Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Infection aiguë de l’oreille moyenne chez l’enfant

(Otite moyenne aiguë)

Par

Udayan K. Shah

, MD, Sidney Kimmel Medical College at Thomas Jefferson University

Dernière révision totale févr. 2019| Dernière modification du contenu févr. 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
Les faits en bref
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources liées au sujet

L’infection aiguë de l’oreille moyenne est une infection bactérienne ou virale de l’oreille moyenne, qui accompagne habituellement un rhume.

  • Les bactéries et virus peuvent infecter l’oreille moyenne.

  • Les enfants atteints d’infections des oreilles peuvent avoir de la fièvre et des troubles du sommeil, ils peuvent pleurer, devenir irritables et tirer sur leurs oreilles.

  • Les médecins utilisent des lumières portatives, qui s’appellent otoscopes, pour contrôler si le tympan est rouge ou gonflé et voir s’il y a du liquide derrière le tympan.

  • Le paracétamol ou l’ibuprofène peuvent soulager la fièvre et la douleur, et les antibiotiques sont habituellement utilisés lorsque l’état de l’enfant ne s’améliore pas rapidement ou s’il s’aggrave.

Anatomie de l’oreille

Anatomie de l’oreille

L’infection aiguë de l’oreille moyenne (également appelée otite moyenne aiguë) se développe et se résout généralement relativement vite. Les otites moyennes récurrentes ou persistantes sont appelées infections chroniques de l’oreille moyenne.

Causes

Le plus souvent, l’infection aiguë de l’oreille moyenne est provoquée par les mêmes virus que ceux du rhume. Une infection aiguë peut également être causée par une bactérie qui réside parfois dans la bouche et le nez. Les bactéries qui affectent les nouveau-nés comprennent Escherichia coli et Staphylococcus aureus. Les bactéries qui affectent les nourrissons et les enfants comprennent Streptococcus pneumoniae, Haemophilus influenzae et Moraxella catarrhalis. Une infection initialement virale peut se compliquer et devenir une infection bactérienne.

Symptômes

Les nourrissons atteints d’une infection aiguë de l’oreille moyenne ont de la fièvre et souffrent de troubles du sommeil. Ils pleurent ou deviennent irritables sans raison apparente. On peut aussi observer un écoulement nasal, une toux, des vomissements et une diarrhée. L’oreille est douloureuse (voir Douleurs auriculaires) et la fonction auditive peut être touchée. Les nourrissons et les enfants qui ne peuvent pas s’exprimer verbalement parfois se tirent les oreilles. Les enfants plus âgés se plaignent à leurs parents d’avoir mal à l’oreille ou de ne pas bien entendre.

Les sécrétions s’accumulent fréquemment en arrière du tympan et elles y demeurent après la fin de l’infection aiguë. Il s’agit d’une otite moyenne séreuse.

Complications

Les otites moyennes aiguës entraînent rarement des complications plus sérieuses. Une rupture du tympan peut entraîner un écoulement de sang ou de sécrétions à l’extérieur de l’oreille (voir Écoulement auriculaire). Les structures proches peuvent également se voir infecter, causer les symptômes suivants et nécessiter un traitement en urgence :

Si les infections récidivent, un tissu anormal semblable à de la peau (cholestéatome) peut se développer dans l’oreille moyenne et éventuellement dans le tympan. Un cholestéatome peut endommager les os de l’oreille moyenne et entraîner une perte auditive.

Le saviez-vous ?

  • La plupart des otites moyennes aiguës guérissent sans l’aide d’antibiotiques.

Diagnostic

  • Un examen médical du médecin

Les médecins diagnostiquent les infections aiguës de l’oreille moyenne à l’aide de lumières portatives, qui s’appellent otoscopes, pour contrôler si le tympan est rouge et gonflé et voir s’il y a du liquide derrière le tympan. L’élimination préalable du cérumen de façon à mieux voir le tympan peut être nécessaire. On peut fixer à l’otoscope une boule de caoutchouc et un tube pour souffler de l’air dans l’oreille et voir si le tympan bouge. Si le tympan ne bouge pas ou ne bouge que légèrement, du liquide peut être présent dans l’oreille moyenne, ce qui est un signe d’infection.

Prévention

Le vaccin conjugué contre le pneumocoque, le vaccin contre Haemophilus influenzae de type b (Hib) et le vaccin contre la grippe réduisent le risque d’otite moyenne aiguë. Ces vaccins sont administrés aux enfants en suivant un calendrier standard.

Les nourrissons ne doivent pas s’endormir avec un biberon, car le fait de boire un biberon lors du coucher a tendance à entraîner l’accumulation de liquide dans les trompes d’Eustache. Le liquide dans les trompes d’Eustache retient des sécrétions dans l’oreille moyenne et empêche l’air d’atteindre l’oreille moyenne, ce qui rend l’infection plus probable. Il faut éviter de fumer dans le foyer ou réduire au minimum.

Le saviez-vous ?

  • Le fait de laisser un nourrisson s’endormir avec un biberon peut entraîner une infection aiguë de l’oreille moyenne.

Traitement

  • Médicaments antidouleurs

  • Parfois, antibiotiques

  • Rarement, perforation du tympan

Le paracétamol et l’ibuprofène sont efficaces sur la fièvre et la douleur.

La plupart des otites moyennes aiguës guérissent sans l’aide d’antibiotiques. Beaucoup de médecins utilisent donc les antibiotiques uniquement lorsque les enfants sont très jeunes ou très malades, ou lorsqu’ils ne montrent pas d’amélioration après une courte période, ou en présence de signes d’aggravation de l’infection. On peut recourir à des antibiotiques tels que l’amoxicilline (avec ou sans clavulanate).

Chez les enfants, les antihistaminiques (tels que la bromphéniramine ou la chlorphéniramine) et les vasoconstricteurs (médicaments qui réduisent le diamètre des vaisseaux sanguins, également parfois appelés décongestionnants) ne sont pas efficaces.

Si le tympan est gonflé et que l’enfant présente une douleur sévère ou persistante, de la fièvre, des vomissements ou une diarrhée, le médecin peut percer le tympan (ce que l’on appelle perforation de la membrane tympanique) pour permettre au liquide infecté de sortir. Après cette procédure, les symptômes disparaissent généralement vite, l’audition revient et le tympan cicatrise seul.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Syndrome d’inhalation méconiale (SIM)
Vidéo
Syndrome d’inhalation méconiale (SIM)
Pendant la grossesse, le tube digestif du fœtus est tapissé d’une matière fécale vert foncé...
Modèles 3D
Tout afficher
Mode d’action de l’insuline
Modèle 3D
Mode d’action de l’insuline

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE