Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Aphérèse

Par

Ravindra Sarode

, MD, The University of Texas Southwestern Medical Center

Dernière révision totale févr. 2019| Dernière modification du contenu févr. 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

L’aphérèse consiste à prélever le sang d’une personne, pour lui réinjecter après en avoir extrait certains composants.

L’aphérèse peut être utilisée pour :

  • Obtenir des composants sanguins sains auprès d’un donneur, pour les transfuser à une personne malade

  • Extraire des substances nocives ou l’excès de cellules sanguines circulant dans le sang d’une personne malade (procédure appelée aphérèse thérapeutique)

Les composants du sang pouvant être séparés incluent :

Le plasma contient des anticorps (immunoglobulines) et des facteurs de coagulation que l’on sépare parfois du plasma.

Les deux types d’aphérèse les plus fréquemment utilisés pour éliminer les substances nocives du sang sont les suivants :

  • Échange plasmatique

  • Cytaphérèse

L’échange de globules rouges est aussi un type d’aphérèse.

Échange plasmatique

Dans les échanges plasmatiques, le sang est prélevé et le plasma séparé des cellules sanguines et des plaquettes. Le plasma est éliminé et les cellules sanguines et les plaquettes sont réinjectées au patient, ainsi qu’un liquide qui remplace le plasma, comme l’albumine.

L’échange plasmatique est utilisé pour traiter les personnes dont le plasma contient des substances nocives (souvent des anticorps). Les troubles concernés comprennent la sclérose en plaques, la myasthénie grave et le syndrome de Guillain-Barré (troubles neurologiques qui provoquent une faiblesse musculaire), le syndrome de Goodpasture (maladie auto-immune qui entraîne des saignements pulmonaires et une insuffisance rénale), la cryoglobulinémie (un trouble caractérisé par la production d’anticorps anormaux), et le purpura thrombotique thrombocytopénique (trouble rare de la coagulation). L’aphérèse peut permettre de contrôler certaines maladies chroniques, mais ne les guérit généralement pas. Toutefois, le purpura thrombotique thrombocytopénique peut, lui, être guéri par aphérèse.

Pour être efficace, l’échange plasmatique doit être réalisé suffisamment souvent pour éliminer la substance indésirable plus rapidement qu’elle n’est produite par l’organisme. Cependant, l’aphérèse n’est répétée que si elle est indispensable, car les grandes quantités de transferts liquidiens entre les vaisseaux sanguins et les tissus qui se produisent lorsque le sang est prélevé et réinjecté peuvent être à l’origine de complications chez des patients déjà affaiblis par leur maladie.

Cytaphérèse

Dans la cytaphérèse, certaines cellules sanguines en excès sont éliminées. La cytaphérèse peut être utilisée pour le traitement de la polyglobulie (excès de globules rouges), certains types de leucémies (type de cancer caractérisé par un excès de globules blancs) et la thrombocytémie (excès de plaquettes).

Aphérèse de globules rouges (échange de globules rouges)

Dans l’aphérèse de globules rouges, les globules rouges malades ou anormaux sont retirés par aphérèse puis remplacés par les globules rouges du donneur. L’échange des globules rouges est utilisé pour traiter ou parfois prévenir les complications graves de la drépanocytose, comme l’AVC et le syndrome thoracique aigu.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Leucémie lymphoïde aiguë
Vidéo
Leucémie lymphoïde aiguë
Il existe à l’intérieur de la zone creuse des os un cœur spongieux appelé moelle osseuse....
Leucémie myéloïde aiguë
Vidéo
Leucémie myéloïde aiguë
Il existe à l’intérieur de la zone creuse des os un cœur spongieux appelé moelle osseuse....

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE