Le Manuel Merck

Please confirm that you are a health care professional

Chargement

Teigne des pieds (pied d'athlète)

Par

Denise M. Aaron

, MD, Dartmouth-Hitchcock Medical Center

Dernière révision totale févr. 2020| Dernière modification du contenu févr. 2020
Cliquez ici pour l’éducation des patients
Ressources liées au sujet

La teigne des pieds est une infection dermatophytique des pieds. Le diagnostic repose sur l'aspect clinique et parfois sur le montage humide à l'hydroxyde de potassium, en particulier si l'infection se manifeste comme hyperkératosique, ulcéreuse ou vésiculobulleuse ou n'est pas interdigitée. Le traitement repose sur des antifongiques topiques, parfois des antifongiques oraux, une réduction de l'humidité et des agents asséchants.

La teigne des pieds est la dermatophytose la plus fréquente, car l'humidité de la sudation des pieds favorise la croissance fongique. La teigne des pieds (pied d'athlète) peut se manifester par l'une des 4 formes cliniques ou par une association:

  • D'hyperkératosique chronique

  • D'intertrigo chronique

  • D'ulcération aiguë ulcéreuse

  • De vésicules et de bulles

La teigne des pieds hyperkératosique chronique (tinea pedis) est provoquée par Trichophyton rubrum et forme une lésion caractéristique, se manifestant par un épaississement et une desquamation plantaires qui s'étendent souvent au-delà de la surface plantaire, donnant un aspect de " mocassin ". Chez les patients qui ne répondent pas comme prévu au traitement antifongique, la cause de l'éruption plantaire peut être une autre cause moins fréquente. Le diagnostic différentiel est une macération stérile (due à une hyperhidrose due à des chaussures trop fermées), une dermatite de contact (par hypersensibilité retardée de type IV aux différents matériaux qui constituent les chaussures, tout particulièrement la colle, les composés à base de thiurame dans les chaussures qui contiennent du caoutchouc et les agents de tannage contenant du chromate utilisés dans les chaussures en cuir), une dermatite irritative et/ou un psoriasis.

Manifestations de la teigne des pieds

La teigne des pieds, sous forme d'intertrigo mycosique chronique, est caractérisée par une desquamation, un érythème et une érosion de la peau entre les orteils et sur les orteils, touchant le plus souvent les 3 derniers orteils.

La trichophytie ulcérative aiguë des pieds (en général provoquée par T. mentagrophytes var. interdigitale), commence généralement au niveau des 3e et 4e espaces interdigitaux et s'étend sur le dos du pied et/ou au niveau de la voûte plantaire. Ces lésions des orteils sont habituellement macérées et présentent une desquamation périphérique. L'infection bactérienne secondaire, la cellulite et la lymphangite sont des complications fréquentes.

La trichophytie vésiculobulleuse tinea pedis, dans laquelle des vésicules se développent sur la plante des pieds et se fondent en bulles, est le type le moins fréquent de poussée de trichophytie interdigitale; les facteurs de risque sont des chaussures occlusives et la chaleur et l'humidité de l'environnement.

Diagnostic

  • Bilan clinique

  • Montage humide sous hydroxyde de potassium

Le diagnostic de teigne des pieds est habituellement évident à l'examen clinique et devant les facteurs de risque. Si l'aspect n'est pas diagnostique ou si l'infection se manifeste sous une forme hyperkératosique, ulcéreuse ou vésiculobulleuse, un montage humide à l'hydroxyde de potassium est utile.

Le diagnostic différentiel de la teigne des pieds comprend

Traitement

  • Antimycosiques topiques et parfois oraux

  • Réduction de la macération et des agents asséchant la peau

Les antimycosiques locaux constituent le traitement le plus sûr de la teigne des pieds, mais les récidives sont fréquentes et le traitement doit souvent être prolongé. Les alternatives qui assurent une réponse plus durable comprennent l'itraconazole 200 mg par voie orale 1 fois/jour pendant 1 mois (ou un bolus de 200 mg 2 fois/jour 1 semaine/mois pendant 1 à 2 mois) et la terbinafine 250 mg par voie orale 1 fois/jour pendant 2 à 6 semaines. L'application locale concomitante d'antimycosiques peut diminuer la fréquence des rechutes.

La diminution de l'humidité sur les pieds et dans les chaussures est nécessaire pour prévenir la récidive. Le port de chaussures perméables et ouvertes et les changements de chaussettes sont importants, en particulier pendant les périodes chaudes. Les espaces interdigitaux doivent être séchés manuellement après le bain. Des agents de séchage sont également recommandés; les options comprennent des poudres antifongiques (p. ex., miconazole), le violet de gentiane, des trempages dans de la solution de Burow (5% de subacétate d'aluminium) et 20 à 25% de solution de chlorure d'aluminium la nuit pendant 1 semaine puis 1 à 2 fois/semaine selon les besoins.

Points clés

  • La teigne des pieds est la dermatophytose la plus fréquente, car l'humidité de la sudation des pieds favorise la croissance fongique.

  • Envisager le diagnostic si les patients ont des lésions des orteils et/ou des pieds qui sont intertrigineuses, ulcéreuses, hyperkératosiques ou vésicobulleuses.

  • Évoquer également l'eczéma dyshidrotique, le psoriasis palmoplantaire et la dermatite allergique de contact.

  • Traiter en utilisant des antifongiques topiques et parfois oraux ainsi que des mesures de séchage.

Médicaments mentionnés dans cet article

Nom du médicament Sélectionner les dénominations commerciales
SPORANOX
LAMISIL
MONISTAT 3
Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Voir les

Également intéressant

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE