Le Manuel Merck

Please confirm that you are a health care professional

Chargement

Dermite périorale

Par

Jonette E. Keri

, MD, PhD, University of Miami, Miller School of Medicine

Dernière révision totale déc. 2018| Dernière modification du contenu déc. 2018
Cliquez ici pour l’éducation des patients
Ressources liées au sujet

La dermite périorale est une éruption faciale érythémateuse et papulopustuleuse qui ressemble à l'acné et/ou à une rosacée, mais qui débute généralement autour de la bouche. Le diagnostic repose sur l'aspect clinique. Le traitement comprend l'évitement des causes et des antibiotiques topiques et parfois oraux.

Diverses causes de dermatite périorale ont été proposées, y compris l'exposition aux corticostéroïdes topiques et/ou au fluor de l'eau et du dentifrice, mais l'étiologie de la dermatite périorale est inconnue. Malgré son nom, la dermite périorale n'est pas une vraie dermite. Elle touche principalement la femme en âge de procréer et l'enfant. L'éruption débute généralement au niveau des sillons nasogéniens et se propage à la région périorale, épargnant une région située autour du bord des lèvres. Mais l'éruption peut également se répandre autour des orbites et sur le front.

Diagnostic

  • Bilan clinique

Le diagnostic de dermatite périorale repose sur l'aspect; la dermite périorale se distingue de l'acné par l'absence de comédons et de la rosacée par l'absence de lésions autour de la bouche et des yeux. Une dermite séborrhéique et une dermatite de contact doivent être exclues.

La biopsie, qui n'est généralement pas cliniquement nécessaire, révèle une spongiose et un infiltrat lymphohistiocytaire des follicules pileux du duvet. Dans la variante lupoïde, des granulomes peuvent être présents.

Traitement

  • Éviter les produits dentaires fluorés et les corticostéroïdes topiques

  • Antibiotiques topiques ou parfois oraux

Le traitement de la dermatite péri-orale consiste à arrêter les produits fluorés dentaires et les corticostéroïdes topiques (s'ils sont utilisés) puis à utiliser des antibiotiques topiques (p. ex., érythromycine à 2% ou métronidazole gel ou crème à 0,75% ou 2 fois/jour). En l'absence de réponse, la doxycycline ou la minocycline 50 à 100 mg par voie orale 2 fois/jour ou la tétracycline 250 à 500 mg par voie orale 2 fois/jour (entre les repas) peut être administrée pendant 4 semaines, puis diminuée jusqu'à la plus faible dose efficace.

Contrairement à l'acné, les antibiotiques peuvent habituellement être arrêtés. Le pimécrolimus topique (pour les sujets de > 2 ans) réduit également la gravité de la maladie. L'isotrétinoïne a été utilisée avec succès pour traiter la dermatite périorale granulomateuse.

Médicaments mentionnés dans cet article

Nom du médicament Sélectionner les dénominations commerciales
MINOCIN
PERIOSTAT, VIBRAMYCIN
Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Voir les

Également intéressant

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE