Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Syndrome du tunnel cubital

(Neuropathie ulnaire)

Par David R. Steinberg, MD, University of Pennsylvania Perelman School of Medicine

Le syndrome du tunnel ulnaire est une maladie provoquée par la compression du nerf ulnaire au niveau du coude.

Le nerf ulnaire passe près de la surface cutanée au niveau du coude. Il est très facilement lésé par les fréquents appuis sur le coude, par le fléchissement prolongé du coude ou, parfois, par une excroissance pathologique de l’os dans cette zone. Il est moins fréquent que le syndrome de canal carpien. Les joueurs de base-ball ont une prédisposition au syndrome du tunnel ulnaire du fait de la torsion excessive du coude nécessaire au lancer de la balle.

Les symptômes comprennent un engourdissement et une sensation de fourmillement au niveau de l’annulaire et de l’auriculaire et une douleur au coude. Une faiblesse de la main, notamment de l’annulaire et de l’auriculaire, peut finalement apparaître. La faiblesse peut également gêner la fonction de pince entre l’index et le pouce et la fonction de préhension de la main, car la plupart des petits muscles de la main sont innervés par le nerf ulnaire. La forme grave du syndrome du tunnel ulnaire chronique peut conduire à l’atrophie des muscles et à une déformation en griffe de la main.

Les médecins posent le diagnostic à partir d’un examen, mais des études de la conduction nerveuse ( Électromyographie et études de conduction nerveuse) peuvent être nécessaires pour aider à déterminer précisément la région du nerf touchée, en particulier s’ils envisagent une intervention chirurgicale. Les personnes présentant un syndrome du tunnel ulnaire léger peuvent bénéficier de la kinésithérapie (y compris le port d’une orthèse la nuit pour éviter une flexion excessive du coude) et doivent éviter la pression sur le coude. Le port d’une protection pour le coude le jour peut être utile. Environ 85 % des personnes réfractaires à l’application d’une orthèse ou présentant une compression nerveuse plus sévère peuvent tirer bénéfice d’une intervention chirurgicale, qui consiste en un relâchement de la compression nerveuse.

Ressources dans cet article