Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Mégalérythème épidémique

(Cinquième maladie ; Infection à parvovirus B19)

Par

Brenda L. Tesini

, MD, University of Rochester School of Medicine and Dentistry

Dernière révision totale sept. 2019| Dernière modification du contenu sept. 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources liées au sujet

Le mégalérythème épidémique est une infection virale contagieuse bénigne caractérisée par une éruption cutanée marbrée ou constituée de papules rouges surélevées ou par une rougeur des joues.

  • Le mégalérythème épidémique est provoqué par un virus.

  • Les symptômes comprennent une légère fièvre, une rougeur des joues et une éruption cutanée à contours déchiquetés sur les bras, les jambes et le tronc.

  • Le diagnostic repose sur la présence de l’éruption cutanée caractéristique.

  • Le traitement est destiné à soulager les symptômes.

Le mégalérythème épidémique, souvent appelé cinquième maladie, est provoqué par le parvovirus humain B19, et survient plus fréquemment au printemps, souvent sous forme d’épidémies géographiquement limitées, parmi les enfants, tout particulièrement ceux d’âge scolaire. L’infection est transmise principalement par inhalation de petites gouttelettes émises par une personne infectée ; l’infection a donc tendance à se propager au sein d’un même foyer. L’infection peut aussi se transmettre de la mère au fœtus au cours de la grossesse ; rarement, elle est la cause d’une mort in utero ou d’anémie sévère, de production de liquide en excès et de gonflement (œdème) chez le fœtus (hydrops fœtal).

Symptômes

Les symptômes du mégalérythème épidémique débutent environ 4 à 14 jours après l’infection. De nombreux enfants ne présentent aucun symptôme. Cependant, certains enfants présentent une légère fièvre et sont légèrement malades avec des céphalées et un écoulement nasal pendant quelques jours. Plusieurs jours plus tard, les enfants développent une rougeur des joues comme s’ils avaient été giflés, ainsi qu’une éruption cutanée, notamment sur les bras, les jambes et le tronc, à l’exclusion généralement des plantes de pieds et des paumes des mains. Elle peut être prurigineuse, et est constituée de plaques rouges marbrées et surélevées à contours déchiquetés, surtout sur les zones découvertes des bras, car elle est aggravée par l’exposition à la lumière du soleil.

L’éruption cutanée et l’intégralité de la maladie durent en général 5 à 10 jours. Au cours des semaines suivantes, l’éruption peut réapparaître temporairement après une exposition au soleil ou à la chaleur, ou en cas de fièvre, effort ou stress émotionnel. Chez les adolescents, des douleurs et gonflements articulaires légers peuvent persister ou réapparaître de façon intermittente pendant des semaines ou des mois.

Le mégalérythème épidémique peut également se présenter de façon différente, notamment chez les enfants atteints de drépanocytose ou d’autres troubles des globules rouges ou chez les enfants atteints de maladies altérant la capacité du système immunitaire à lutter contre les infections (comme le syndrome d’immunodéficience acquise [sida], Infection par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) chez les enfants). Chez ces enfants, le parvovirus B19 peut toucher la moelle osseuse et provoquer une anémie sévère.

Diagnostic

  • Examen clinique

Le diagnostic du mégalérythème épidémique repose sur l’aspect caractéristique de l’éruption cutanée. Des analyses de sang peuvent permettre d’identifier le virus, mais elles sont rarement réalisées, sauf chez les enfants souffrant d’une maladie du sang connue ou d’un système immunitaire déficient.

Traitement

  • Soulagement des symptômes

Le traitement du mégalérythème épidémique est destiné à soulager les symptômes. Les enfants peuvent recevoir des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) pour soulager la fièvre, la douleur, les céphalées et la douleur articulaire, ainsi que d’autres médicaments pour soulager les démangeaisons si elles sont intenses.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Myopie et hypermétropie
Vidéo
Myopie et hypermétropie
Pendant la vision normale, la lumière passe au travers de la cornée, le revêtement transparent...
Modèles 3D
Tout afficher
Cyphose
Modèle 3D
Cyphose

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE