Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Diphtérie

Par

Larry M. Bush

, MD, FACP, Charles E. Schmidt College of Medicine, Florida Atlantic University

Dernière révision totale juin 2019| Dernière modification du contenu juin 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources liées au sujet

La diphtérie est une maladie infectieuse et contagieuse, parfois mortelle, des voies aériennes supérieures, provoquée par la bactérie Gram positive en forme de tige (voir la figure Formes des bactéries) Corynebacterium diphtheriae. Certains types de Corynebacterium diphtheriae libèrent une puissante toxine, qui peut endommager le cœur, les reins et le système nerveux.

  • La diphtérie est une infection bactérienne qui est aujourd’hui rare dans les pays développés.

  • Classiquement, les symptômes incluent un mal de gorge, une sensation de malaise général et de la fièvre, parfois accompagnée d’une augmentation de volume des ganglions lymphatiques, et la formation d’une pseudomembrane grise et dure dans la gorge.

  • Le diagnostic repose sur les symptômes, notamment le mal de gorge et la présence de la pseudomembrane, ainsi que sur les résultats d’une mise en culture.

  • La vaccination contribue à prévenir cette infection.

  • La personne est hospitalisée et reçoit des antibiotiques destinés à éradiquer l’infection.

Dans le passé, la diphtérie était l’une des principales causes de décès chez les enfants. De nos jours, elle est rare dans les pays développés, principalement grâce à la diffusion de sa vaccination. Bien que moins de cinq cas soient recensés par an aux États-Unis, les bactéries de la diphtérie sont encore présentes dans le monde et peuvent provoquer des épidémies en cas de vaccination insuffisante. La diphtérie est fréquente dans de nombreux pays d’Asie, du Pacifique Sud, du Moyen-Orient et d’Europe de l’Est, ainsi qu’à Haïti et en République dominicaine. Des épidémies en Indonésie, en Thaïlande, au Laos, en Afrique du Sud, au Soudan et au Pakistan ont eu lieu depuis 2011 (des informations pour les voyageurs concernant la diphtérie sont disponibles sur le site Internet des Centers for Disease Control and Prevention [CDC]).

Le saviez-vous ?

  • La vaccination de routine a presque fait disparaître la diphtérie des pays développés.

Les bactéries de la diphtérie se propagent en général par les gouttelettes d’humidité libérées dans l’air par les personnes malades. Les bactéries se multiplient le plus souvent sur ou près de la surface de la muqueuse de la bouche ou de la gorge, où elles provoquent une inflammation. Cette forme de diphtérie est la diphtérie respiratoire.

Certains types de Corynebacterium diphtheriae libèrent une puissante toxine, qui peut endommager le cœur, les reins et le système nerveux.

Une forme moins sévère de la diphtérie ne touche que la peau et survient essentiellement chez les adultes. Cette forme est plus répandue chez les personnes dont l’hygiène corporelle est insuffisante (par exemple les personnes sans domicile fixe). Elle se transmet par contact avec des plaies cutanées infectées.

Symptômes

La maladie apparaît généralement quelques jours (en moyenne 5 jours) après l’exposition à la bactérie. Les symptômes de la diphtérie se développent en quelques jours ; ils comprennent un mal de gorge, une déglutition douloureuse, un enrouement, une sensation de malaise général, et une légère fièvre (38 à 38,9 °C). Les enfants peuvent également présenter une augmentation du rythme cardiaque, des nausées, des vomissements, des frissons et des céphalées. Les ganglions lymphatiques du cou peuvent gonfler (ce que l’on appelle cou de taureau). Le processus inflammatoire peut entraîner un gonflement de la gorge, un rétrécissement des voies aériennes, ce qui rend la respiration très difficile.

Une pseudomembrane se forme à proximité des amygdales ou d’autres parties de la gorge. Cette membrane est une couche de matière grise dure formée par les bactéries. Elle se compose de globules blancs morts, de bactéries et d’autres substances. La pseudomembrane réduit le diamètre des voies respiratoires. Le palais peut être paralysé. Lors de l’inhalation, la pseudomembrane peut entraîner un bruit d’halètement bruyant. Par ailleurs, la pseudomembrane peut s’étendre dans la trachée ou les voies respiratoires, ou se détacher brusquement et obstruer complètement les voies respiratoires. Cela peut empêcher la personne de respirer.

La toxine libérée par certains types de bactéries diphtériques endommage parfois certains nerfs, notamment ceux des muscles du visage, de la gorge, des bras et des jambes, entraînant des troubles de la déglutition, de la motricité des yeux et des membres. Le diaphragme (muscle le plus important utilisé pour la respiration) peut être paralysé, ce qui entraîne parfois une insuffisance respiratoire. Ces symptômes prennent des semaines à disparaître. Elle peut également provoquer une inflammation du muscle cardiaque (myocardite) qui se traduit parfois par des troubles du rythme cardiaque, une insuffisance cardiaque, voire le décès.

Une infection sévère peut également endommager les reins ou entraîner une hypertension artérielle.

Si la diphtérie ne touche que la peau, elle crée ce qui ressemble à des éraflures (abrasions) et des plaies qui prennent une apparence variée. Ces plaies apparaissent sur les bras et les jambes et ressemblent aux manifestations d’autres troubles cutanés, comme l’eczéma, le psoriasis, et l’impétigo. Parfois, les plaies sont ouvertes et ne cicatrisent pas. Les plaies peuvent être douloureuses, rouges et suinter.

Images de la diphtérie

Au total, environ 3 % des personnes atteintes de diphtérie meurent. Le risque de décès augmente si :

  • Les personnes tardent à aller consulter un médecin

  • La diphtérie affecte le cœur ou les reins

  • La diphtérie se développe chez des enfants de moins de 15 ans ou chez des personnes de plus de 40 ans.

Diagnostic

  • Culture d’un échantillon de mucus infecté

  • Si le médecin soupçonne que le cœur est atteint, électrocardiographie

Une diphtérie est soupçonnée devant une personne qui a un mal de gorge et une pseudomembrane, surtout si ces signes sont associés à une paralysie du palais ou si la personne n’est pas vaccinée. Le diagnostic est confirmé en envoyant un échantillon de mucus provenant de la gorge de la personne dans un laboratoire où la bactérie peut être mise en culture.

Si le médecin soupçonne que le cœur est atteint, un électrocardiogramme (ECG) est réalisé.

Le médecin soupçonne une diphtérie cutanée lorsque la personne présente des plaies au cours d’une épidémie de diphtérie respiratoire. Pour confirmer le diagnostic, le médecin prélève un échantillon à partir d’une plaie et l’envoie au laboratoire pour le mettre en culture.

Prévention

La vaccination antidiphtérique est pratiquée systématiquement pendant l’enfance ( Vaccinations de routine chez les nourrissons et les enfants). Le vaccin antidiphtérique est en général associé à d’autres vaccins, contre le tétanos et la coqueluche (toux convulsive). Lorsque la série initiale de vaccins est terminée, une vaccination antidiphtérique de rappel (associée au vaccin contre le tétanos) est administrée tous les 10 ans.

Si une personne est exposée à la diphtérie et n’a pas terminé le calendrier de vaccination, ou si elle n’a pas reçu de vaccin de rappel depuis plus de 5 ans, elle recevra un vaccin de rappel.

Après une exposition à la diphtérie

Si une personne a un contact direct avec une personne atteinte de diphtérie, des analyses sont effectuées pour déterminer si elle est infectée et un traitement antibiotique est administré pendant 7 jours. Des échantillons provenant de sa gorge et de son nez sont envoyés dans un laboratoire pour être mis en culture. Si les bactéries diphtériques sont détectées dans les échantillons, la personne doit prendre des antibiotiques pendant 7 jours supplémentaires (soit 14 jours au total).

Traitement

  • Antitoxine diphtérique

  • Antibiotiques

Une personne présentant des symptômes de diphtérie respiratoire est généralement hospitalisée en unité de soins intensifs (USI) pour recevoir une injection d’anticorps (antitoxine) destinés à neutraliser la toxine diphtérique. Une antibiothérapie spécifique, par pénicilline ou érythromycine, doit être réalisée pour éliminer la bactérie. Les antibiotiques sont administrés pendant 14 jours. La personne est isolée (pour empêcher toute contamination par des sécrétions infectées) jusqu’à ce que les résultats de deux cultures, effectuées après l’arrêt des antibiotiques, confirment que toutes les bactéries ont été éliminées.

En présence d’une diphtérie cutanée, le médecin nettoie soigneusement les plaies au savon et à l’eau, et la personne prend des antibiotiques pendant 10 jours.

Les personnes qui sont atteintes d’une infection grave récupèrent lentement. Il leur est conseillé de ne pas reprendre les activités trop rapidement. Si le cœur a été atteint, l’effort physique même normal peut être dangereux.

Informations supplémentaires

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Comment se laver les mains
Vidéo
Comment se laver les mains
Modèles 3D
Tout afficher
Bouton de fièvre
Modèle 3D
Bouton de fièvre

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE