Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Hépatite ischémique

Par Nicholas T. Orfanidis, MD, Thomas Jefferson University Hospital

L’hépatite ischémique est une lésion du foie due à un apport de sang ou d’oxygène inadéquat.

  • L’insuffisance cardiaque ou respiratoire peut diminuer le flux sanguin ou l’apport d’oxygène dans le foie.

  • La personne se sent nauséeuse et vomit, et son foie peut être sensible et hypertrophié.

  • Le médecin peut pratiquer des examens d’imagerie pour rechercher la cause.

  • Le médecin traite la maladie à l’origine de la diminution du flux sanguin dans le foie.

Dans l’hépatite ischémique, les cellules hépatiques sont endommagées ou meurent parce que le foie ne reçoit pas suffisamment de sang ou d’oxygène.

L’hépatite ischémique diffère des autres types d’hépatite. En général, une « hépatite » implique une inflammation du foie, qui peut être due à plusieurs causes, le plus souvent un virus (comme c’est le cas pour l’hépatite A ou B). Néanmoins, le foie n’est pas inflammatoire dans l’hépatite ischémique. Bien plutôt, une mort (nécrose) des cellules hépatiques se produit. Le terme hépatite est utilisé car il désigne tout trouble dans lequel les enzymes du foie, les aminotransférases, passent des cellules hépatiques endommagées dans le sang.

Causes

L’hépatite ischémique survient lorsque les besoins en sang et/ou en oxygène du foie ne sont pas comblés.

Une diminution du flux sanguin dans l’organisme est la cause la plus fréquente de ces besoins non satisfaits. Le flux sanguin peut être diminué par :

  • Insuffisance cardiaque

  • Diminution soudaine et importante de la tension artérielle (pouvant être due à un saignement abondant, une déshydratation sévère ou une infection corporelle grave)

La diminution des taux d’oxygène dans l’organisme, comme suite à des troubles respiratoires prolongés et graves, peut également entraîner une hépatite ischémique.

Un besoin accru d’oxygène et de sang, comme pendant une infection corporelle grave (septicémie), peut contribuer à l’hépatite ischémique.

Des vaisseaux sanguins obstrués peuvent provoquer une hépatite ischémique mais uniquement lorsque l’artère hépatique et la veine porte sont toutes deux sténosées ou obstruées. L’ischémie ne se développe pas lorsqu’un seul de ces vaisseaux sanguins est sténosé ou obstrué, car le foie reçoit du sang à la fois de l’artère hépatique et de la veine porte, et le vaisseau sanguin qui n’est pas obstrué continue de l’alimenter en sang.

La cause la plus fréquente de l’obstruction des vaisseaux sanguins est le caillot sanguin. (L’obstruction due à un caillot sanguin est appelée thrombose). Les thromboses de l’artère hépatique peuvent avoir plusieurs causes, notamment :

  • Lésion des vaisseaux sanguins (comme cela peut se produire pendant une greffe du foie)

  • Grosseur (anévrysme) dans l’artère hépatique

  • Inflammation de l’artère (vascularite)

  • Consommation de cocaïne (provoquant des spasmes de l’artère)

  • Crise drépanocytaire

  • Tumeurs, certaines procédures médicales ou infections cardiaques (endocardites) qui provoquent des emboles – amas de matière comme un morceau de matière grasse ou de caillot sanguin sur la paroi d’une artère – qui se dégradent et se déplacent dans la circulation sanguine pour se loger dans un vaisseau sanguin.

Les troubles qui favorisent la formation de caillots (troubles de la coagulation) peuvent entraîner des obstructions de l’artère hépatique ou de la veine porte. Ces troubles peuvent être héréditaires ou acquis.

Symptômes

Les symptômes sont des nausées et des vomissements. Le foie peut être sensible et hypertrophié. Si la personne a déjà eu une fibrose du foie sévère (cirrhose), l’hépatite ischémique peut entraîner une insuffisance hépatique ( Insuffisance hépatique).

Diagnostic

Le médecin suspecte une hépatite ischémique lorsque les résultats du bilan hépatique (pratiqués pour déterminer comment fonctionne le foie et s’il est endommagé) et/ou du bilan de coagulation sont anormaux chez des personnes ayant déjà une prédisposition à ce trouble.

Si le médecin suspecte une hépatite ischémique, il en recherche la cause. Par exemple, il peut réaliser des examens d’imagerie pour rechercher une obstruction dans l’artère hépatique. Ces examens incluent l’échographie, l’imagerie par résonance magnétique (IRM) des vaisseaux sanguins (angiographie par résonance magnétique) et l’artériographie, qui consiste à prendre des clichés après injection d’un produit radio-opaque (colorant visible sur les radiographies) dans une artère.

Traitement

Le médecin se concentre sur le traitement de la maladie à l’origine de la diminution du flux sanguin dans le foie. Si le flux sanguin peut être rétabli, l’hépatite ischémique disparaît généralement.