Le Manuel Merck

Please confirm that you are a health care professional

honeypot link

Écoulement mamelonnaire

Par

Lydia Choi

, MD, Karmanos Cancer Center

Examen médical mars 2022
Voir l’éducation des patients
Ressources liées au sujet

L'écoulement mamelonnaire est une anomalie fréquente chez la femme non enceinte ou allaitante, en particulier avant la ménopause. Un écoulement mamelonnaire n'est pas nécessairement anormal, même chez la femme ménopausée, mais il est toujours anormal chez l'homme. Un écoulement unilatéral spontané du mamelon, quelle que soit sa couleur, est considéré comme anormal.

L'écoulement mamelonnaire peut être séreux (jaune), mucineux (clair et limpide), laiteux, hémorragique (sanglant), purulent, coloré et épais ou séro-sanglant (rosé). Cela peut survenir spontanément ou après expression du mamelon.

Physiopathologie de l'écoulement mamelonnaire

L'écoulement mamelonnaire peut être constitué de lait ou d'un exsudat secondaire à de nombreuses causes.

La production de lait par une femme non enceinte ni allaitante (galactorrhée Galactorrhée La galactorrhée se définie par la sécrétion et l'écoulement de lait par la glande mammaire chez un homme ou chez une femme qui n'allaite pas. Elle est généralement due à un adénome hypophysaire... en apprendre davantage ) implique un taux élevé de prolactine, qui stimule le tissu glandulaire du sein. Cependant, seulement certaines patientes qui ont un taux élevé de prolactine développent une galactorrhée.

Étiologie de l'écoulement mamelonnaire

Le plus souvent, l'écoulement mamelonnaire a une cause bénigne (voir tableau Certaines causes d'écoulement mamelonnaire Certaines causes d'écoulement mamelonnaire Certaines causes d'écoulement mamelonnaire ). Les cancers (les carcinomes intracanalaires ou les carcinomes canalaires invasifs en règle générale) en sont la cause dans < 10% des cas. Les autres cas sont causés par des anomalies canalaires bénignes (p. ex., papillome intra-canalaire, ectasie galactophorique, dystrophie fibrokystique Étiologie Étiologie ), des troubles endocriniens (p. ex., tumeur hypophysaire), troubles hépatiques, abcès ou infections mammaires ou utilisation de certains médicaments. Parmi ces causes, le papillome intra-canalaire est probablement le plus fréquent; il est également la cause la plus fréquente d'écoulement mamelonnaire sanglant sans masse du sein.

Tableau

Bilan de l'écoulement mamelonnaire

Anamnèse

L'anamnèse de la maladie actuelle doit tenir compte de:

La revue des systèmes doit rechercher des symptômes évoquant une cause possible dont:

La mastite non lactationnelle peut être une mastite périductale, une mastite granulomateuse idiopathique ou une mastite tuberculeuse.

La recherche des antécédents médicaux doit porter sur les causes possibles d'hyperprolactinémie, dont une insuffisance rénale chronique, une grossesse, un trouble hépatique et une dysthyroïdie, ainsi qu'un antécédent d'infertilité, d'HTA, de dépression, d'allaitement, d'irrégularité menstruelle et de cancer. Les médecins doivent rechercher spécifiquement les médicaments qui peuvent provoquer une sécrétion de prolactine tels que les contraceptifs oraux, les médicaments antihypertenseurs (p. ex., méthyldopa, réserpine, vérapamil), les anti-H2 (p. ex., cimétidine, ranitidine), les opiacés et les inhibiteurs de la dopamine D2 (p. ex., de nombreux médicaments psychotropes, dont les phénothiazines et les antidépresseurs tricycliques).

Examen clinique

L'examen clinique se concentre sur l' examen des seins Bilan Les symptômes mammaires (p. ex., tuméfactions, écoulements mamelonnaires, douleur) sont fréquents, représentant > 15 millions de consultations médicales/an. Bien que > 90% des symptômes... en apprendre davantage Bilan . Chez les patients de sexe masculin, la gynécomastie, si elle est présente, est notée. Les seins sont examinés pour évaluer leur symétrie, rechercher une ride cutanée, un érythème, une tuméfaction, une coloration du mamelon ou de la peau, une desquamation, une ulcération ou une rétraction du mamelon. Les seins sont palpés à la recherche de masses mammaires ou d'adénopathies axillaires ou sus-claviculaires. En l'absence d'écoulement spontané, la région des mamelons est systématiquement palpée pour tenter de stimuler un écoulement et pour identifier toute partie associée à l'écoulement.

Une lumière intense et une loupe peuvent aider à évaluer si l'écoulement mamelonnaire est unipore ou multipore.

Signes d'alarme

Certains signes sont particulièrement préoccupants:

Interprétation des signes

En présence d'une masse et d'un écoulement gaïac positif, même s'il est bilatéral, un cancer doit être envisagé.

Un écoulement est bilatéral et/ou multiductal et gaïac négatif suggère une cause endocrinienne.

La présence de l'un des éléments suivants nécessite un suivi par un chirurgien qui a l'expérience des troubles mammaires:

  • Une masse mammaire

  • Un écoulement sanglant ou gaïac positif

  • Un écoulement unilatéral spontané

  • Antécédents d'anomalie à la mammographie ou à l'échographie du sein

Examens complémentaires

Si une cause endocrinienne est suspectée, les examens suivants doivent être effectués:

  • Taux de prolactine

  • Taux de TSH

Si l'écoulement est gaïac positif, les examens suivants doivent être effectués:

  • Cytologie

En cas de masse mammaire palpable, le bilan peut comprendre les examens suivants

  • Échographie, aspiration de kystes ou mammographie

En l'absence de masse mais que le cancer est suspecté ou si d'autres examens sont non concluants, on effectue ce qui suit:

  • Mammographie

Si les résultats de l'imagerie ou de la cytologie (par aspiration du kyste) sont anormaux, une biopsie guidée par l'imagerie est effectuée.

Si la mammographie et l'échographie ne permet pas d'identifier une source et si l'écoulement est spontané et provient d'un seul conduit ou sein, le bilan doit comprendre

  • Ductographie (imagerie de contraste du canal lacté) ou biopsie guidée par l'imagerie

Traitement de l'écoulement mamelonnaire

Le traitement d'un écoulement du mamelon dépend de la cause. Si l'imagerie identifie une lésion, une biopsie à l'aiguille est effectuée.

Le cancer du sein est traité de façon appropriée.

Les papillomes intra-canalaires, qui sont la cause la plus fréquente d'écoulement mamelonnaire sanglant, sont habituellement excisés après le diagnostic par biopsie à l'aiguille. Cette procédure traite l'écoulement mamelonnaire et exclut la petite probabilité d'un cancer coexistant. Les exceptions sont les papillomes microscopiques, découverts fortuitement détectés lors de la biopsie des calcifications.

L'hyperprolactinémie est traitée par des médicaments ou l'ablation chirurgicale d'une tumeur hypophysaire. Les troubles hépatiques sont traités en fonction du trouble spécifique.

Points clés

  • Un écoulement mamelonnaire est le plus souvent bénin.

  • Un écoulement bilatéral, multipore, gaïac positif est habituellement bénin et d'origine endocrinienne.

  • Un écoulement spontané, unilatéral nécessite des tests diagnostiques; ce type d'écoulement peut être dû à un cancer, en particulier s'il est sanglant (ou gaïac-positif).

  • Présence d'une masse mammaire, d'un écoulement sanglant (ou gaïac positif) ou d'un antécédent de mammographie ou d'échographie anormales, il est nécessaire de mettre en place un suivi avec un chirurgien spécialisé dans les pathologies du sein.

Voir l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : AFFICHER LA VERSION GRAND PUBLIC
quiz link

Test your knowledge

Take a Quiz! 
ANDROID iOS
ANDROID iOS
ANDROID iOS
HAUT DE LA PAGE