Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Cathinones

(« Sels de bains »)

Par

Gerald F. O’Malley

, DO, Grand Strand Regional Medical Center;


Rika O’Malley

, MD, Albert Einstein Medical Center

Dernière révision totale août 2017| Dernière modification du contenu août 2017
Cliquez ici pour la version professionnelle
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

La cathinone est un stimulant analogue de l’amphétamine issu d’une plante, le Catha edulis (khat). Le khat est un arbuste qu’on trouve en Afrique de l’est et dans la péninsule arabique. Depuis des siècles, les habitants de ces régions en mâchent les feuilles pour leur effet légèrement stimulant. Il s’agit souvent d’une activité sociale, qu’on pourrait apparenter au fait de prendre le café ensemble dans d’autres sociétés.

Cependant, la consommation de khat s’est récemment étendue à d’autres pays, et des cathinones beaucoup plus fortes et non naturelles (synthétiques), appelées « sels de bains », sont apparues et sont devenues des drogues d’abus.

Symptômes

Les effets des cathinones synthétiques sont similaires à ceux des amphétamines et comprennent : maux de tête, accélération du rythme cardiaque (tachycardie), palpitations, hallucinations, agitation et plus grandes endurance ou tolérance à la douleur. Certaines personnes peuvent devenir violentes.

Complications

Les cathinones peuvent provoquer une élévation dangereuse de la température corporelle (hyperthermie). Elles peuvent également provoquer des lésions organiques graves, bien que les médecins ne sachent pas exactement pourquoi. Ces lésions organiques incluent :

Diagnostic

  • Examen clinique

  • Analyses de sang et d’urine

Étant donné que les analyses de sang ou d’urine de routine ne détectent pas les cathinones synthétiques, les médecins basent généralement le diagnostic sur les symptômes chez les personnes connues pour avoir consommé la drogue. Les médecins réalisent généralement les examens suivants chez les personnes présentant des signes d’intoxication aiguë aux cathinones :

  • Analyses de sang (pour vérifier la numération sanguine, les taux d’électrolytes et la fonction rénale)

  • Analyse d’urine pour détecter une myoglobinurie (signe de destruction des tissus musculaires)

Traitement

  • Sédatifs par voie IV

  • Liquides par voie IV

Les traitements standards, qui incluent sédatifs et liquides par voie IV et soins de soutien, sont généralement suffisants. En cas d’élévation dangereuse de la température corporelle (hyperthermie), d’élévation durable du rythme cardiaque ou d’agitation, et d’analyses de sang qui suggèrent la possibilité de problèmes rénaux, les personnes doivent être hospitalisées, et le développement de lésions cardiaques et rénales, ainsi que d’une destruction des tissus musculaires, doit être surveillé.

Informations supplémentaires

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Échocardiographie transthoracique
Vidéo
Échocardiographie transthoracique
L’écho-doppler couleur fournit une image bidimensionnelle mobile du cœur. En haut à gauche...
Pression au niveau de l’oreille
Vidéo
Pression au niveau de l’oreille
L’oreille peut être divisée en trois parties : l’oreille externe, l’oreille moyenne et l’oreille...

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE