Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

aortite

Par John W. Hallett, Jr., MD, Clinical Professor, Division of Vascular Surgery, Medical University of South Carolina

L’aortite est l’inflammation de l’aorte.

L’aorte est la plus grosse artère de l’organisme. Elle reçoit du sang riche en oxygène du cœur et le distribue à l’organisme par des artères de plus petite taille qui en bifurquent. L’inflammation provoque parfois un anévrisme ou blocage (occlusion) de l’aorte.

L’aortite est provoqué par

  • Les troubles du tissu conjonctif et de vasculite, tels que l’artérite de Takayasu, l’artérite à cellules géantes, la spondylarthrite ankylosante ou la polychondrite chronique atrophiante.

  • Des infections, telles qu’une endocardite bactérienne, la syphilis, la fièvre pourprée des montagnes rocheuses et les infections fongiques.

  • Le syndrome de Cogan (inflammation de la cornée de l’œil, troubles de l’audition et de l’équilibre, et inflammation de l’aorte).

L’inflammation touche en général toutes les couches de l’aorte et peuvent provoquer un blocage de l’aorte ou de ses branches ou un affaiblissement de la paroi artérielle, ce qui provoque des anévrismes.

Les symptômes varient en fonction de la cause et de la localisation de l’aortite et peuvent aller d’une douleur dorsale ou abdominale accompagnée de fièvre, à un essoufflement sévère et un gonflement des jambes (insuffisance cardiaque) si l’aortite affecte la valvule aortique du cœur. Certaines personnes présentent une dissection aortique ou une rupture, qui peut être fatale.

La diagnostic est réalisé par des examens d’imagerie, tels qu’une angiographie par tomodensitométrie (TDM), une angiographie par résonance magnétique ou une échographie montrant des zones gonflées et épaissies de l’aorte.

Les analyses de sang montrant une augmentation des taux de l’inflammation dans le corps (taux élevé de protéine C réactive, vitesse de sédimentation érythrocytaire élevée) peuvent soutenir le diagnostic d’aortite.

Le traitement dépend de la cause de l’inflammation, par exemple des antibiotiques si l’infection en est la cause, ou des anti-inflammatoires ou des immuno-suppresseurs si elle est due à des troubles du tissu conjonctif ou de vasculite. Si l’aortite a provoqué des lésions irréversibles, une chirurgie ou la mise en place d’une endoprothèse peut être nécessaire.