honeypot link

Le Manuel Merck

Please confirm that you are a health care professional

Trouble d'anxiété sociale

Par

Joel E. Dimsdale

, MD, University of California, San Diego

Dernière révision totale août 2019| Dernière modification du contenu août 2019
Cliquez ici pour l’éducation des patients

Le trouble d'anxiété de maladie correspond à une inquiétude et à la peur d'avoir ou de contracter un trouble grave. Le diagnostic est affirmé quand la crainte ou les symptômes persistent pendant 6 mois malgré un bilan médical complet et une réassurance. Le traitement comprend l'établissement d'une relation thérapeutique de soutien au patient; une thérapie cognitivo-comportementale et des inhibiteurs de la recapture de la sérotonine permettent une amélioration.

Le trouble d'anxiété de maladie (auparavant appelé hypocondrie, terme qui a été abandonné en raison de sa connotation péjorative), débute le plus souvent au début de l'âge adulte et semble avoir la même incidence chez l'homme et la femme.

Les peurs du patient peuvent provenir d'une mauvaise interprétation de symptômes physiques non pathologiques ou du fonctionnement corporel normal (p. ex., borborygmes, météorisme abdominal, gêne due aux crampes, perception des palpitations, sudations).

Symptomatologie

Les patients présentant un trouble d'anxiété maladie sont tellement préoccupés par l'idée qu'ils sont ou pourraient devenir malades que leur angoisse de la maladie altère leur fonctionnement social et professionnel ou provoque une détresse importante. Les patients peuvent ou non avoir des symptômes cliniques, mais dans ce cas, leur inquiétude porte plus sur les implications possibles des symptômes que sur les symptômes eux-mêmes.

Certains patients s'auto-examinent de façon répétée (p. ex., en se regardant la gorge dans un miroir, en vérifiant leur peau à la recherche de lésions). Ils sont inquiétés par de nouvelles sensations somatiques. Certains patients consultent fréquemment un médecin (type en recherche de soins); d'autres recherchent rarement des soins médicaux (type en évitement de soins).

L'évolution est souvent chronique, fluctuante chez certains, continue chez d'autres. Certains patients guérissent.

Diagnostic

  • Bilan clinique

Le diagnostic de trouble d'anxiété de maladie est basé sur les critères du Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders, Fifth Edition (DSM-5), dont les critères suivants:

  • Le patient craint d'avoir ou de contracter une maladie grave.

  • Le patient présente peu de symptômes somatiques, ou aucun.

  • Le patient est très inquiet à propos de sa santé et il s'alarme facilement des problèmes de santé personnels.

  • Le patient vérifie sans cesse son état de santé ou évite de manière inappropriée les rendez-vous chez le médecin et à l'hôpital.

  • Le patient est angoissé par la maladie depuis ≥ 6 mois, même si la maladie spécifique redoutée peut ne pas être la même pendant toute cette période.

  • Les symptômes ne sont pas mieux expliqués par une dépression ou un autre trouble mental.

Les patients qui ont des symptômes somatiques importants et sont surtout préoccupés par les symptômes eux-mêmes reçoivent un diagnostic de trouble somatoforme.

Traitement

  • Parfois traitement par inhibiteurs de la recapture de la sérotonine ou thérapie cognitivo-comportementale

Les patients peuvent tirer profit d'une relation de confiance avec un médecin attentionné, rassurant. Si le soulagement des symptômes est insuffisant, les patients peuvent tirer profit d'une consultation psychiatrique, tout en continuant d'être suivi par leur médecin généraliste.

Le traitement par inhibiteurs de la recapture de la sérotonine est utile, de même qu'une thérapie cognitivo-comportementale.

Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Voir les

Également intéressant

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE