Le Manuel Merck

Please confirm that you are a health care professional

honeypot link

Érythrodermie

(Dermatite exfoliative)

Par

Thomas M. Ruenger

, MD, PhD, Georg-August University of Göttingen, Germany

Dernière révision totale févr. 2021| Dernière modification du contenu févr. 2021
Cliquez ici pour l’éducation des patients
Ressources liées au sujet

L'érythrodermie est définie comme un érythème qui couvre plus de 70% de la surface corporelle. Elle représente la gravité maximale de divers troubles cutanés. Le diagnostic repose sur l'anamnèse et l'examen clinique. Le traitement comprend des mesures de support et des soins topiques.

Les divers troubles cutanés qui peuvent entraîner une érythrodermie sont les suivants:

L'érythrodermie peut se développer chez des patients connus pour avoir des troubles cutanés tels que ceux ci-dessus, mais l'érythrodermie peut également se développer spontanément chez des patients sans antécédents de problèmes cutanés.

Un terme plus ancien, maintenant rarement utilisé, pour l'érythrodermie est la dermatite exfoliative. Cependant, la dermatite exfoliative n'est pas une dermatite. Bien que l'érythrodermie puisse résulter d'une dermatite, elle peut également résulter de nombreuses autres affections cutanées (non dermatitiques).

Symptomatologie

Les symptômes de l'érythrodermie comprennent une sensation de malaise et des frissons dus à l'inflammation étendue et à la perte de chaleur à travers de grandes zones de peau hyperperfusée. Un prurit est souvent présent.

Diagnostic

  • Bilan clinique

Le diagnostic d'érythrodermie repose sur l'anamnèse et l'examen clinique. La détermination de la cause peut nécessiter des tests approfondis.

Les examens sanguins peuvent révéler des déséquilibres électrolytiques et une augmentation des marqueurs inflammatoires; cependant, ces signes ne sont pas diagnostiques de l'érythrodermie. Des études de réarrangement des récepteurs T pour rechercher des expansions monoclonales de cellules T dans la peau et/ou dans le sang périphérique et la caractérisation des sous-ensembles de cellules T infiltrant la peau et périphériques peuvent être effectuées pour diagnostiquer un lymphome T lorsque ce trouble est évoqué.

La biopsie est souvent non spécifique et parfois des biopsies répétées sont nécessaires. Lorsque l'érythrodermie se développe chez des patients sans antécédents de problèmes cutanés, une biopsie immédiate peut ne pas révéler la cause.

Pronostic

L'érythrodermie peut être mortelle; l'hospitalisation est souvent nécessaire. Le pronostic dépend de la cause.

Traitement

  • Soins de support (p. ex., réhydratation, traitement des anomalies électrolytiques)

  • Soins topiques (p. ex., émollients)

  • Traitement de l'affection sous-jacente

  • Parfois, corticostéroïdes topiques ou systémiques

  • Éventuellement arrêter ou changer tout médicament qui peut être la cause

Des soins complets de la peau sont indiqués. Toute cause connue est traitée. Les soins de support comprennent la correction de la déshydratation, des troubles hydro-électrolytiques et des carences nutritionnelles, et de soins des plaies et des pansements complets pour éviter la surinfection bactérienne. Les soins de la peau sont des émollients et des bains d'avoine colloïdale.

Des corticostéroïdes locaux faibles (p. ex., pommade à l'hydrocortisone à 1 à 2,5%) sont souvent utilisés. Les corticostéroïdes systémiques (p. ex., prednisone 40 à 60 mg par voie orale 1 fois/jour pendant 10 jours, puis diminués) sont souvent utilisés dans les cas graves. Cependant, bien que les corticostéroïdes topiques ou systémiques puissent soulager les symptômes, ils doivent être utilisés avec prudence car ils peuvent exacerber certains troubles qui pourraient être la cause de l'érythrodermie.

Comme une réaction médicamenteuse ne peut souvent pas être exclue par la seule anamnèse, il peut être nécessaire d'arrêter tous les médicaments ou les plus suspects.

Points clés

  • L'érythrodermie est la gravité maximale de diverses affections cutanées très hétérogènes.

  • Souvent, la cause sous-jacente n'est pas immédiatement apparente.

  • Les symptômes comprennent un érythème étendu (> 70% de la surface corporelle) et souvent un prurit.

  • Le diagnostic est clinique, mais la détermination de la cause sous-jacente nécessite souvent des tests approfondis, dont des biopsies cutanées.

  • L'hospitalisation est souvent nécessaire, parce que la maladie peut être mortelle.

  • Le traitement comprend des soins de support, des soins complets de la peau et le traitement de la cause.

Médicaments mentionnés dans cet article

Nom du médicament Sélectionner les dénominations commerciales
CORTEF, SOLU-CORTEF
RAYOS
Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Voir les

Testez vos connaissances

Troubles et dystrophies unguéaux
Une femme de 42 ans, en bonne santé par ailleurs, vient en consultation au cabinet car elle présente une formation progressive de stries sur trois des ongles de sa main gauche au cours des trois derniers mois. Elle précise que depuis le début de cette période ses ongles sont fragiles, se dédoublent et cassent facilement. L’examen physique révèle des stries longitudinales sur les trois ongles et un dédoublement de l’un des ongles. Aucune autre anomalie n’est observée. Parmi les affections dermatologiques suivantes, laquelle est la plus probablement associée à la présentation de cette patiente ?
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS

Également intéressant

Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
HAUT DE LA PAGE