Le Manuel Merck

Please confirm that you are a health care professional

honeypot link

Thyroïdite d'Hashimoto

(Thyroïdite auto-immune; thyroïdite lymphocytaire chronique)

Par

Jerome M. Hershman

, MD, MS, David Geffen School of Medicine at UCLA

Dernière révision totale sept. 2020| Dernière modification du contenu sept. 2020
Cliquez ici pour l’éducation des patients
Ressources liées au sujet

La thyroïdite d'Hashimoto est une inflammation chronique auto-immune de la thyroïde avec infiltration lymphocytaire. L'examen retrouve une hypertrophie non douloureuse de la thyroïde et des symptômes d'hypothyroïdie. Le diagnostic repose sur la mise en évidence de titres élevés d'Ac antithyroperoxydase. Une supplémentation par L-thyroxine au long cours est classiquement nécessaire.

La thyroïdite d'Hashimoto, comme la maladie de Graves-Basedow Étiologie L'hyperthyroïdie est caractérisée par un hypermétabolisme et une élévation des concentrations sériques d'hormones thyroïdiennes libres. Les symptômes sont nombreux, avec en particulier tachycardie... en apprendre davantage Étiologie , est parfois associée à d'autres maladies auto-immunes, comme la maladie d'Addison Maladie d'Addison La maladie d'Addison est la conséquence d'un déficit de la corticosurrénale généralement d'évolution progressive. Elle se traduit par une hypotension et une hyperpigmentation et peut se compliquer... en apprendre davantage Maladie d'Addison (insuffisance surrénalienne), le diabète sucré Diabète sucré Le diabète sucré est la conséquence d'une diminution de la sécrétion d'insuline, associée à des degrés variables à une résistance des tissus périphériques à l'insuline aboutissant à une hyperglycémie... en apprendre davantage de type 1, l'hypoparathyroïdie Hypoparathyroïdie L'hypocalcémie représente la concentration plasmatique totale de calcium 8,8 mg/dL ( 2,20 mmol/L) en présence d'une concentration normale des protéines plasmatiques ou d'un calcium plasmatique... en apprendre davantage , le vitiligo Vitiligo Le vitiligo est une perte des mélanocytes de la peau qui entraîne une dépigmentation de zones cutanées de différentes tailles. La cause reste inconnue, mais des facteurs génétiques et auto-immuns... en apprendre davantage Vitiligo , le blanchiment précoce des cheveux, l'anémie de Biermer, les troubles du tissu conjonctif (p. ex., polyarthrite rhumatoïde Polyarthrite rhumatoïde (PR) La polyarthrite rhumatoïde est une maladie chronique auto-immune systémique qui touche principalement les articulations. La polyarthrite rhumatoïde induit des lésions causées par des cytokines... en apprendre davantage Polyarthrite rhumatoïde (PR) , lupus érythémateux disséminé Lupus érythémateux disséminé Le lupus érythémateux disséminé est une maladie chronique, multisystémique, inflammatoire, d'étiologie auto-immune, survenant surtout chez la femme jeune. Les manifestations les plus fréquentes... en apprendre davantage Lupus érythémateux disséminé , le syndrome de Goujerot-Sjögren Syndrome de Sjögren Le syndrome de Sjögren est une maladie chronique assez fréquente, auto-immune, systémique, de cause inconnue. Il est caractérisé par la sécheresse de la bouche, des yeux et d'autres muqueuses... en apprendre davantage Syndrome de Sjögren ), la maladie cœliaque Maladie cœliaque La maladie cœliaque est une maladie immunologique observée chez des individus génétiquement prédisposés, provoquée par une intolérance au gluten, qui induit une inflammation de la muqueuse intestinale... en apprendre davantage Maladie cœliaque , et le syndrome de déficit polyglandulaire de type 2 Déficience polyglandulaire de type 2 Les syndromes déficitaires polyendocriniens sont caractérisés par la perte progressive, séquentielle ou simultanée, de la fonction de plusieurs glandes endocrines d'origine auto-immunitaire... en apprendre davantage (syndrome de Schmidt, une association de maladie d'Addison et d'hypothyroïdie secondaire à une thyroïdite d'Hashimoto et/ou à un diabète de type 1). Il peut y avoir une augmentation de l'incidence des tumeurs de la thyroïde, rarement du lymphome thyroïdien. Histologiquement, il existe une infiltration étendue des lymphocytes avec des follicules lymphoïdes et de la sclérose.

Symptomatologie de la thyroïdite d'Hashimoto

Diagnostic de la thyroïdite d'Hashimoto

  • Thyroxine (T4)

  • TSH (Thyroid-Stimulating Hormone)

  • Auto-Ac antithyroïdiens

  • Échographie thyroïdienne

Les examens Bilan biologique de la fonction thyroïdienne La glande thyroïde, située dans la partie antérieure du cou, juste au-dessous du cartilage cricoïde, se compose de 2 lobes reliés par un isthme. Les cellules folliculaires de la glande produisent... en apprendre davantage complémentaires comprennent le doage de T4, de la TSH, et des auto-anticorps anti-thyroïdiens. Au début de la maladie, les concentrations de T4 et de TSH sont normales et il y a des titres élevés d'Ac antithyroperoxydase et moins fréquemment des Ac antithyroglobuline.

Une échographie thyroïdienne doit être réalisée s'il existe des nodules palpables. L'échographie révèle souvent que le tissu thyroïdien a une échotexture hypoéchogène hétérogène avec des cloisons qui forment des micronodules hypoéchogènes.

L'exploration d'autres pathologies auto-immunes n'est justifiée que lorsque des manifestations cliniques sont présentes.

Traitement de la thyroïdite d'Hashimoto

  • Opothérapie substitutive par l'hormone thyroïdienne

Parfois, l'hypothyroïdie est transitoire, mais la plupart des patients demandent une hormonothérapie thyroïdienne substitutive au long cours, généralement L-thyroxine (lévothyroxine) 75 à 150 mcg par voie orale 1 fois/jour.

Points clés de la thyroïdite d'Hashimoto

  • La thyroïdite d'Hashimoto est une inflammation auto-immune de la thyroïde.

  • Les patients ont parfois d'autres maladies auto-immunes.

  • Les concentrations de thyroxine (T4) et de TSH sont initialement normales, mais secondairement, la T4 baisse et la TSH augmente, et la plupart des patients deviennent cliniquement hypothyroïdiens.

  • Il y a des titres élevés d'Ac antithyroperoxydase et, moins fréquemment, d'Ac antithyroglobuline.

  • Un traitement substitutif par hormones thyroïdiennes au long cours est généralement nécessaire.

Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Voir les
Testez vos connaissances
Hypopituitarisme généralisé
Parmi les propositions suivantes, laquelle est la plus susceptible de provoquer un syndrome ressemblant à l’anorexie mentale chez les patients atteints d’hypopituitarisme ?
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS

Également intéressant

Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
HAUT DE LA PAGE