Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link

Méningite récurrente

Par

John E. Greenlee

, MD, University of Utah Health

Dernière révision totale déc. 2020| Dernière modification du contenu déc. 2020
Cliquez ici pour la version professionnelle

Une méningite récurrente est une méningite qui réapparaît plusieurs fois. La méningite est une inflammation des différentes couches tissulaires qui recouvrent le cerveau et la moelle épinière (méninges) et de l’espace contenant un liquide situé entre les méninges (espace sous-arachnoïdien).

Des patients peuvent parfois être atteints de deux épisodes de méningite ou plus. Cette méningite récurrente peut être due à des bactéries, des virus ou survenir dans d’autres situations.

Bactéries

Une méningite bactérienne peut resurgir quand, suite à une blessure non cicatrisée ou à une malformation congénitale, une bactérie peut pénétrer dans l’espace situé entre les couches de tissus (les méninges) qui recouvrent le cerveau et la moelle épinière. La malformation peut se trouver

Le seul symptôme d’une malformation de la moelle épinière peut être la présence d’une fossette ou d’une touffe de poils sur la peau du dos au-dessus de la moelle épinière.

Le développement d’une méningite due à une blessure ou à une malformation congénitale peut prendre des mois voire des années.

Une méningite bactérienne récurrente provient rarement d’un déficit congénital touchant un élément du système immunitaire appelé le système du complément. Dans de tels cas, il est fort probable que la cause soit une de ces bactéries, Streptococcus pneumoniae ou Neisseria meningitidis. Les vaccins peuvent protéger contre ces infections. Le vaccin pneumococcique Vaccin pneumococcique Les vaccins pneumococciques permettent de protéger contre les infections bactériennes dues à Streptococcus pneumoniae (pneumocoques). Les infections à pneumocoques comprennent les infections... en apprendre davantage est utilisé pour prévenir les infections provoquées par Streptococcus pneumoniae, et le vaccin méningococcique Vaccin antiméningococcique Le vaccin contre le méningocoque protège contre les infections causées par la bactérie Neisseria meningitidis (méningocoques). Les infections à méningocoque peuvent conduire à une méningite... en apprendre davantage est utilisé pour prévenir les infections provoquées par Neisseria meningitidis.

En cas de récurrence d’une méningite bactérienne, le médecin examine le patient et réalise parfois une radiographie ou une tomodensitométrie (TDM) à la recherche d’anomalies au niveau de la base du crâne et de la colonne vertébrale. Des tests sanguins peuvent être réalisés pour détecter des déficits congénitaux du système immunitaire.

Virus

Le plus souvent, la méningite virale récurrente est provoquée par

  • le virus herpès simplex de type 2 (VHS-2)

Ce type de méningite récurrente est appelé la méningite de Mollaret. Les patients ont généralement trois épisodes fiévreux ou plus accompagnés de maux de tête, et de raideur de la nuque. Ces épisodes durent habituellement 2 à 5 jours, puis disparaissent spontanément. Les patients peuvent être somnolents ou léthargiques. Certains ont des convulsions, des troubles de la vision, ou une perte de l’audition.

La méningite de Mollaret est traitée par un médicament antiviral, l’aciclovir. La plupart des patients récupèrent totalement.

Autres causes

Une méningite récurrente peut également être provoquée par des conditions qui ne sont pas des infections (voir le tableau Quelques causes de méningite non infectieuse Quelques causes de méningite non infectieuse La méningite non infectieuse est une inflammation des membranes qui recouvrent le cerveau et la moelle épinière (méninges) et de l’espace rempli de liquide situé entre les méninges (espace sous-arachnoïdien)... en apprendre davantage ), comme la prise d’anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) ou d’un autre médicament. En cas de méningite d’origine médicamenteuse, celle-ci peut réapparaître si le patient est traité à nouveau par le même médicament.

Une méningite provoquée par la rupture d’un kyste cérébral peut également récidiver. Ces kystes sont diagnostiqués par une IRM (imagerie par résonance magnétique) du cerveau et/ou de la moelle épinière ou, s’il n’est pas possible de faire une IRM, par une tomodensitométrie (TDM).

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Testez vos connaissances
Présentation de la douleur
Lequel des énoncés suivants est exact en ce qui concerne la douleur et les personnes âgées ?
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID

Également intéressant

Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
HAUT DE LA PAGE