la fraise est parfois utile (en inverser le sens de rotation). Il n'est pas nécessaire d'enlever les anneaux de rouille; l'ophtalmologiste peut les traiter lors de la consultation de suivi des 24 heures.

Soins ultérieurs

  • Tester l'acuité visuelle post-opératoire.

  • Instiller de la fluorescéine et vérifier l'absence continue de perforation (après l'intervention) (c'est-à-dire, absence de signe de Seidel).

  • Prescrire une pommade ou des gouttes antibiotiques topiques (p. ex., ciprofloxacine à 0,3%, pommade ou gouttes 4 fois/jour pendant 5 à 7 jours).

  • Ne pas prescrire de corticostéroïdes topiques.

  • Ne pas prescrire un anesthésique topique.

  • Ne pas poser de cache sur l'œil.

  • Organiser un suivi ophtalmologique de 24 heures ou, si ce n'est pas possible, demander au patient de consulter en urgence si les symptômes ne sont pas complètement résolus dans les 24 heures.

Avertissements et erreurs fréquentes

  • Ne pas utiliser de coton-tige pour retirer un corps étranger cornéen incrusté. L'écouvillon peut endommager des grandes surfaces d'épithélium cornéen.

  • Ne pas utiliser de lentille sclérale pour l'irrigation. Il pourrait enfoncer ultérieurement le corps étranger dans la cornée.

  • Le risque de perforation de la cornée par une aiguille est faible si l'approche est tangentielle et si la main est fixée au visage

Trucs et astuces

  • Passer du moins invasif au plus invasif; le corps étranger peut souvent être éliminé par l'irrigation.

Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public

Également intéressant

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE