Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link

Vaccin antiméningococcique

Par

Margot L. Savoy

, MD, MPH, Lewis Katz School of Medicine at Temple University

Dernière révision totale juin 2021
Cliquez ici pour la version professionnelle

Le vaccin contre le méningocoque protège contre les infections causées par la bactérie Neisseria meningitidis (méningocoques). Les infections à méningocoque Infections à méningocoque Les infections à méningocoque sont provoquées par la bactérie Neisseria meningitidis (méningocoques) et incluent la méningite et la septicémie. L’infection... en apprendre davantage Infections à méningocoque peuvent conduire à une méningite Introduction à la méningite La méningite est une inflammation des différentes couches tissulaires qui recouvrent le cerveau et la moelle épinière (méninges) et de l’espace contenant un liquide... en apprendre davantage (infection des membranes recouvrant le cerveau), à une tension artérielle dangereusement basse Choc Le choc est une maladie potentiellement fatale dans laquelle l’irrigation sanguine des organes est faible, ce qui diminue l’apport d’oxygène et provoque des lésions organiques et parfois... en apprendre davantage (choc) et au décès. Ces bactéries sont la cause principale des méningites bactériennes chez les enfants Méningite chez l’enfant La méningite bactérienne est une infection des membranes recouvrant le cerveau et la moelle épinière (méninges). Chez les nourrissons et les enfants plus âgés, la méningite... en apprendre davantage et la seconde cause de méningite bactérienne chez les adultes Méningite bactérienne aiguë Une méningite bactérienne aiguë entraîne l’apparition rapide d’une inflammation des membranes qui recouvrent le cerveau et la moelle épinière (méninges) et... en apprendre davantage .

Pour plus d’informations, référez-vous au Bulletin d’information sur le vaccin antiméningococcique des CDC (Centers for Disease Control and Prevention [Centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies]).

Il existe plusieurs types spécifiques (appelés sérogroupes) de Neisseria meningitidis. Les vaccins méningococciques protègent contre les sérogroupes qui causent la plupart des maladies méningococciques (sérogroupes A, B, C, W et Y). Trois formulations du vaccin antiméningococcique sont disponibles aux États-Unis :

  • Le vaccin conjugué (MCV4, protégeant contre les sérogroupes A, C, W et Y) est préférable chez les personnes âgées de 9 mois à 55 ans et est utilisé pour la vaccination infantile de routine.

  • Le vaccin polyosidique (MPSV4) est uniquement utilisé chez certaines personnes de plus de 55 ans.

  • Le vaccin antiméningococcique du groupe B (MenB) est disponible pour prévenir l’infection résultant d’un type de bactéries responsable de méningite qui est devenu fréquent lors d’épidémies affectant les étudiants.

Administration du vaccin méningococcique

Le vaccin est également recommandé pour les enfants plus jeunes qui présentent un risque accru d’infection à méningocoques, par exemple les enfants dont la rate ne fonctionne pas et ceux atteints de certains déficits immunitaires. L’âge minimum de vaccination varie de 6 semaines à 9 mois, selon la formulation utilisée.

Le vaccin MPSV4 est administré en une seule injection sous la peau.

Le vaccin MenB est administré en deux doses injectées dans un muscle. Il peut être administré aux personnes de 10 ans et plus qui présentent certaines caractéristiques à haut risque. Cependant, il peut également être administré aux personnes âgées de 16 à 23 ans qui le souhaitent, même si elles ne présentent pas certaines caractéristiques à haut risque et ne présentent pas un risque accru de contracter l’infection. L’âge privilégié pour la vaccination est de 16 à 18 ans.

Le vaccin antiméningococcique est aussi recommandé chez les adolescents et adultes suivants :

Si les personnes sont temporairement malades, les médecins attendent en général que la maladie ait disparu avant d’administrer le vaccin (voir également CDC : Qui NE DOIT PAS recevoir ces vaccins ?).

Effets secondaires du vaccin méningococcique

Au site d’injection peuvent apparaître une douleur, un gonflement et une rougeur. Certaines personnes ont des maux de tête et se sentent fatiguées. Un nombre limité de personnes est atteint de fièvre.

Informations supplémentaires

Il s’agit de ressources en anglais qui peuvent être utiles. Veuillez noter que LE MANUEL n’est pas responsable du contenu de ces ressources.

Médicaments mentionnés dans cet article

Nom générique Sélectionner les dénominations commerciales
ULTOMIRIS
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
iOS ANDROID
iOS ANDROID
iOS ANDROID
iOS ANDROID
iOS ANDROID
iOS ANDROID
HAUT DE LA PAGE