Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Rétinopathie de la prématurité (ROP)

Par

Christopher M. Fecarotta

, MD, Phoenix Children’s Hospital;


Wendy W. Huang

, MD, PhD, Phoenix Children’s Hospital

Dernière révision totale oct. 2018| Dernière modification du contenu oct. 2018
Cliquez ici pour la version professionnelle
Les faits en bref
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources liées au sujet

La rétinopathie de la prématurité est une affection des nourrissons prématurés due à une croissance anormale des petits vaisseaux sanguins à la partie postérieure de l’œil (rétine).

  • Elle est fortement associée à la prématurité, et la plupart des cas sont observés chez les enfants nés avant 30 semaines de développement dans l’utérus.

  • Dans les cas les plus sévères, la croissance rapide et anormale des petits vaisseaux sanguins peut entraîner un décollement de la rétine et une perte de la vision.

  • Les nouveau-nés atteints ne présentant pas de symptômes, le diagnostic repose sur un examen approfondi réalisé par un spécialiste des yeux (ophtalmologue).

  • La rétinopathie est en général bénigne et se résout spontanément ; néanmoins des examens ophtalmologiques doivent être pratiqués par un ophtalmologue jusqu’à ce que la croissance des vaisseaux sanguins soit complète.

  • En cas de rétinopathie sévère, les nouveau-nés sont traités par laser, injections de bévacizumab ou intervention chirurgicale pour prévenir une perte de la vision.

Les vaisseaux sanguins de la rétine commencent à se développer chez le fœtus entre 18 et 20 semaines et continuent jusqu’au terme. Chez les grands prématurés, le développement des vaisseaux sanguins qui irriguent la rétine peut s’interrompre temporairement. Puis, lorsque le développement des vaisseaux reprend, celui-ci se fait de façon désorganisée. Durant cette croissance rapide et désorganisée, les petits vaisseaux peuvent saigner. Dans les cas les plus sévères, ce processus peut entraîner un décollement de la rétine et une perte de la vision sévère.

Vue de la rétine

Vue de la rétine

Les prématurés ont un risque accru de présenter une rétinopathie de la prématurité s’ils ont d’autres problèmes graves, tels que des infections, une hémorragie cérébrale ou des problèmes pulmonaires (comme la dysplasie bronchopulmonaire). Les prématurés sous oxygène pendant une longue période (par exemple, parce que leurs poumons sont immatures) présentent également un risque accru.

Diagnostic

  • Examens ophtalmologiques

La rétinopathie de la prématurité ne provoque aucun symptôme. Le diagnostic repose donc sur un examen minutieux du fond de l’œil par un ophtalmologiste (un médecin spécialisé dans l’évaluation et le traitement de tous les problèmes oculaires). Ce dernier examine donc de manière systématique les yeux de tous les prématurés dont le poids à la naissance est inférieur à 1 500 grammes ou qui ont passé moins de 30 semaines dans l’utérus. L’examen est répété toutes les 1 à 3 semaines, selon les besoins, jusqu’à ce que la croissance des vaisseaux sanguins de la rétine soit complète.

Les nouveau-nés qui développent une rétinopathie sévère doivent être suivis par un ophtalmologue au moins une fois par an et pour le reste de leur vie. Si un décollement de rétine est détecté précocement, il peut être traité par une intervention chirurgicale pour essayer d’éviter la perte complète de la vision de l’œil atteint.

Pronostic

La rétinopathie est en général bénigne et guérit spontanément. Cependant, chez environ 20 à 40 % des nourrissons concernés dont le poids de naissance est inférieur à environ 1 kilogramme, le trouble est sévère et, chez environ 4 %, il progresse et provoque un décollement de la rétine et une perte de la vision entre 2 et 12 mois après la naissance.

Les enfants dont la rétinopathie de la prématurité s’est résolue présentent un risque accru de développer une myopie, un strabisme et une amblyopie. Chez certains enfants atteints d’une rétinopathie de la prématurité modérée qui s’est résolue, des cicatrices persistent sur la rétine et ils présentent un risque accru de présenter un décollement de la rétine plus tard. Rarement, un glaucome et une cataracte peuvent également survenir.

Prévention

Chez les nouveau-nés prématurés supplémentés en oxygène, il faut surveiller le taux d’oxygène pour utiliser la quantité d’oxygène la plus faible possible. Le taux d’oxygène peut être suivi de façon indirecte à l’aide d’un oxymètre de pouls (capteur externe qui mesure le taux d’oxygène dans le sang au niveau d’un doigt de pied ou de la main).

Traitement

  • Traitement par laser

  • Bévacizumab

  • Parfois, chirurgie

Dans les formes très sévères de rétinopathie du prématuré, un traitement par laser est pratiqué sur la portion la plus externe de la rétine. Un tel traitement bloque la croissance anormale des vaisseaux sanguins et réduit le risque de décollement de rétine et de perte de la vision.

Un médicament appelé bévacizumab peut également être injecté afin de bloquer la croissance anormale des vaisseaux sanguins dans la rétine.

Si la rétinopathie de la prématurité entraîne un décollement partiel ou total de la rétine, une intervention chirurgicale est parfois réalisée pour recoller la rétine et éviter toute perte de vision supplémentaire.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
L’échographie de grossesse : Technique
Vidéo
L’échographie de grossesse : Technique
L’échographie de grossesse est utilisée afin de détecter les battements cardiaques du fœtus...
Modèles 3D
Tout afficher
La mucoviscidose dans les poumons
Modèle 3D
La mucoviscidose dans les poumons

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE