Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Œsophagite à éosinophiles

Par

Kristle Lee Lynch

, MD, Perelman School of Medicine at The University of Pennsylvania

Dernière révision totale juil. 2019| Dernière modification du contenu juil. 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

L’œsophagite éosinophilique est une maladie inflammatoire dans laquelle la paroi de l’œsophage se remplit d’un grand nombre d’éosinophiles, un type de globules blancs.

  • Cette affection peut être provoquée par des allergies alimentaires.

  • Les enfants peuvent refuser de manger et présenter une douleur thoracique. Chez les adultes, des aliments peuvent se coincer dans l’œsophage et des troubles de la déglutition peuvent être présents.

  • Le diagnostic repose sur les résultats d’une endoscopie et d’une biopsie, parfois avec des radiographies et des analyses de sang.

  • Le traitement inclut des corticoïdes, des modifications du régime alimentaire et, parfois, une dilatation de l’œsophage.

L’œsophage est le tube creux qui relie la gorge (pharynx) à l’estomac. (Voir aussi Présentation de l’œsophage.)

L’œsophagite éosinophilique peut débuter à tout moment entre l’enfance et la jeune vie adulte. Elle se produit occasionnellement chez les personnes âgées et est plus fréquente chez les hommes.

Les éosinophiles sont un type de globules blancs qui jouent un rôle important dans la réponse de l’organisme aux réactions allergiques, à l’asthme et aux infections parasitaires. L’œsophagite à éosinophiles peut être provoquée par une réaction allergique à certains aliments chez des personnes qui ont des facteurs de risque génétiques. La réaction allergique entraîne une inflammation qui irrite l’œsophage. Si elle n’est pas traitée, l’inflammation finit par causer un rétrécissement chronique (sténose) de l’œsophage.

Symptômes

Les nourrissons et les enfants peuvent refuser de manger et présenter des vomissements, une douleur thoracique, ou les deux.

Les personnes peuvent présenter des symptômes similaires à ceux du reflux gastro-œsophagien (RGO), en particulier les brûlures d’estomac (sensation de brûlure derrière le sternum).

Les personnes qui ont une sténose (généralement les adultes atteints d’une œsophagite depuis longtemps) présentent souvent des troubles de la déglutition (dysphagie), et de la nourriture peut se coincer dans l’œsophage (ce que l’on appelle impaction alimentaire dans l’œsophage). Les personnes peuvent aussi avoir d’autres troubles allergiques, comme de l’asthme ou de l’eczéma.

Diagnostic

  • Endoscopie et biopsie

  • Parfois, radiographies au baryum

  • Parfois, analyses de sang et tests cutanés

Les médecins suspectent le diagnostic d’œsophagite à éosinophiles chez les personnes de tout âge dont les symptômes de RGO ne disparaissent pas avec un traitement classique et chez les adultes qui ont des aliments coincés dans l’œsophage.

Afin de diagnostiquer le trouble, les médecins examinent l’œsophage avec une sonde flexible (endoscopie). Pendant l’endoscopie, les médecins prélèvent des échantillons de tissu pour les analyser au microscope (procédure appelée biopsie).

Parfois, les médecins réalisent également une déglutition barytée. Au cours de cet examen, les patients reçoivent du baryum sous forme liquide avant de réaliser les radiographies. Le baryum met en évidence l’œsophage, facilitant la visualisation des anomalies.

Les médecins peuvent également réaliser des tests d’allergies alimentaires pour identifier des déclencheurs éventuels. Des tests cutanés et un dosage radio-immunologique des IgE sériques spécifiques (test RAST) dans le sang peuvent aussi être réalisés pour déterminer les facteurs déclencheurs.

Traitement

  • Corticoïdes

  • Modifications de l’alimentation

  • Parfois, dilatation de l’œsophage

Des corticoïdes (comme la fluticasone et le budésonide) pris pour recouvrir la paroi de l’œsophage peuvent contribuer à réduire l’inflammation. Les personnes peuvent utiliser un inhalateur à base de fluticasone et prendre des bouffées de médicament par la bouche sans l’inhaler, puis l’avaler. De cette façon, le médicament recouvre la paroi de l’œsophage et ne pénètre pas dans les poumons. Le budésonide liquide peut aussi être mélangé avec un substitut de sucre ou un épaississant (tel que de l’amidon de maïs), puis être avalé. Il est recommandé de rincer la bouche ensuite pour éviter de contracter une infection mycosique de la bouche (muguet).

Les médecins peuvent informer les personnes de la nécessité de modifier leur alimentation. Les modifications de l’alimentation sont généralement plus efficaces chez les enfants que chez les adultes. Toutes les allergies alimentaires identifiées par des tests allergiques sont éliminées du régime alimentaire, ou les personnes peuvent suivre un régime alimentaire éliminant le blé, les produits laitiers, les fruits de mer, les noix, les œufs et le soja (voir Régime d’éviction).

En cas de rétrécissement de l’œsophage, les médecins gonflent un ballonnet dans l’œsophage au cours de l’endoscopie pour le dilater. Les médecins réalisent souvent plusieurs dilatations à l’aide de ballonnets de taille croissante afin de prévenir les déchirures de l’œsophage.

Médicaments mentionnés dans cet article

Nom générique Sélectionner les dénominations commerciales
CUTIVATE, FLONASE
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Comment fonctionne l’œsophage
Vidéo
Comment fonctionne l’œsophage
Lorsqu’une personne mange, les aliments se déplacent dans le pharynx (gorge) et traversent...
Modèles 3D
Tout afficher
Hernie hiatale par glissement
Modèle 3D
Hernie hiatale par glissement

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE