Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link

Rectite

Par

Parswa Ansari

, MD, Hofstra Northwell-Lenox Hill Hospital, New York

Dernière révision totale févr. 2021| Dernière modification du contenu févr. 2021
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources liées au sujet

La proctite est l’inflammation de la muqueuse du rectum (muqueuse rectale).

  • L’inflammation a de nombreuses causes, qui vont de l’infection à la radiothérapie.

  • Suivant sa cause, la proctite peut être indolore ou très douloureuse.

  • Le médecin pose le diagnostic après avoir examiné l’intérieur du rectum.

  • Des antibiotiques peuvent être utilisés pour traiter la proctite d’origine infectieuse.

  • Des corticoïdes peuvent être appliqués sur la zone affectée ou sont parfois administrés par voie orale pour traiter la proctite provoquée par une radiothérapie.

Le système digestif

Localisation du rectum et de l’anus

La proctite, une affection de plus en plus fréquente, peut provenir de différents facteurs. Elle peut être provoquée par la maladie de Crohn Maladie de Crohn La maladie de Crohn est une maladie inflammatoire chronique de l’intestin qui implique habituellement la partie inférieure de l’intestin grêle, le gros intestin ou les deux, mais peut affecter... en apprendre davantage Maladie de Crohn ou une rectocolite hémorragique Rectocolite hémorragique La rectocolite hémorragique est une maladie inflammatoire chronique de l’intestin chronique dans laquelle le gros intestin (côlon) devient enflammé et ulcéré (grêlé ou érodé), entraînant des... en apprendre davantage . Elle peut également être due à une maladie sexuellement transmissible Présentation des maladies sexuellement transmissibles (MST) Les maladies sexuellement transmissibles (vénériennes) sont des infections qui sont typiquement transmises, mais non exclusivement, d’homme à homme, lors d’un contact sexuel. Les maladies sexuellement... en apprendre davantage Présentation des maladies sexuellement transmissibles (MST) (comme la gonorrhée Gonorrhée Il s’agit d’une maladie sexuellement transmissible due à la bactérie Neisseria gonorrhoeae, qui infecte le tissu de revêtement interne de l’urètre, du col de l’utérus, du rectum, de la gorge... en apprendre davantage Gonorrhée , la syphilis Syphilis La syphilis est une maladie sexuellement transmissible provoquée par la bactérie Treponema pallidum. La maladie évolue en trois phases, séparées par des périodes où le patient semble en bonne... en apprendre davantage Syphilis , ou l’infection à Chlamydia trachomatis Infections à Chlamydia et autres infections non gonococciques Les infections à chlamydia comprennent des maladies sexuellement transmissibles de l’urètre et du col de l’utérus et du rectum dues à la bactérie Chlamydia trachomatis. Ces bactéries peuvent... en apprendre davantage Infections à Chlamydia et autres infections non gonococciques ou l’infection à herpès simplex Infections par le virus herpès simplex (HSV) L’infection par le virus herpès simplex est responsable d’épisodes récurrents d’apparition de petites vésicules, douloureuses et remplies de liquide, sur la peau, la bouche, les lèvres (bouton... en apprendre davantage Infections par le virus herpès simplex (HSV) ), en particulier chez les personnes qui ont des rapports sexuels avec pénétration anale.

Une personne dont le système immunitaire est affaibli présente un risque accru de proctite, notamment en cas d’infection par le virus herpès simplex ou par le cytomégalovirus.

La proctite peut également être provoquée par certaines bactéries qui ne se transmettent pas sexuellement, comme Salmonella, ou par l’utilisation d’un antibiotique qui détruit les bactéries normales de l’intestin, ce qui permet à d’autres bactéries de se développer à leur place (Clostridium difficile, voir Colite à Clostridioides difficile Colite à Clostridioides difficile (auparavant à Clostridium) La colite à Clostridioides difficile (C. difficile) est une inflammation du côlon qui provoque des diarrhées. L’inflammation est causée par une toxine produite par la bactérie C. difficile et... en apprendre davantage ).

Une autre cause de la rectite est la radiothérapie dirigée sur le rectum ou à proximité du rectum, que l’on utilise fréquemment pour traiter le cancer de la prostate et du rectum.

Symptômes de la proctite

La proctite provoque en général une douleur lors des efforts de défécation, un saignement indolore ou l’évacuation de mucus par le rectum. Lorsque la cause est la gonorrhée, le virus herpès simplex ou le cytomégalovirus, l’anus et le rectum peuvent être très douloureux.

Diagnostic de la proctite

  • Proctoscopie ou sigmoïdoscopie

  • Analyses de sang et de selles

  • Parfois coloscopie

Afin d’effectuer le diagnostic de proctite, le médecin examine le rectum avec un anuscope ou un sigmoïdoscope (sonde utilisée pour visualiser le rectum, voir Endoscopie Endoscopie L’endoscopie est l’examen des structures internes à l’aide d’une sonde souple à fibres optiques (endoscope). L’endoscopie peut aussi être utilisée pour traiter de nombreux troubles parce que... en apprendre davantage ) et prélève des échantillons par écouvillons ainsi qu’un échantillon de la muqueuse rectale pour les examiner. Le laboratoire peut ainsi identifier la bactérie, le champignon ou le virus éventuellement responsable de la proctite.

Des analyses de sang pour la syphilis et des analyses de selles pour détecter la présence de Clostridioides difficile sont également réalisées.

Le médecin peut alors examiner d’autres zones de l’intestin par coloscopie (examen de l’ensemble du gros intestin au moyen d’un endoscope) pour rechercher une éventuelle maladie de Crohn ou une rectocolite hémorragique.

Traitement de la proctite

  • Traitement de la cause

Les antibiotiques constituent le meilleur traitement des proctites causées par des infections bactériennes spécifiques. Si la proctite est provoquée par un traitement antibiotique détruisant les bactéries intestinales normales, le médecin peut prescrire de la fidaxomicine ou de la vancomycine afin d’éliminer les bactéries nuisibles qui ont remplacé celles qui sont habituellement présentes.

Si la proctite est due à une radiothérapie, elle peut être traitée par des corticoïdes appliqués directement sur la muqueuse du rectum par le biais de lavements ou sous forme de comprimés par voie orale. Un lavement au sucralfate peut également être utile. Si ces traitements s’avèrent inefficaces, les médecins peuvent appliquer de la formaline directement sur la muqueuse du rectum pour arrêter le saignement, ou essayer un traitement qui implique l’utilisation d’oxygène (oxygénothérapie hyperbare Recompression La recompression consiste à administrer de l’oxygène pur pendant plusieurs heures dans une chambre étanche, sous des pressions supérieures à 1 atmosphère. (Voir également Présentation des lésions... en apprendre davantage ).

Si la proctite a entraîné un saignement de la muqueuse du rectum, les médecins utilisent du plasma argon, des lasers, l’électrocoagulation et des sondes thermiques pour arrêter le saignement.

Médicaments mentionnés dans cet article

Nom générique Sélectionner les dénominations commerciales
CARAFATE
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID

Testez vos connaissances

Cancer de l’estomac
Parmi les propositions suivantes, quelle est la meilleure procédure diagnostique pour le cancer de l’estomac ?
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID

Également intéressant

Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
HAUT DE LA PAGE