Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Angiomatose bacillaire

(Angiomatose épithélioïde)

Par Larry M. Bush, MD, Affiliate Professor of Clinical Biomedical Sciences;Affiliate Associate Professor of Medicine, Charles E. Schmidt College of Medicine, Florida Atlantic University;University of Miami-Miller School of Medicine ; Maria T. Perez, MD, Associate Pathologist, Department of Pathology and Laboratory Medicine, Wellington Regional Medical Center, West Palm Beach

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

L'angiomatose bacillaire est une infection cutanée due à Bartonella henselae ou B. quintana.

L'angiomatose bacillaire se produit presque exclusivement chez le patient immunodéprimé et est caractérisée par des nodules rougeâtres, en forme de baies sur la peau, souvent entourés d'une couronne de squames. Les lésions saignent abondamment en cas de traumatisme. Elles peuvent évoquer un sarcome de Kaposi ou un granulome pyogénique.

L'infection par B. quintana se transmet par les poux; l'infection par B. henselae est probablement transmise par les puces des chats domestiques. La maladie peut s'étendre à tout le système réticulo-endothélial, provoquant une angiomatose bacillaire (péliose hépatique due à la bactérie Bartonella), en particulier en cas de SIDA.

Le diagnostic d'angiomatose bacillaire repose sur l'histopathologie des lésions cutanées, des mises en culture et de l'analyse par PCR. Le laboratoire doit être informé de la suspicion de Bartonella, car des colorations spéciales et une culture prolongée sont nécessaires.

Le traitement de l'angiomatose bacillaire repose sur l'érythromycine 500 mg po q 6 h ou la doxycycline 100 mg po q 12 h, poursuivis pendant au moins 3 mois. Les fluoroquinolones et l'azithromycine sont des alternatives.

Ressources dans cet article