Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Iléus

(Iléus paralytique ; Iléus adynamique ; Parésie intestinale)

Par Parswa Ansari, MD, Assistant Professor and Program Director in Surgery, Hofstra Northwell - Lenox Hill Hospital, New York

L’iléus est l’absence temporaire des mouvements contractiles normaux de la paroi intestinale.

  • La chirurgie abdominale et les médicaments qui interfèrent avec les mouvements intestinaux sont une cause fréquente.

  • On observe des ballonnements, des vomissements, une constipation, des crampes et une perte d’appétit.

  • Le diagnostic est effectué à l’aide de radiographies.

  • On ne donne rien à boire ni à manger au patient, et une fine sonde d’aspiration est parfois introduite par le nez dans l’estomac.

Semblable à l’occlusion (obstruction) intestinale, l’iléus entraîne une gêne du transit intestinal. Cependant à la différence de l’occlusion mécanique, un iléus entraîne rarement une perforation.

L’iléus survient généralement 24 à 72 heures après la chirurgie abdominale, en particulier lorsque les intestins ont été manipulés. Les médicaments, notamment les analgésiques opioïdes et les médicaments anticholinergiques ( Anticholinergique : définition), sont une cause fréquente d’iléus. L’iléus peut également résulter d’une infection à l’intérieur de l’abdomen, comme une appendicite ou une diverticulite. D’autres maladies, en dehors des maladies intestinales, comme l’insuffisance rénale, l’hypothyroïdie ou les troubles électrolytiques (par exemple, un faible taux de potassium ou des taux élevés de calcium) peuvent être à l’origine d’un iléus.

Symptômes de l’iléus

Les symptômes de l’iléus sont un gonflement abdominal provoqué par l’accumulation de gas et de liquides, des nausées, des vomissements, une constipation sévère, une perte d’appétit et des crampes.

Diagnostic de l’iléus

  • Un examen médical du médecin

  • Radiographies

Le médecin entend peu ou aucun des sons normalement produits par un intestin en bon fonctionnement (bruits intestinaux) à travers le stéthoscope.

Uneradiographie de l’abdomen montre la protrusion des anses intestinales.

Traitement de l’iléus

  • Restriction temporaire de la prise d’aliments et de liquides par voie orale

  • Liquides administrés par voie intraveineuse

  • Aspiration par sonde nasogastrique

Avec la restriction de la prise d’aliments et de liquides par voie orale, l’iléus se résout généralement spontanément après 1 à 3 jours. Pendant ce temps, des solutés et des électrolytes (tels que sodium, chlore et potassium) sont administrés dans une veine (voie intraveineuse). Lorsque cela est possible, les analgésiques puissants appelés analgésiques opioïdes sont arrêtés ou réduits.

Les vomissements sévères sont rares, mais s’ils surviennent, l’accumulation de gaz et de liquide provoquée par l’iléus doit être traitée. En général, une sonde est introduite dans le nez jusque dans l’estomac ou l’intestin grêle (sonde nasogastrique), et une aspiration est pratiquée pour soulager la pression et la dilatation (distension). Le patient doit rester à jeun et sans boire jusqu’à ce que les fonctions intestinales soient à nouveau normales (ou en voie de normalisation). Parfois, si le problème touche principalement le gros intestin, une sonde est introduite par l’anus dans le gros intestin pour diminuer la pression.