Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link

Alimentation par sonde

(Nutrition par sonde entérale)

Par

David R. Thomas

, MD, St. Louis University School of Medicine

Dernière révision totale juil. 2020| Dernière modification du contenu juil. 2020
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources liées au sujet

L’alimentation par sonde peut être utilisée pour nourrir des personnes dont le tube digestif fonctionne normalement, mais qui ne peuvent pas manger suffisamment pour subvenir à leurs besoins nutritionnels. De telles personnes peuvent notamment présenter les circonstances suivantes :

  • Elle préserve mieux la structure et la fonction du tube digestif.

  • Elle est moins coûteuse.

  • Elle occasionne probablement moins de complications, particulièrement d’infections.

Procédure pour l’alimentation par sonde

L’endroit d’insertion de la sonde d’alimentation dépend généralement de la durée pendant laquelle l’alimentation par sonde sera nécessaire :

  • Pour moins de 4 à 6 semaines : Une fine sonde de plastique est introduite par voie nasale dans la gorge et jusque dans l’estomac (appelée sonde nasogastrique) ou dans l’intestin grêle (appelée sonde nasoduodénale). Si le nez est endommagé, la sonde peut être insérée par la bouche.

  • Pendant plus de 4 à 6 semaines : La sonde est insérée directement dans l’estomac ou l’intestin grêle, en pratiquant une courte incision de l’abdomen.

Insertion d’une sonde d’alimentation par le nez

Les sondes nasogastriques et nasoduodénales peuvent généralement être insérées pendant que la personne est éveillée. La sonde est lubrifiée et insérée dans le nez puis au fond de la gorge. Une sonde peut causer un haut-le-cœur quand elle pénètre dans la gorge, alors on demande aux personnes d’avaler leur salive ou on leur donne de l’eau par une paille pour les aider à avaler. La sensation de haut-le-cœur peut être diminuée ou évitée en avalant, ce qui aide la sonde à aller jusqu’au fond de la gorge. Une fois que la sonde est arrivée au fond de la gorge et pénètre dans l’œsophage, elle peut facilement se glisser dans l’estomac ou dans l’intestin grêle. Les médecins font parfois des tests, comme une radiographie de l’abdomen, pour s’assurer que la sonde est placée correctement.

Insertion d’une sonde d’alimentation directement dans l’estomac ou l’intestin

Quand la sonde est directement insérée dans l’estomac ou dans l’intestin grêle, les médecins utilisent souvent une sonde de gastroscopie percutanée endoscopique (GPE).

Avant l’insertion d’une sonde GPE, les personnes reçoivent un sédatif et parfois un analgésique, généralement par voie intraveineuse. On peut aussi pulvériser un spray anesthésiant à l’arrière de la gorge pour supprimer l’envie de tousser ou le réflexe nauséeux. Ensuite, les médecins introduisent un endoscope par la bouche jusque dans l’estomac ou l’intestin grêle. À la pointe de l’endoscope se trouve une caméra, ce qui permet aux médecins de voir l’intérieur de l’estomac et de déterminer où placer la sonde GPE. Les médecins pratiquent alors une courte incision de l’abdomen et insèrent la sonde GPE. Les personnes doivent jeûner avant cette procédure et une fois celle-ci achevée, ils ne peuvent manger et boire que de manière limitée jusqu’au retour du réflexe nauséeux.

S’il n’est pas possible de placer une sonde GPE, une procédure chirurgicale peut être utilisée pour aider les médecins à placer la sonde d’alimentation directement dans l’estomac ou dans l’intestin grêle. Cette procédure peut être réalisée de l’une des façons suivantes :

  • Utilisation d’une sonde optique (laparoscope), qui n’exige qu’une petite incision juste en dessous de l’ombilic

  • Réalisation d’une incision relativement grande dans l’abdomen, parce que les médecins ont besoin de voir la zone à travers l’incision de manière à pouvoir placer la sonde à l’endroit approprié

Après l’insertion d’une sonde d’alimentation

Les personnes qui ont des sondes d’alimentation doivent se tenir assises en position redressée ou avec la tête de lit surélevée pendant l’alimentation et par la suite durant 1 à 2 heures. Cette position réduit le risque d’inhaler la nourriture et permet à la gravité d’aider la progression de la nourriture dans le tube digestif.

On donne typiquement une quantité assez importante de nourriture (appelée bol) plusieurs fois par jour. Cependant, si ce mode d’alimentation provoque une nausée, on peut donner de petites quantités de nourriture de manière continue.

Formules

Par ailleurs, des formules spécialisées sont disponibles pour des personnes ayant des besoins spécifiques. À savoir :

  • Des formules concentrées moins liquides pour les personnes dont la prise de liquides est limitée

  • Des formules enrichies en fibres pour les personnes constipées

  • Des formules sans lactose pour les personnes intolérantes au lactose

Complications de l’alimentation par sonde

Les complications de l’alimentation par sonde sont fréquentes et peuvent être graves.

Tableau
icon
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID

Testez vos connaissances

Zinc
Lequel des aliments suivants peut réduire l’absorption de zinc dans le corps ?
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID

Également intéressant

Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
HAUT DE LA PAGE