Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement
Les faits en bref

Infection par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) chez les enfants

Par

The Manual's Editorial Staff

Dernière révision totale déc. 2019| Dernière modification du contenu déc. 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les données détaillées
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

Qu’est-ce que le VIH ?

Le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) est un virus affectant le système immunitaire. « Immunodéficience » signifie que le système immunitaire est faible. L’organisme est ainsi moins capable de se défendre contre certaines infections et certains cancers. Cela signifie qu’il est plus probable qu’une personne infectée par le VIH contracte d’autres infections et maladies.

  • En général, chez les jeunes enfants infectés par le VIH, c’est la mère qui transmet le virus lors de la naissance.

  • Les médecins réalisent des analyses de sang pour diagnostiquer le VIH.

  • Sans traitement, les enfants infectés par le VIH peuvent développer le sida (syndrome d’immunodéficience acquise).

  • Le VIH est incurable, mais des médicaments ralentissent nettement le virus.

  • Les enfants qui prennent des médicaments contre le VIH (appelés traitement antirétroviral ou TARV) peuvent vivre jusqu’à l’âge adulte.

  • Une mère infectée par le VIH peut généralement empêcher la transmission du VIH à son bébé en prenant un TARV pendant sa grossesse et à la naissance et en donnant au bébé un TARV après la naissance.

Qu’est-ce que le sida ?

Le sida est le syndrome d’immunodéficience acquise. Il s’agit de la forme la plus grave de l’infection par le VIH. Le système immunitaire s’affaiblit encore plus et ne peut plus lutter contre les infections. Les personnes atteintes du sida peuvent contracter des infections inhabituelles qui n’affectent pratiquement jamais les personnes non atteintes du sida.

L’infection par le VIH est considérée comme sida lorsque :

  • L’enfant présente une infection grave que les enfants non infectés par le VIH ne contractent pratiquement jamais

  • Les analyses de sang montrent un système immunitaire très affaibli

Les enfants qui prennent régulièrement leur médicament anti-VIH ne développent pratiquement jamais le sida.

Comment les enfants contractent-ils le VIH ?

Chez les jeunes enfants infectés par le VIH, c’est pratiquement toujours la mère qui transmet le virus avant ou lors de la naissance. Comme le virus est présent dans le lait maternel, il peut être transmis pendant l’allaitement.

Les enfants plus grands et les adolescents peuvent être infectés en :

  • Ayant des relations sexuelles avec une personne infectée par le VIH

  • Étant exposés au sang d’une personne infectée par le VIH

  • Partageant des aiguilles utilisées par une personne infectée par le VIH

Comme les dons de sang font l’objet d’un dépistage du VIH, il n’existe pratiquement aucun cas d’infection due à une transfusion sanguine aux États-Unis, au Canada et en Europe occidentale.

Le VIH n’est pas propagé par :

  • Aliment

  • l’eau,

  • Le fait de toucher ou de partager des objets domestiques

  • Le fait de toucher, embrasser ou se trouver à côté d’une personne infectée à la maison, au travail ou à l’école

Quels sont les symptômes de l’infection par le VIH chez l’enfant ?

Les enfants infectés par le VIH semblent en bonne santé à première vue. Au fil du temps, ils ont de plus en plus de problèmes de plus en plus sévères tels que des rhumes, des otites et des diarrhées. Les symptômes varient selon que l’enfant est traité ou non avec des médicaments anti-VIH. Les médicaments anti-VIH sont appelés TARV (traitement antirétroviral).

Si les enfants ne sont pas traités avec un TARV, ils peuvent présenter :

  • Ralentissement de la croissance et du développement (par exemple, ils n’apprennent pas à marcher ou à parler, ou plus tard que la normale)

  • Diarrhée persistante

  • Anémie (faible numération de globules rouges)

  • Hypertrophie de la rate ou du foie

  • Infections fongiques buccales fréquentes (muguet)

  • Autres infections

  • Perte de poids

Les enfants qui ne prennent pas de TARV finissent par développer le sida.

Si les enfants sont traités avec un TARV, ils peuvent présenter :

  • Aucun symptôme

  • Infections bactériennes fréquentes, comme des otites

  • Problèmes de comportement et d’apprentissage, bien que l’on ne sache pas très bien si ces problèmes sont dus à l’infection par le VIH, à la prise de certains médicaments ou à d’autres raisons

Les enfants qui sont traités pour leur infection par le VIH peuvent présenter des problèmes à long terme lorsqu’ils grandissent, tels que :

Comment les médecins peuvent-ils déterminer la présence d’une infection par le VIH chez un enfant ?

Les médecins analysent le sang à la recherche du VIH chez les bébés et les jeunes enfants lorsque leur mère est infectée par le VIH ou qu’elle est exposée au risque d’infection par le VIH. Les médecins recommandent à toutes les femmes enceintes de se faire dépister pour le VIH.

Les bébés sont dépistés à la naissance. Toutefois, un bébé né d’une mère infectée par le VIH doit faire l’objet de beaucoup plus d’analyses de sang au cours des 6 mois suivants afin de s’assurer qu’il n’est pas infecté par le VIH.

Comment les médecins traitent-ils l’infection par le VIH chez l’enfant ?

Chez l’enfant, les médecins traitent l’infection par le VIH avec :

  • Traitement antirétroviral (TARV)

  • Parfois, antibiotiques pour prévenir certaines infections

Les TARV impliquent toujours plusieurs médicaments. Les enfants infectés par le VIH prennent généralement 3 médicaments différents. Pour les enfants plus grands, les médicaments sont parfois associés dans un seul comprimé. Il est très important de prendre les médicaments régulièrement, à la bonne heure et à la quantité prescrite. Si les enfants prennent leurs médicaments moins souvent, le VIH peut devenir résistant aux médicaments. Résistant signifie que les médicaments ne seront plus efficaces contre le VIH. Si le VIH devient résistant à un médicament, les médecins essaieront un autre médicament.

Les médecins réalisent des analyses de sang tous les 3 à 4 mois environ afin de mesurer :

  • Nombre de globules blancs

  • Quantité de VIH dans le sang

Ces analyses de sang permettent aux médecins de savoir si le traitement est efficace. Les médecins réalisent également des examens pour déterminer si le virus devient résistant aux médicaments et pour rechercher d’éventuels effets secondaires des médicaments.

Presque tous les enfants infectés par le VIH doivent recevoir les vaccins pédiatriques de routine.

Les enfants infectés par le VIH doivent participer à autant d’activités infantiles normales que leur état de santé le permet. Il est très improbable qu’ils puissent transmettre le VIH à d’autres enfants.

Comment prévenir l’infection par le VIH chez l’enfant ?

Si une femme est enceinte et qu’elle est infectée par le VIH, elle peut réduire le risque de transmission de l’infection à son bébé en :

  • Prenant des comprimés de TARV (traitement antirétroviral), tout particulièrement pendant les 2e et 3e trimestres (6 derniers mois) de grossesse

  • Continuant à prendre régulièrement des médicaments TARV si elle en prend déjà

  • Prenant un TARV spécifique par voie intraveineuse pendant le travail et l’accouchement. Ce médicament est également administré au bébé pendant 6 semaines après la naissance et réduit le risque de transmission du VIH au bébé.

  • Accouchant par césarienne plutôt que par voie basse, si sa quantité de VIH dans le sang est élevée

  • Utilisant du lait artificiel plutôt que du lait maternel pour nourrir son bébé, sauf si elle habite dans une région où l’eau n’est pas potable pour reconstituer le lait artificiel

Il faut vérifier que la crèche ou l’école de l’enfant a mis en place un plan de sécurité pour le nettoyage du sang incluant :

  • Port de gants en latex

  • Lavage des mains après le retrait des gants

  • Nettoyage et désinfection des surfaces ayant été en contact avec le sang à l’aide d’une solution composée d’un volume d’eau de Javel pour 100 volumes d’eau

  • Pas de contact si possible avec le sang

Ces précautions universelles doivent être appliquées avec tous les enfants, car il se peut que le personnel ou les parents ne sachent pas qu’un enfant est infecté par le VIH. Ces précautions doivent également être suivies à la maison lorsqu’un membre de la famille est infecté par le VIH.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Implant cochléaire
Vidéo
Implant cochléaire
Lorsque les ondes sonores atteignent l’oreille, elles sont rassemblées par l’oreille externe...

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE