Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link

Vaccin contre la poliomyélite

Par

Margot L. Savoy

, MD, MPH, Lewis Katz School of Medicine at Temple University

Dernière révision totale oct. 2020| Dernière modification du contenu oct. 2020
Cliquez ici pour la version professionnelle

Le vaccin contre la poliomyélite protège contre la poliomyélite, une infection virale très contagieuse touchant la moelle épinière et le cerveau. La poliomyélite peut être responsable de faiblesse musculaire permanente, de paralysie et quelquefois peut être mortelle.

Deux formulations sont disponibles :

  • L’une contient le virus tué et est injectée dans un muscle ou sous la peau

  • L’autre contient un virus vivant, atténué et se prend par voie orale

Le vaccin contenant le virus vivant n’est plus disponible aux États-Unis, car le virus peut muter en une souche à l’origine de la poliomyélite chez environ 1 personne recevant le vaccin sur 2,4 millions.

Le vaccin contre la poliomyélite peut être associé à d’autres vaccins, comme le vaccin contre la diphtérie, le tétanos et la coqueluche et parfois avec le vaccin contre l’hépatite B ou le vaccin contre Haemophilus influenzae.

Pour plus d’informations, référez-vous au Bulletin d’information sur le vaccin antipoliomyélitique des CDC (Centers for Disease Control and Prevention [Centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies]).

Administration

Dans le cadre de la vaccination infantile de routine, le vaccin contre la poliomyélite comprend quatre injections : à l’âge de 2 mois, 4 mois, entre 6 et 18 mois, puis entre 4 et 6 ans.

Comme la poliomyélite est maintenant très rare aux États-Unis, les personnes non vaccinées de plus de 18 ans ne reçoivent pas le vaccin à moins d’être exposées au virus de la poliomyélite, par exemple si la personne voyage dans une région où la poliomyélite est fréquente (voir CDC : Santé des voyageurs, travaille dans un laboratoire avec des matières qui contiennent le virus, ou s’occupe de personnes qui peuvent avoir la poliomyélite.

Si les personnes sont temporairement malades, les médecins attendent en général que la maladie ait disparu avant d’administrer le vaccin (voir également CDC : Qui NE DOIT PAS recevoir ces vaccins ?).

Effets secondaires

Les personnes allergiques aux antibiotiques comme la streptomycine, la néomycine ou la polymyxine B peuvent avoir une réaction allergique lors de l’injection du vaccin contre la poliomyélite. Ce vaccin contient de faibles quantités de ces antibiotiques.

Informations supplémentaires

Il s’agit de ressources en anglais qui peuvent être utiles. Veuillez noter que LE MANUEL n’est pas responsable du contenu de ces ressources.

  • Centers for Disease Control and Prevention (CDC) : Bulletin d’information sur le vaccin contre la poliomyélite

  • CDC : Santé des voyageurs : Informations sur les conseils de santé aux voyageurs et sur les vaccins à faire faire selon la destination

  • CDC : Informations sur les personnes qui NE DOIVENT PAS être vaccinées avec le vaccin contre la poliomyélite

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID

Testez vos connaissances

Amibiase
Lorsque les symptômes de l’amibiase apparaissent, ils peuvent inclure chacune des propositions suivantes, SAUF :
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID

Également intéressant

Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
HAUT DE LA PAGE