Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Chiropraxie

Par

Denise Millstine

, MD, Mayo Clinic

Dernière révision totale févr. 2019| Dernière modification du contenu févr. 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources liées au sujet

Dans la chiropraxie, une pratique de manipulation et corporelle, la relation entre la structure de la colonne vertébrale et la fonction du système nerveux est envisagée comme la clé pour maintenir ou restaurer l’état de santé. La principale méthode pour corriger cette relation est la manipulation vertébrale. Les chiropracteurs peuvent également réaliser des traitements physiques (tels que la chaleur et le froid, la stimulation électrique et les stratégies de rééducation), les massages ou l’acupression, ou recommander des exercices ou des changements de mode de vie. Ils peuvent donner des conseils concernant l’environnement de travail des personnes, afin que celui-ci soit plus adapté et plus sûr (changements ergonomiques). Ces changements peuvent permettre de prévenir certains problèmes, tels que la dorsalgie. (Voir aussi Présentation de la médecine intégrée et des médecines alternatives et complémentaires.)

Certains chiropracteurs utilisent la manipulation vertébrale pour corriger certains décalages suggérés des vertèbres, pour tenter de rétablir le flux d’énergie vitale. La pratique de ces chiropracteurs est un hybride entre un traitement énergétique et un traitement par manipulation. Les autres rejettent cette croyance.

Utilisations médicinales

La chiropraxie est actuellement activement étudiée. Les problèmes les plus fréquemment traités par chiropraxie incluent : lombalgie, céphalées, douleurs cervicales et douleurs nerveuses dues à une compression nerveuse.

Par le passé, des essais cliniques (des études visant à déterminer la sécurité d’emploi et l’efficacité des traitements chez l’homme) ont démontré que la chiropraxie était efficace pour soulager à court terme les lombalgies. Les recommandations médicales conventionnelles incluent la chiropraxie comme option de traitement pour les lombalgies soudaines qui persistent malgré les mesures prises par les personnes d’elles-mêmes. Les traitements poursuivis au-delà de trois mois peuvent ne pas entraîner de bénéfices supplémentaires.

Le saviez-vous ?

  • Il n’existe aucune preuve que la chiropraxie soit efficace pour les maladies non directement reliées au système musculo-squelettique.

Les manipulations n’ont pas encore prouvé leur efficacité pour traiter les maladies n’étant pas directement reliées au système musculo-squelettique (comme l’asthme, les coliques et les otites chez l’enfant). Les quelques études qui ont été menées suggèrent que les manipulations ne sont pas efficaces pour traiter ces maladies.

Effets secondaires possibles

Les complications graves issues de manipulations vertébrales sont rares. Elles comprennent les lombalgies, les atteintes des nerfs cervicaux et des artères du cou. Les autres effets secondaires comprennent une gêne, des céphalées et une asthénie, qui disparaissent généralement en 24 heures. La manipulation rachidienne n’est pas recommandée chez les personnes atteintes de l’une des affections suivantes :

Informations supplémentaires

  • National Center for Complementary and Integrative Health (NCCIH, Centre national de la santé complémentaire et intégrée) : Chiropraxie

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Tomographie par émission de positrons – Tomodensitométrie...
Vidéo
Tomographie par émission de positrons – Tomodensitométrie...
Un scanner TEP-TDM allie les capacités de la TEP et la TDM en une machine qui identifie les...
Échocardiographie transthoracique
Vidéo
Échocardiographie transthoracique
L’écho-doppler couleur fournit une image bidimensionnelle mobile du cœur. En haut à gauche...

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE