Le Manuel Merck

Please confirm that you are a health care professional

Chargement

Morsures d'acariens

Par

Robert A. Barish

, MD, MBA, University of Illinois at Chicago;


Thomas Arnold

, MD,

  • Department of Emergency Medicine, LSU Health Sciences Center Shreveport
  • Lousiana Poison Center

Dernière révision totale avr. 2020
Cliquez ici pour l’éducation des patients

De nombreuses sortes d'acariens sont susceptibles de mordre. Les aoûtats sont probablement les plus fréquents. Les aoûtats sont des larves d'acariens, ubiquitaires à l'extérieur, sauf dans les régions arides; ils mordent, se nourrissent dans la peau, puis tombent. En dehors des États-Unis, les aoûtats peuvent véhiculer Orientia tsutsugamushi ({blank} Typhus des broussailles). Ils ne pénètrent pas dans la peau, mais leur petite taille fait qu'il est difficile de les repérer à la surface de la peau.

Les espèces d'acariens fréquentes qui mordent et pénètrent dans la peau comprennent Sarcoptes scabiei, qui provoque la gale et les acariens Demodex entraînent une dermite semblable à la gale (gale demodectique).

La dermite est provoquée par des acariens qui mordent parfois l'homme, mais qui sont ordinairement des ectoparasites des oiseaux, des rongeurs ou des animaux domestiques et par des acariens de végétaux ou retrouvés dans des stocks d'aliments humains ou animaux.

  • Les acariens des oiseaux peuvent mordre la personne qui manipule des volailles vivantes ou les oiseaux de compagnie ou encore les personnes qui ont des nids d'oiseaux dans leurs habitations.

  • Les acariens des rongeurs transmis par les chats, les chiens (en particulier les chiots) et les lapins sont susceptibles de mordre.

  • Les acariens suinés (S. scabiei var suis) provenant des porcins d'élevage ou de compagnie peuvent également mordre l'homme.

  • L'acarien des moissons (Pyemotes tritici) est souvent associé aux graines, à la paille, au foin et à d'autres matériaux végétaux; c'est un parasite des insectes à corps mou qui sont ou ont été présents dans ces matériaux. Ces acariens mordent souvent la personne qui manipule des végétaux parasités. Les grainiers manipulant les semences ou le foin des graminées et les personnes qui réalisent des compositions avec des plantes desséchées, sont particulièrement à risque.

La dermatite allergique, ou le prurit des épiciers, est causée par plusieurs espèces d'acariens associés à des produits céréaliers, du fromage et d'autres aliments stockés. Ces acariens ne mordent pas, mais causent une dermatite allergique parce que les sujets se sensibilisent aux allergènes acariens ou à leurs déchets.

Les acariens dermatophagoides ne mordent pas, mais se nourrissent de cellules desquamantes de la peau dans les oreillers, les matelas ou sur le sol (en particulier sur les tapis). Ils sont importants, car beaucoup de patients développent une hypersensibilité pulmonaire aux allergènes présents dans l'exosquelette et les fèces des acariens domestiques.

Symptomatologie

La plupart des morsures entraînent une forme de dermatite prurigineuse; le prurit dû à des morsures d'aoûtats est particulièrement intense.

Diagnostic

  • Bilan clinique

Le diagnostic des morsures d'acariens sans pénétration cutanée est présomptif et basé sur les antécédents du patient (p. ex., environnement quotidien, de travail et de loisir) et l'examen clinique. Il est rare de retrouver les acariens eux-mêmes, car ils tombent après la morsure, la réaction cutanée apparaît habituellement tardivement et la plupart des patients attendent plusieurs jours avant de consulter un médecin. Les lésions provoquées par les différents acariens sont habituellement difficilement identifiables et peuvent ressembler superficiellement à d'autres pathologies cutanées (p. ex., autres piqûres d'insectes, dermatite de contact, folliculite).

Le diagnostic d'acariens fouisseurs peut souvent être fait par présomption en fonction de l'anamnèse et un aspect des lésions cutanées ressemblant à la gale. Si le diagnostic est incertain ou le traitement inefficace, le diagnostic peut être confirmé par la biopsie cutanée.

Traitement

  • Les corticostéroïdes locaux ou les antihistaminiques oraux

  • Traitement antimicrobien tel que la perméthrine contre les acariens fouisseurs

Le traitement des morsures d'acariens non pénétrants est symptomatique. On administre des corticostéroïdes locaux ou des antihistaminiques oraux pour contrôler le prurit jusqu'à la disparition de la réaction d'hypersensibilité. Le médecin peut aider le patient à se prémunir d'une exposition répétée aux acariens en lui faisant connaître les sources possibles de contamination. Pour les morsures de Demodex, une consultation vétérinaire est nécessaire.

Points clés

  • Les acariens qui mordent comprennent les aoûtats (trop petits pour être vus) et, parfois, les acariens ectoparasites des oiseaux, des rongeurs ou des animaux et les acariens associés aux matières végétales ou à la nourriture ou aux aliments stockés.

  • Les espèces d'acariens qui mordent et pénètrent dans la peau comprennent Sarcoptes scabiei, qui provoque la gale et les acariens Demodex entraînent une dermite semblable à la gale.

  • Les acariens qui mordent provoquent habituellement une dermatite prurigineuse.

  • Diagnostiquer par l'anamnèse et, pour les acariens fouisseurs, un aspect de type scabieux.

  • Traiter les symptômes (p. ex., des corticostéroïdes topiques ou des antihistaminiques oraux en cas de prurit) et traiter les morsures d'acariens fouisseurs par une thérapie antimicrobienne.

Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Voir les

Également intéressant

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE