honeypot link

Le Manuel Merck

Please confirm that you are a health care professional

Masses médiastinales

Par

Richard W. Light

, MD, Vanderbilt University Medical Center

Dernière révision totale juil. 2019| Dernière modification du contenu juil. 2019
Cliquez ici pour l’éducation des patients
Ressources liées au sujet

Les masses médiastinales sont constituées d'une variété de kystes et de tumeurs; les causes habituelles varient selon l'âge du patient et selon le site de la masse (médiastin antérieur, moyen, ou postérieur). Les masses peuvent être asymptomatiques (fréquentes chez l'adulte) ou provoquer des symptômes respiratoires obstructifs (plus fréquents chez l'enfant). Les examens complémentaires comprennent une TDM avec biopsie et d'autres examens si nécessaire. Le traitement diffère selon la cause.

Les masses médiastinales sont classées selon leur site d'apparition, le médiastin antérieur, moyen et postérieur. Le médiastin antérieur s'étend du sternum au péricarde dans la région inférieure et du sternum aux vaisseaux brachio-céphaliques dans la région supérieure. Le médiastin moyen est situé entre le médiastin antérieur et postérieur. Le médiastin postérieur est limité par le péricarde et la trachée en avant et en arrière par la colonne vertébrale.

Étiologie

Adultes

Chez l'adulte, les causes les plus fréquentes varient selon le site:

  • Médiastin antérieur: thymomes et lymphomes d'Hodgkin et non hodgkiniens

  • Médiastin moyen: ganglions lymphatiques hypertrophiés et masses vasculaires

  • Médiastin postérieur: tumeurs neurogènes et anomalies de l'œsophage

Pour d'autres causes, voir la figure Certaines causes de masses médiastinales chez l'adulte.

Certaines causes de masses médiastinales chez l'adulte

Certaines causes de masses médiastinales chez l'adulte

Enfants

Chez l'enfant, les masses médiastinales les plus fréquentes sont des tumeurs et kystes neurogènes. Pour d'autres causes, voir tableau Certaines causes de masses médiastinales chez l'enfant.

Tableau
icon

Certaines causes de masses médiastinales chez l'enfant

Localisation

Cause

Antérieur

Thyroïde ectopique

Sarcome

Tératome

Moyen

Kyste bronchogénique

Tumeur cardiaque

Hygroma kystique

Lymphome

Kyste péricardique

Anomalies vasculaires

Postérieur

Duplication œsophagienne

Myéloméningocèle

Anomalies neurentériques

Tumeurs neurogènes

Symptomatologie

Beaucoup de masses médiastinales sont asymptomatiques. Les lésions et masses malignes chez l'enfant provoquent beaucoup plus souvent des symptômes. Les symptômes les plus fréquents sont des douleurs thoraciques et une perte de poids. Les lymphomes peuvent se manifester par de la fièvre et une perte de poids.

Chez l'enfant, les masses médiastinales sont plus susceptibles de provoquer une compression trachéobronchique et un stridor ou des symptômes de bronchite ou de pneumonie récurrentes.

La symptomatologie dépend également de la localisation. De grandes masses médiastinales antérieures peuvent provoquer une dyspnée lorsque les patients sont en position couchée. Les lésions du médiastin moyen peuvent comprimer les vaisseaux sanguins ou les voies respiratoires, provoquant un syndrome cave supérieur ou une obstruction des voies respiratoires. Les lésions du médiastin postérieur peuvent empiéter sur l'œsophage, provoquant une dysphagie ou une odynophagie.

Diagnostic

  • Rx thorax

  • TDM et parfois IRM

  • Parfois, examen des tissus

Les masses médiastinales sont le plus souvent de découverte fortuite sur une rx thorax ou d'autres examens d'imagerie motivés par des symptômes thoraciques. Des examens diagnostiques supplémentaires, généralement une imagerie et une biopsie, sont indiqués pour en déterminer l'étiologie.

La TDM avec contraste IV est la technique d'imagerie la plus appropriée. À la TDM du thorax, les variantes normales et les tumeurs bénignes, telles que les kystes remplis de liquide ou de graisse, peuvent être distinguées des autres processus. Une IRM est réalisée si la structure est kystique. L'IRM peut permettre de déterminer si la masse comprime ou envahit les structures adjacentes.

Un diagnostic de certitude peut être obtenu pour de nombreuses masses médiastinales par aspiration à l'aiguille ou biopsie à l'aiguille. Les techniques d'aspiration à l'aiguille fine suffisent généralement pour les lésions cancéreuses, mais une biopsie à l'aiguille coupante doit être effectuée chaque fois qu'un lymphome, un thymome, ou une masse de neuronale est suspectée. Si du tissu thyroïdien ectopique est évoqué, la TSH sera mesurée.

Traitement

  • Dépend de la cause

Le traitement dépend de l'étiologie. Certaines lésions bénignes, telles que les kystes péricardiques, peuvent être simplement surveillées. La plupart des tumeurs malignes doivent être enlevées chirurgicalement, mais certaines, comme les lymphomes, sont mieux traitées par chimiothérapie. La maladie granulomateuse doit être traitée par le médicament antimicrobien approprié.

Points clés

  • Chez l'adulte, les thymomes et les lymphomes d'Hodgkin et non hodgkiniens sont les lésions antérieures les plus fréquentes, l'hypertrophie des ganglions lymphatiques et les masses vasculaires sont les lésions moyennes les plus fréquentes, et les tumeurs neurogènes et les anomalies de l'œsophage sont les lésions postérieures les plus fréquentes.

  • Chez l'enfant, les masses médiastinales les plus fréquentes sont des tumeurs et kystes neurogènes.

  • Les symptômes les plus fréquents sont des douleurs thoraciques et une perte de poids, mais de nombreuses masses sont asymptomatiques.

  • Des symptômes respiratoires obstructifs peuvent se produire chez l'enfant et rarement chez les adultes.

  • La TDM avec contraste IV est la technique d'imagerie la plus appropriée.

Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Voir les

Également intéressant

Feature.AlsoOfInterst.SocialMedia

HAUT DE LA PAGE