Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Vaccin contre le tétanos et la diphtérie

Par

Margot L. Savoy

, MD, MPH, Lewis Katz School of Medicine at Temple University

Dernière révision totale août 2019| Dernière modification du contenu août 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

Le vaccin contre la diphtérie et le tétanos (DT) protège l’organisme contre les toxines produites par les bactéries du tétanos et de la diphtérie, il ne protège pas de la bactérie elle-même. Il existe aussi un vaccin combiné qui protège également contre la coqueluche (vaccin diphtérie, tétanos, coqueluche).

Normalement, la bactérie du tétanos pénètre dans l’organisme au niveau d’une plaie ; elle se développe et produit une toxine. La toxine est responsable de spasmes musculaires sévères et peut être mortelle. De ce fait, la vaccination est particulièrement importante.

La diphtérie est responsable d’une inflammation de la gorge et de l’apparition de membranes muqueuses dans la bouche. En outre, la bactérie responsable de la diphtérie produit une toxine qui peut provoquer des lésions au niveau du cœur, des reins et du système nerveux. Avant la mise en place systématique de la vaccination, la diphtérie était l’une des principales causes de décès chez les enfants.

Pour plus d’informations, référez-vous au Bulletin d’information sur les vaccins DT (tétanos, diphtérie) des CDC (Centers for Disease Control and Prevention [Centres pour le contrôle et la prévention des maladies]).

Administration

La vaccination contre la diphtérie, le tétanos et la coqueluche (DTaP) est généralement réalisée dans l’enfance. Le schéma vaccinal de ce vaccin combiné comprend cinq injections (à l’âge de 2 mois, 4 mois, 6 mois, entre 12 et 18 mois et entre 4 et 6 ans) suivies d’une injection de rappel (DTCoq) avec un vaccin contenant la même quantité de vaccin antitétanique mais une quantité moindre de vaccin anti-diphtérie et anti-coqueluche. L’injection de rappel est faite entre 11 et 12 ans. Puisque l’immunité contre la coqueluche est diminuée, les personnes de plus de 16 ans doivent avoir un rappel DTCoq si elles ne l’ont pas eu avant.

Un rappel du vaccin contre le tétanos et la diphtérie (DT) est administré tous les 10 ans après le rappel diphtérie-tétanos-coqueluche, administré entre 11 et 12 ans. Par ailleurs, il est parfois nécessaire de faire le vaccin après une blessure responsable d’une déchirure de la peau.

Certaines affections peuvent avoir une incidence sur la vaccination et la période de vaccination (voir également CDC : Qui NE DOIT PAS recevoir ces vaccins ?). Si les personnes sont temporairement malades, les médecins attendent en général que la maladie ait disparu avant d’administrer le vaccin.

Effets secondaires

Parfois, apparaissent au niveau du site d’injection une douleur, un gonflement et une rougeur. Les effets indésirables sont rares et comprennent des réactions allergiques sévères.

Si le syndrome rare de Guillain-Barré apparaît dans les 6 semaines suivant un vaccin antitétanique, il est nécessaire de consulter un médecin au sujet des futures vaccinations.

Informations supplémentaires

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Comment se laver les mains
Vidéo
Comment se laver les mains
Modèles 3D
Tout afficher
Virus COVID-19
Modèle 3D
Virus COVID-19

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE