Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Pleurodynie épidémique

(Maladie Bornholm)

Par Mary T. Caserta, MD, Professor of Pediatrics, Division of Infectious Diseases;Attending Physician, University of Rochester School of Medicine and Dentistry;Golisano Children’s Hospital at Strong, University of Rochester Medical Center

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

1 iOS Android

La pleurodynie épidémique est un trouble fébrile provoqué le plus souvent par un virus coxsackie du groupe B. L'infection entraîne des douleurs thoraciques, d'origine pleurale ou abdominale, sévères.

La pleurodynie épidémique peut survenir à tout âge, mais elle est plus fréquente chez l'enfant.

Symptômes

Elle se caractérise par une douleur intense, sévère, fréquemment intermittente, souvent pleurale d'apparition brutale au niveau de l'épigastre, de l'abdomen ou de la partie antéro-inférieure du thorax, avec de la fièvre et souvent des céphalées, une irritation de la gorge et une sensation de malaise. Les muscles tronculaires atteints peuvent devenir tuméfiés et douloureux. Les symptômes guérissent habituellement en 2 à 4 jours, mais une récidive peut survenir dans les quelques jours qui suivent et persister ou récidiver pendant plusieurs semaines.

Les cas sont rarement compliqués par une méningite aseptique, une orchite et, moins souvent, par une myopéricardite. Après la guérison, une infection secondaire par un autre virus coxsackie du groupe B est possible.

Diagnostic

  • Bilan clinique

Le diagnostic peut être évident chez l'enfant présentant une douleur pleurale sévère inexpliquée ou une douleur abdominale lors d'une épidémie. Cependant, dans d'autres situations, les symptômes peuvent cependant être difficiles à diagnostiquer car d'autres maladies possibles entraînent douleurs thoraciques ou abdominales.

Le diagnostic de laboratoire n’est pas systématiquement nécessaire; il consiste à détecter le virus dans une culture pharyngienne ou un prélèvement de selles, ou, plus rarement, à mettre en évidence une séroconversion.

Traitement

  • Soulagement des symptômes, dont les AINS

Le traitement comprend des AINS et d'autres mesures symptomatiques.