Le Manuel Merck

Please confirm that you are a health care professional

honeypot link

Luxations de la hanche

Par

Danielle Campagne

, MD, University of San Francisco - Fresno

Dernière révision totale juil. 2019| Dernière modification du contenu juil. 2019
Cliquez ici pour l’éducation des patients
Ressources liées au sujet

La plupart des luxations de hanche sont postérieures et sont provoquées par un choc postérieur en provenance du genou, le genou et la hanche fléchis (p. ex., choc du genou contre le tableau de bord d'une voiture).

Les complications peuvent comprendre

  • Lésion du nerf sciatique

  • Ostéonécrose retardée de la tête fémorale

Les lésions associées comprennent

En cas de luxations postérieures, la jambe est raccourcie, en adduction et en rotation interne. Les luxations antérieures sont rares et provoquent la mise en abduction de la jambe et sa rotation externe.

Diagnostic

  • Rx

Une rx de la hanche de routine permet d'établir le diagnostic.

Traitement

  • Réduction fermée

Le traitement des luxations de la hanche consiste en une réduction fermée dès que possible, de préférence ≤ 6 heures; un retard augmente le risque d'ostéonécrose (1).

La hanche peut être réduite en utilisant une des techniques suivantes:

  • Technique d'Allis

  • Technique du Captain Morgan

  • Technique du lance-roquettes

Lorsque l'une quelconque de ces techniques est utilisée, une sédation et une relaxation musculaire est nécessaire, et le patient doit être en position couchée.

Dans la technique d'Allis, la hanche est fléchie doucement à 90°, et une traction verticale est appliquée au fémur; cette manœuvre peut être plus facile et plus sûre avec le patient placé temporairement sur une planche dorsale rigide qui est posée sur le plancher. Une sangle ou une orthèse sont utilisées pour maintenir les hanches du patient (contre-pression à la traction verticale du fémur).

Dans la technique du Captain Morgan, les hanches du patient sont maintenues au plus bas par un drap ou une ceinture, et la hanche luxée est fléchie. Les praticiens placent ensuite leur genou sous le genou du patient et se soulèvent tout en appliquant traction verticale sur le fémur. La technique du Captain Morgan peut avoir un meilleur taux de réussite que la technique Allis (2).

Technique du Captain Morgan

Technique du Captain Morgan

Pour la technique du lance-roquettes (3), le praticien se tient du côté de la hanche lésée et fait face aux pieds du patient. La hanche et le genou luxés sont fléchis à 90°. Les hanches du patient sont maintenues par un drap ou par un second praticien (pour fournir une contre-action au niveau du bassin). L'opérateur s'accroupit et le genou du patient est placé sur l'épaule de l'opérateur; le praticien tient la jambe comme un lance-roquettes. La hanche du patient est mise en adduction en pressant sur le genou vers l'intérieur et est tournée vers l'intérieur en tournant le pied; le praticien applique ensuite délicatement une traction sur le fémur en se levant d'un accroupissement et en tirant vers le bas sur le pied du patient, en utilisant l'épaule du praticien comme point d'appui.

Après réduction, une TDM est nécessaire pour identifier les fractures de la tête acétabulaire et fémorale et la présence de débris intra-articulaires ou de séquestres (fragments d'os ou de cartilage). Si des fractures ou des séquestres sont observés, un orthopédiste doit être consulté sur une éventuelle intervention chirurgicale. Si la TDM ne montre pas de fractures ou de séquestres, les patients sont renvoyés chez eux avec des béquilles en prescrivant que leur pied ne touche pas le sol (p. ex., pour maintenir l'équilibre), et ils ne doivent pas faire appui, du moins jusqu'à ce qu'ils ne sont pas autorisés à le faire après le suivi orthopédique.

Références pour le traitement

  • 1. Kellam P, Ostrum RF: Revue systématique et méta-analyse de la nécrose avasculaire et de l'arthrite post-traumatique après luxation traumatique de la hanche. J Orthop Trauma 30 (1):10–16, 2016. doi: 10.1097/BOT.0000000000000419.

  • 2. Hendey GW, Avila A: The Captain Morgan technique for the reduction of the dislocated hip. Ann Emerg Med 58 (6):536–540, 2011. doi: 10.1016/j.annemergmed.2011.07.010.

  • 3. Dan M, Phillips A, Simonian M, et al: Rocket launcher: A novel reduction technique for posterior hip dislocations and review of current literature. Emerg Med Australas 27 (3):192–195, 2015. doi: 10.1111/1742-6723.12392.

Points clés

  • La plupart des luxations de la hanche sont postérieures, ce qui entraîne un raccourcissement, une adduction et une rotation interne de la jambe.

  • Diagnostiquer à l'aide de rx standards.

  • Réduire le plus rapidement possible, de préférence en ≤ 6 heures, en utilisant l'une des différentes techniques; le retard augmente le risque d'ostéonécrose.

  • Après la réduction, faire une TDM pour rechercher des fractures et des débris intra-articulaires ou des fragments d'os détachés.

Prothèse de hanche luxée

Après le remplacement total de la hanche, la prothèse de hanche se luxe sans traumatisme chez jusqu'à 2% des patients. Les luxations postérieures sont plus fréquentes.

La réduction externe est souvent couronnée de succès, en particulier pour les premières luxations, mais une chirurgie de révision de la hanche est parfois nécessaire.

Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Voir les

Également intéressant

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE