Le Manuel Merck

Please confirm that you are a health care professional

Chargement

Anisakiase

Par

Richard D. Pearson

, MD, University of Virginia School of Medicine

Dernière révision totale mars 2019| Dernière modification du contenu mars 2019
Cliquez ici pour l’éducation des patients
Ressources liées au sujet

L'anisakiase est une infection due à des larves des vers du genre Anisakis et des genres apparentés tels que Pseudoterranova. L'infection est contractée par l'ingestion de poissons d'eau salée crus ou mal cuits; les larves s'enfoncent dans la muqueuse du tube digestif entraînant un malaise.

Anisakis est un parasite qui vit dans le tube digestif des mammifères marins. Les œufs excrétés éclosent en larves nageuses, qui sont ingérées par les poissons et les calmars; l'infection chez l'homme est due à l'ingestion de ces hôtes intermédiaires lorsque ces aliments sont crus ou mal cuits. Ainsi, l'infection est particulièrement fréquente dans les lieux tels que le Japon et les cultures où le poisson cru est traditionnellement consommé. Les larves pénètrent dans l'estomac et l'intestin grêle des humains.

Symptomatologie

Les symptômes de l'anisakiase comprennent généralement des douleurs abdominales, des nausées et des vomissements dans les heures qui suivent l'ingestion des larves. Dans l'intestin grêle, l'infection peut entraîner la formation d'une masse inflammatoire et des symptômes ressemblant la maladie de Crohn peuvent se développer 1 à 2 semaines plus tard.

L'anisakiase guérit habituellement spontanément en quelques semaines; rarement elle peut persister plusieurs mois.

Diagnostic

  • Endoscopie haute

L'anisakiase peut être diagnostiquée en observant le parasite lors de l'endoscopie haute et les patients peuvent tousser des larves et les amener pour analyse. L'examen des selles est inutile. Les tests sérologiques sont disponibles dans certains pays.

Traitement

  • Ablation endoscopique des larves

  • Albendazole

L'ablation endoscopique de la masse contenant les larves est curative.

Le traitement présomptif de l'anisakiase par l'albendazole 400 mg par voie orale 2 fois/jour pendant 6 à 21 jours peut s'avérer efficace, mais les données sont peu nombreuses.

Prévention

Les larves d'Anisakis sont détruites par

  • Cuisson à > 63° C

  • Congélation à ─20° C ou moins pendant 7 jours

  • Congélation à ─35° C ou au-dessous jusqu'à solidification, puis stockage à cette température pendant ≥ 15 h, ou à ─20° C pendant 24 h

Les larves peuvent résister à la saumure, au salage et au fumage.

Points clés

  • Les humains contractent Anisakis lorsqu'ils consomment ses hôtes intermédiaires (poissons ou calmars) crus ou insuffisamment cuits; ainsi, l'anisakiase est courante au Japon et dans d'autres cultures où le poisson cru est traditionnellement consommé.

  • L'anisakiase provoque généralement des douleurs abdominales, des nausées et des vomissements dans les heures qui suivent l'ingestion des larves; une masse inflammatoire peut se former dans l'intestin grêle avec des symptômes qui rappellent ceux de la maladie de Crohn.

  • L'anisakiase guérit habituellement spontanément en quelques semaines.

  • Faire une endoscopie haute pour diagnostiquer l'anisakiase.

  • L'ablation endoscopique de la masse contenant les larves est curative.

Médicaments mentionnés dans cet article

Nom du médicament Sélectionner les dénominations commerciales
ALBENZA
Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Revue générale de la tuberculose
Vidéo
Revue générale de la tuberculose
Modèles 3D
Tout afficher
SARS-CoV-2
Modèle 3D
SARS-CoV-2

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE