Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Rubéole chez le nouveau-né

(Rubéole congénitale)

Par

Brenda L. Tesini

, MD, University of Rochester School of Medicine and Dentistry

Dernière révision totale nov. 2018| Dernière modification du contenu nov. 2018
Cliquez ici pour la version professionnelle
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

La rubéole est une infection virale infantile généralement peu sévère qui peut, cependant, avoir de très graves conséquences pour les nourrissons infectés avant la naissance.

  • La rubéole est provoquée par un virus.

  • Le fœtus ou le nouveau-né peut présenter des symptômes variables selon le moment où l’infection est survenue pendant la grossesse.

  • Des analyses de sang et des examens d’autres échantillons peuvent être effectués pour détecter le virus chez le fœtus, le nouveau-né ou la mère.

  • La vaccination de la mère avant la grossesse peut prévenir l’infection chez le fœtus.

  • Il n’existe aucun traitement spécifique pour cette infection.

(Voir aussi Présentation des infections chez le nouveau-né et Rubéole chez l’enfant plus âgé et l’adulte.)

Quand un enfant naît avec la rubéole, l’infection est appelée rubéole congénitale. Dans la rubéole congénitale, une femme infectée au cours des 16 premières semaines (notamment les 8 à 10 premières semaines) de la grossesse transmet le virus au fœtus par le placenta (organe qui alimente le fœtus). Cette infection fœtale entraîne une fausse couche, une mort in utero ou de multiples malformations congénitales sévères. Plus l’infection survient tôt au cours de la grossesse, plus le risque d’anomalies sévères est important.

La rubéole congénitale est rare aux États-Unis, car la vaccination contre la rubéole des filles et des jeunes femmes est devenue systématique.

Symptômes

Selon le moment de l’infection du fœtus au cours de la grossesse, il peut n’y avoir aucun symptôme ou une mort in utero peut survenir. Les nourrissons qui survivent peuvent présenter de multiples malformations congénitales. Ces malformations congénitales sont appelées syndrome de rubéole congénitale (SRC).

Symptômes les plus fréquents du syndrome de rubéole congénitale chez le nouveau-né :

Diagnostic

  • Examens visant à mesurer le taux d’anticorps dans le sang maternel

  • Analyses du liquide amniotique ou de sang du fœtus

  • Examens visant à mesurer le taux d’anticorps et rechercher le virus chez le nouveau-né

Les femmes enceintes sont systématiquement dépistées grâce à une analyse de sang en début de grossesse pour confirmer qu’elles sont immunisées contre la rubéole. Le test est répété chez les femmes qui ne présentent pas d’anticorps dirigés contre le virus de la rubéole et qui développent des symptômes de la rubéole.

Le fœtus peut être diagnostiqué avant la naissance en analysant le liquide amniotique ou son sang.

Les nouveau-nés chez qui l’on suspecte un syndrome de rubéole congénitale doivent passer des analyses de sang pour mesurer le taux d’anticorps, et des échantillons peuvent être prélevés à la recherche du virus.

D’autres analyses chez le nouveau-né peuvent comprendre une rachicentèse et des radiographies des os à la recherche d’anomalies causées par le syndrome de rubéole congénitale. Les nouveau-nés doivent également passer des examens approfondis des yeux et du cœur.

Prévention

La vaccination contre la rubéole de toutes les filles et de toutes les femmes en âge de procréer avant une éventuelle grossesse peut prévenir l’infection.

Les femmes enceintes non immunisées contre la rubéole doivent éviter tout contact avec une personne atteinte de la maladie et se faire vacciner immédiatement après l’accouchement afin d’être immunisées en cas de grossesse ultérieure. Les femmes ne peuvent pas être vaccinées au cours de la grossesse, car le vaccin contient le virus vivant qui peut infecter le fœtus. En raison de ce risque, toutes les femmes recevant le vaccin contre la rubéole doivent s’assurer de ne pas tomber enceintes pendant au moins 28 jours après la vaccination.

Une immunoglobuline est parfois injectée à une femme enceinte non vaccinée si celle-ci a un contact avec une personne infectée en début de grossesse afin de tenter de prévenir l’infection.

Traitement

  • Soutien pour les enfants affectés

Il n’existe pas de traitement spécifique.

Le soutien et les soins apportés à un nouveau-né qui a le syndrome de rubéole congénitale varient en fonction de l’étendue de ses problèmes. Les enfants qui présentent plusieurs complications nécessitent un traitement précoce administré par une équipe de spécialistes.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Administration d’insuline
Vidéo
Administration d’insuline
Le diabète est une maladie qui se développe en raison de taux élevés de glucose, ou sucre...
Modèles 3D
Tout afficher
Mode d’action de l’insuline
Modèle 3D
Mode d’action de l’insuline

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE