Le Manuel Merck

Please confirm that you are a health care professional

honeypot link

Balanite, posthite et balanoposthite

Par

Patrick J. Shenot

, MD, Thomas Jefferson University Hospital

Vérifié/Révisé août 2023
Voir l’éducation des patients
Ressources liées au sujet

La balanite est une inflammation du gland, la posthite est une inflammation du prépuce et la balanoposthite est une inflammation du gland et du prépuce.

L'inflammation du gland survient le plus souvent chez les sujets qui ont une mauvaise hygiène. Elle a des causes à la fois infectieuses et non infectieuses (voir tableau ). Souvent, aucune cause ne peut être trouvée.

La balanite conduit habituellement à une posthite sauf chez les patients circoncis.

Les pathologies suivantes prédisposent à la balanoposthite:

Le phimosis empêche une hygiène adéquate. Les sécrétions sous-prépuciales sont infectées par des bactéries anaérobies, entraînant une inflammation.

La balanoposthite chronique augmente le risque de

Tableau

Symptomatologie de la balanite, de la posthite et de la balanoposthite

Les douleurs, l'irritation et l'écoulement sous-prépucial se manifestent souvent 2 à 3 jours après un rapport sexuel. Un phimosis, des ulcérations superficielles et une adénopathie inguinale peuvent s'en suivre.

Diagnostic de la balanite, de la posthite et de la balanoposthite

  • Bilan clinique et tests sélectifs

L'anamnèse doit rechercher l'utilisation de préservatifs en latex. La peau doit être examinée à la recherche de lésions cutanées qui peuvent indiquer une atteinte génitale. Les patients doivent subir des tests à la recherche de causes infectieuses et non infectieuses, en particulier la candidose Candidose (cutanéomuqueuse) La candidose est une infection cutanée et des muqueuses due à Candida spp, le plus souvent Candida albicans. Les infections peuvent se produire n'importe où et sont plus fréquentes... en apprendre davantage Candidose (cutanéomuqueuse) . La glycémie à jeun et l'hémoglobine glycosylée (HbA1C) doivent être mesurées.

Traitement de la balanite, de la posthite et de la balanoposthite

  • Hygiène et traitement de causes spécifiques

  • Parfois, irrigation sous-prépuciale

  • Parfois, circoncision

Des mesures d'hygiène doivent être instituées et les causes spécifiques traitées. Un lavage sous-prépuciale afin d'éliminer les sécrétions et les débris peut être nécessaire. Si le phimosis persiste après que l'inflammation ait été résolue, la circoncision doit être envisagée. La circoncision réduit le risque de balanite et semble réduire le risque d'infection par le VIH d'environ 50 à 60% chez les hommes qui ont des rapports sexuels avec des femmes VIH-positives (1 Référence pour le traitement La balanite est une inflammation du gland, la posthite est une inflammation du prépuce et la balanoposthite est une inflammation du gland et du prépuce. L'inflammation du gland survient le plus... en apprendre davantage ).

Référence pour le traitement

  • 1. Auvert B, Taljaard D, Lagarde E, et al: Randomized, controlled intervention trial of male circumcision for reduction of HIV infection risk: The ANRS 1265 Trial. PLoS Med 2(11):e298, 2005. doi: 10.1371/journal.pmed.0020298

Voir l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : AFFICHER LA VERSION GRAND PUBLIC
quiz link

Test your knowledge

Take a Quiz! 
ANDROID iOS
ANDROID iOS
ANDROID iOS
HAUT DE LA PAGE