Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Testicules non descendus ou hypermobiles

Par

Ronald Rabinowitz

, MD, University of Rochester Medical Center;


Jimena Cubillos

, MD, University of Rochester School of Medicine and Dentistry

Dernière révision totale avr. 2019| Dernière modification du contenu avr. 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources liées au sujet

Des testicules non descendus (cryptorchidie) sont des testicules qui restent dans la cavité abdominale ou dans l’aine au lieu de descendre dans le scrotum. Des testicules hypermobiles (testicule rétractile) sont des testicules qui sont descendus dans le scrotum, mais qui peuvent facilement remonter (se rétracter) dans le canal inguinal en réponse à une stimulation.

Chez le fœtus, les testicules se développent dans la cavité abdominale. Une fois les testicules développés, mais généralement avant la naissance (le plus souvent pendant le troisième et dernier trimestre de la grossesse), ils descendent par un canal dans la cavité abdominale vers l’aine (canal inguinal) puis dans le scrotum.

Une fois les testicules descendus, le canal se referme généralement. S’il ne se referme pas totalement, une hernie inguinale peut se développer. La hernie inguinale provoque rarement des symptômes, mais les médecins peuvent souvent la sentir.

Parfois, du liquide venant de l’abdomen s’accumule autour des testicules et se retrouve coincé dans le scrotum après que le canal s’est refermé. Ce liquide forme alors une masse molle, appelée hydrocèle, qui disparaît généralement au cours de la première année de vie de l’enfant. (Voir aussi Gonflement du scrotum.)

Testicules non descendus

Sur 100 bébés garçons nés à terme (neuf mois), environ 3 présentent un testicule non descendu au moment de la naissance. Cependant, sur 100 bébés garçons nés prématurément, environ 30 présentent un testicule non descendu. Les enfants qui ont un antécédent familial de testicules non descendus présentent un risque accru de développer cette pathologie. Généralement, un seul testicule est touché. Cependant, dans environ 10 % des cas, les deux testicules sont touchés.

Généralement, le testicule non descendu se trouve dans le canal inguinal, mais parfois il est dans la cavité abdominale. Dans environ deux tiers des cas, les testicules descendent d’eux-mêmes d’ici l’âge de 4 mois pour les nourrissons nés à terme (ou quatre mois après la date du terme pour les nouveau-nés prématurés). Les testicules restés dans la cavité abdominale à la naissance sont beaucoup moins susceptibles de descendre d’eux-mêmes.

Testicule non descendu

Testicule non descendu

Les testicules non descendus sont rarement symptomatiques. Cependant, ils peuvent affecter la production de spermatozoïdes plus tard et augmentent le risque de cancer des testicules. Une torsion testiculaire peut survenir lorsque les testicules non descendus restent dans la cavité abdominale, entraînant ainsi une forte douleur. La majorité des nouveau-nés avec un testicule non descendu présentent également une hernie inguinale.

Les médecins examinent le scrotum pour détecter les testicules à la naissance et lors de chaque visite médicale de routine annuelle. S’ils ne parviennent pas à sentir l’un des testicules ou les deux, ils s’assurent qu’ils ne se sont pas simplement rétractés dans le canal inguinal (voir testicules hypermobiles). Les testicules non descendus sont le plus souvent diagnostiqués pendant la petite enfance, mais le diagnostic peut parfois être plus tardif et survenir pendant l’enfance, notamment après une poussée de croissance. Si les testicules ne se trouvent pas dans le scrotum, l’enfant doit consulter un urologue (un médecin spécialiste des voies urinaires et du système reproducteur masculin). Rarement, échographie ou imagerie par résonance magnétique (IRM).

Si le testicule n’est toujours pas descendu après l’âge de 4 à 6 mois, une intervention chirurgicale est nécessaire. Selon où il se trouve, il peut être descendu vers le scrotum grâce à une procédure par une incision ou par laparoscopie (auquel cas les médecins inspectent l’intérieur de la cavité abdominale grâce à un endoscope).

Comme les enfants avec des testicules non descendus présentent un risque accru de développer un cancer des testicules, ils doivent pratiquer un auto-examen des testicules à la recherche de nodules chaque mois à partir de la puberté.

Testicules hypermobiles

Les testicules hypermobiles (testicules rétractiles) sont des testicules descendus qui se déplacent facilement entre le scrotum et le canal inguinal. Par réflexe, les testicules se rétractent en réponse au toucher, à la température, à la peur ou au rire. Une telle réponse est fréquente, surtout chez les nourrissons et les enfants. Les testicules hypermobiles ne sont pas associés à un risque accru de cancer ou d’autres complications.

Les médecins examinent les testicules au cours des visites médicales de routine pour confirmer qu’ils sont bien positionnés dans le scrotum tout au long de la croissance. Les testicules arrêtent généralement de se rétracter dans l’aine à la puberté, lorsqu’ils grossissent. Les testicules hypermobiles ne nécessitent ni une intervention chirurgicale ni autre forme de traitement.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Syndrome d’inhalation méconiale (SIM)
Vidéo
Syndrome d’inhalation méconiale (SIM)
Pendant la grossesse, le tube digestif du fœtus est tapissé d’une matière fécale vert foncé...
Modèles 3D
Tout afficher
Cyphose
Modèle 3D
Cyphose

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE