Le Manuel Merck

Please confirm that you are a health care professional

honeypot link

Comment appliquer une attelle de traction fémorale

Par

James Y. McCue

, MD, University of California San Francisco - Fresno

Dernière révision totale avr. 2021| Dernière modification du contenu avr. 2021
Cliquez ici pour l’éducation des patients

Les attelles de traction fémorale sont utilisées pour stabiliser temporairement et éventuellement réduire les fractures de la diaphyse fémorale.

Les attelles de traction fémorale sont conçues pour appliquer une traction sur la partie inférieure de la jambe, en aval de la fracture, habituellement en éloignant la cheville d'un bassin stabilisé. Il existe de nombreuses marques commerciales disponibles qui varient légèrement dans leur conception et leurs modes d'emploi et nécessitent donc une habitude pour une utilisation correcte.

Les attelles de traction peuvent également réduire et/ou diminuer la douleur et les saignements dus aux fractures du fémur, en particulier celles avec raccourcissement.

Indications

  • Fractures diaphysaires du fémur

Les attelles de traction fémorale sont utilisées pour stabiliser les fractures du fémur avant les soins définitifs (p. ex., la fixation opératoire).

Contre-indications

  • Fracture pelvienne

  • Fracture homolatérale de la cheville, du pied et/ou de la jambe

  • Blessure homolatérale du genou

Bien que la traction soit bénéfique pour les fractures du fémur, elle peut être dangereuse pour les fractures ou les lésions ligamentaires distales par rapport à la fracture du fémur.

Complications

  • Lésions vasculaires ou nerveuses de traction

Equipement

  • Kit d'attelles de traction fémorale disponibles dans le commerce (p. ex., Hare®, Sager®, Ferno-tracTM, KendrickTM)

  • Médicaments antalgiques/sédatifs (p. ex., fentanyl, morphine, propofol)

Considérations supplémentaires

  • Les attelles de traction peuvent ne pas être aussi efficaces sur les fractures proximales du fémur.

Anatomie importante

La diaphyse fémorale exclut les parties fréquemment fracturées du fémur telles que les fractures de la hanche et supracondyliennes.

Positionnement

  • Allonger le patient en décubitus dorsal avec le membre inférieur blessé soutenu.

Description étape par étape de la procédure

  • Suivre les instructions et les recommandations du produit spécifique utilisé.

  • S'assurer que le lit ou la table est suffisamment longue pour soutenir l'extrémité distale de l'appareil (p. ex., 20 cm au-delà du pied homolatéral). Utiliser la jambe controlatérale non lésée comme point de repère si la jambe blessée est raccourcie.

  • Administrer au patient une analgésie adéquate.

  • Stabiliser le dispositif contre le bassin et la cheville comme indiqué par les instructions du produit, y compris la séquence appropriée de ces étapes.

  • Verrouiller l'attachement de la cheville.

  • Positionner les sangles de soutien des jambes comme indiqué (p. ex., 2 au-dessus du genou et 2 au-dessous).

  • Appliquer une traction longitudinale sur la cheville pour redresser et allonger la jambe raccourcie à la longueur de la jambe controlatérale. Utiliser environ 10% du poids corporel du patient ou jusqu'à environ 7 kg.

  • Verrouillez l'appareil en place comme indiqué.

  • Vérifier l'état neurovasculaire distal (p. ex., remplissage capillaire, sensation distale, flexion et extension de l'orteil).

Soins ultérieurs

  • Enlever l'attelle de traction dès que possible lorsque des soins définitifs sont disponibles.

Avertissements et erreurs fréquentes

  • Évaluer les pouls distaux avant et après l'application d'une attelle.

  • S'assurer qu'une traction adéquate est appliquée en utilisant l'échelle de traction si disponible sur le dispositif spécifique.

  • Assurer une traction adéquate en évaluant fréquemment le soulagement de la douleur et la longueur des membres par rapport au côté non blessé.

Trucs et astuces

  • Administrer une analgésie adéquate (habituellement des opiacés IV) parce que les attelles de traction des fractures du fémur sont douloureuses.

Médicaments mentionnés dans cet article

Nom du médicament Sélectionner les dénominations commerciales
DURAMORPH PF, MS CONTIN
DIPRIVAN
ACTIQ, DURAGESIC, SUBLIMAZE
Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Testez vos connaissances
Toxines comme armes de destruction massive
Les CDC (Centers for Disease Control et Prevention [Centres américains de contrôle et de prévention des maladies]) ont créé une liste prioritaire des agents biologiques et des toxines. Parmi les toxines suivantes, laquelle fait partie des toxines hautement prioritaires ?
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS

Également intéressant

Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
HAUT DE LA PAGE