Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Revue générale de la prévention chez la personne âgée

Par James T. Pacala, MD, MS, University of Minnesota Medical School

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

1 iOS Android

Dans le cas des personnes âgées, la prévention porte principalement sur les maladies, la fragilité, les accidents (c.-à-d., les blessures involontaires), les complications iatrogènes et les problèmes psychosociaux. Toutes les personnes âgées ne bénéficient pas de toutes les mesures préventives. Le choix des mesures de prévention est guidé par l'état général du patient:

  • En bonne santé: ces personnes âgées ont peu ou pas de maladie chronique et sont fonctionnellement indépendantes. La prévention primaire et secondaire des maladies et la prévention de la fragilité sont les mesures les plus bénéfiques pour ce groupe de personnes âgées.

  • Chroniquement malades: ces personnes ont habituellement plusieurs maladies non curables mais traitables, sont habituellement fonctionnellement indépendantes ou faiblement dépendantes, prennent souvent plusieurs médicaments et, parfois, sont hospitalisées pour l'exacerbation de leurs maladies chroniques. La prévention secondaire et tertiaire de la maladie et la prévention de la fragilité sont les priorités, de même que la prévention primaire des maladies et la prévention des complications iatrogènes et des accidents.

  • Fragiles/complexes: ces personnes ont généralement beaucoup de maladies chroniques graves, sont fonctionnellement dépendantes et ont perdu leur réserve physiologique. Elles sont fréquemment hospitalisées et institutionnalisées. Chez elles, la prévention des accidents et des complications iatrogènes est le plus important.

Certaines mesures préventives sont applicables à toutes les personnes âgées. Par exemple, l'exercice physique peut éviter la fragilité chez les personnes âgées en bonne santé ou atteintes de maladies chroniques. Chez les personnes âgées fragiles, l'exercice physique peut permettre de préserver les capacités fonctionnelles et réduire l'incidence des accidents. La vaccination contre la grippe (tous les ans) et la vaccination antipneumococcique (à une reprise, à l'exception des patients à haut risque) sont efficaces, peu coûteuses et associées à une morbidité minime.

Problèmes liés au patient et à l'aidant

Les personnes âgées en bonne santé doivent consulter leur médecin généraliste au moins une fois par an pour bénéficier au fur-et-à-mesure des mesures préventives primaires et secondaires, comprenant le dépistage ( Recommandations de dépistage chez les patients âgés et Recommandations de dépistage du cancer chez les patients âgés) et la chimioprévention (p. ex., vaccination, aspirine, Chimioprévention et vaccination chez les patients âgés). Pour plus d'information, v. recommandations for clinical preventive services from the U. S. Preventive Services Task Force (USPSTF).

Medicare couvre un vaste examen clinique à visée préventive, "Welcome to medicare", qui doit être réalisé dans les 12 mois après inclusion dans la Partie B, puis une visite de bien-être tous les 12 mois.

L'exercice physique régulier ( Exercice chez les personnes âgées) et une alimentation saine (v. Recommandations nutritionnelles pour prévenir la fragilité) permettent de prévenir ou de retarder la fragilité et de nombreuses maladies, de même que le peuvent d’autres mesures de prévention des maladies (v. Mesures hygiénodiététiques qui permettent de prévenir les maladies chroniques courantes). Les malades chroniques doivent s'informer sur leurs maladies et les plans de traitement, de même que les personnes qui les prennent en charge. Des consultations médicales régulières chez le médecin et un signalement rapide d'une modification des symptômes peuvent réduire les exacerbations graves d'une maladie, qui peuvent conduire à l'hospitalisation et au déclin fonctionnel.

Les personnes qui prennent en charge les personnes âgées fragiles doivent travailler en permanence pour éviter les accidents en complétant une liste de différents contrôles de sécurité à domicile et en corrigeant les problèmes potentiels qui sont identifiés. Les soignants doivent surveiller les patients âgés et rechercher des modifications fonctionnelles minimes, et signaler rapidement tout changement à un médecin. Si un patient a plusieurs problèmes de santé, en particulier lorsqu'ils sont couplés avec un déclin fonctionnel, l'aidant qui prend en charge le patient doit envisager le recours à une équipe interdisciplinaire de gériatrie.