Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Coagulation intravasculaire disséminée (CIVD)

Par

Joel L. Moake

, MD, Baylor College of Medicine

Dernière révision totale janv. 2020| Dernière modification du contenu janv. 2020
Cliquez ici pour la version professionnelle
Les faits en bref
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources liées au sujet

La coagulation intravasculaire disséminée est une maladie où se développent de petits thrombus à l’intérieur de tout le système vasculaire, ce qui entraîne une obstruction des petits vaisseaux. L’augmentation de la coagulation épuise les plaquettes et les facteurs de coagulation nécessaires pour contrôler les saignements, ce qui provoque des saignements excessifs.

  • Les causes possibles sont nombreuses, notamment les infections, les interventions chirurgicales et les complications à l’accouchement.

  • La coagulation excessive est suivie de saignements excessifs.

  • On mesure la quantité de facteurs de coagulation dans le sang.

  • Le trouble sous-jacent est traité.

La coagulation intravasculaire disséminée (CIVD) est secondaire à un état de coagulation excessive. Cette hypercoagulation est généralement stimulée par une substance qui entre dans l’organisme par le biais d’une pathologie (comme une infection ou certains cancers) ou par une complication de l’accouchement, une rétention d’un fœtus mort ou une intervention chirurgicale. Les personnes ayant une blessure à la tête grave ou des lésions tissulaires provoquées par un choc, des brûlures, des gelures, d’autres blessures ou même une morsure de serpent venimeux présentent également un risque. À mesure que les facteurs de coagulation et les plaquettes (fragments cellulaires qui circulent dans le sang et aident à la coagulation) sont épuisés, les saignements excessifs surviennent.

Une CIVD peut apparaître

  • Subitement

  • Lentement

Les coagulations intravasculaires disséminées qui apparaissent lentement résultent généralement d’un cancer, d’anévrismes ou d’hémangiomes caverneux (accumulation de vaisseaux sanguins dilatés).

Symptômes

La CIVD d’apparition soudaine provoque généralement des saignements qui peuvent être très graves. Si la maladie est secondaire à une intervention chirurgicale ou un accouchement, le saignement peut être incontrôlable. Le saignement peut se produire sur le site d’une injection intraveineuse ou dans le cerveau, dans le tube digestif, la peau, les muscles ou les cavités de l’organisme.

Si la CIVD se développe plus lentement, comme c’est le cas des personnes atteintes de cancer, les caillots sanguins dans les veines (thrombose veineuse profonde) sont alors plus fréquents que les saignements. Si des caillots se forment dans les veines (généralement dans les jambes), la personne peut présenter un gonflement, une rougeur ou une douleur dans la zone. Cependant, parfois aucun symptôme ne se développe. Un caillot qui se forme dans une veine peut être libéré et se déplacer (devenant un embole) vers les poumons. Les caillots localisés au niveau des poumons peuvent provoquer un essoufflement.

Diagnostic

  • Analyses de sang

Les analyses de sang peuvent montrer une diminution du nombre de plaquettes dans un échantillon de sang (les plaquettes s’épuisent avec la coagulation du sang) et un allongement du temps de coagulation. Le diagnostic de CIVD est confirmé si les résultats des analyses montrent des quantités accrues de D-dimères plasmatiques (une substance libérée par la dégradation des caillots sanguins ; une augmentation du taux de D-dimères indique qu’une quantité plus importante de caillots est produite) et souvent un faible taux ou une diminution du taux de fibrinogène (une protéine produite lors de la coagulation du sang).

Traitement

  • Traitement du trouble sous-jacent

Le trouble sous-jacent doit être recherché et corrigé, qu’il s’agisse d’un trouble obstétrical, d’une infection ou d’un cancer. Les troubles de la coagulation diminuent quand la cause est corrigée.

La CIVD d’apparition soudaine est potentiellement mortelle et doit être traitée comme une urgence. Des plaquettes et des facteurs de coagulation doivent être transfusés pour remplacer ceux qui font défaut et arrêter le saignement. Le traitement par héparine peut être utilisé pour ralentir la coagulation en cas de formes plus légères et chroniques de CIVD, dans lesquelles les événements de coagulation représentent un problème plus important que les saignements.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Drépanocytose
Vidéo
Drépanocytose
La drépanocytose est une maladie héréditaire du sang transmise par les deux parents. Cette...
Leucémie lymphoïde aiguë
Vidéo
Leucémie lymphoïde aiguë
Il existe à l’intérieur de la zone creuse des os un cœur spongieux appelé moelle osseuse....

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE