Le Manuel Merck

Please confirm that you are a health care professional

Chargement

Ascaridiase

Par

Richard D. Pearson

, MD, University of Virginia School of Medicine

Dernière révision totale mars 2019| Dernière modification du contenu mars 2019
Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Ressources liées au sujet

L'ascaridiase est une infection due à Ascaris lumbricoides ou occasionnellement Ascaris suum (un parasite des porcs étroitement apparenté). Les infections légères peuvent être asymptomatiques. Les premiers symptômes sont pulmonaires (toux, wheezing); les symptômes tardifs sont gastro-intestinaux, avec des crampes ou des douleurs abdominales dues à l'obstruction de la lumière digestive (intestin ou canaux biliaires ou pancréatiques) par les vers adultes. L'enfant souffrant d'une infection chronique peut développer une dénutrition. Le diagnostic repose sur l'identification des œufs ou des vers adultes dans les selles, des vers qui migrent par le nez ou la bouche, ou des larves dans l'expectoration pendant la phase de migration pulmonaire. Le traitement repose sur l'albendazole, le mébendazole ou l'ivermectine.

L'ascaridiase est cosmopolite. Elle est concentrée dans les régions tropicales et subtropicales où les conditions sanitaires sont mauvaises. L'ascaridiase est l'infection intestinale helminthique la plus fréquente dans le monde. La prévalence est la plus élevée chez les enfants âgés de 2 à 10 ans et diminue chez les groupes plus âgés. Les estimations actuelles suggèrent que 800 à 1,2 milliards de personnes sont infectées dans le monde et que l'ascaridiase contribue à la malnutrition dans nombre de ces cas. En outre, on estime que 2000 personnes infectées (principalement des enfants) meurent chaque année d'une occlusion intestinale ou biliaire.

Aux États-Unis, la plupart des cas surviennent chez des réfugiés, des immigrants ou des voyageurs vers des régions tropicales endémiques.

Les humains sont infectés par A. lumbricoides quand ils ingèrent ses œufs, souvent dans les aliments contaminés par des excréments humains. L'infection peut également se transmettre par les mains ou les doigts contaminés lorsqu'ils sont mis dans la bouche.

Les humains peuvent également être infectés par A. suum, un ver rond très apparenté à celui des porcs, lorsqu'ils ingèrent des œufs en manipulant des porcs ou en consommant des légumes ou des fruits insuffisamment cuits contaminés par des excréments de porc.

Physiopathologie

Les œufs ingérés du A. lumbricoides éclosent dans le duodénum et les larves qui naissent pénètrent dans la paroi de l'intestin grêle et migrent par la circulation portale du foie vers le cœur et les poumons. Les larves se logent dans les capillaires alvéolaires, pénètrent dans les parois alvéolaires et remontent l'arbre bronchique vers l'oropharynx. Elles sont avalées et retournent vers l'intestin grêle, où elles deviennent des vers adultes, qui se reproduisent et libèrent leurs œufs dans les selles. Le cycle évolutif est achevé au bout de 2 à 3 mois; les vers adultes vivent de 1 à 2 ans.

Une masse enchevêtrée de vers due à une infection massive peut entraîner une occlusion intestinale, en particulier chez l'enfant. Des vers adultes qui migrent de manière inhabituelle peuvent parfois obstruer les canaux biliaires ou pancréatiques et entraîner une cholécystite ou une pancréatite; l'angiocholite, l'abcès du foie et la péritonite sont moins fréquents. La fièvre due à d'autres maladies ou certains médicaments (p. ex., albendazole, mébendazole, tétrachloréthylène) peuvent favoriser une migration aberrante.

Symptomatologie

Les larves d'Ascaris qui migrent dans les poumons peuvent entraîner une toux, un wheezing et parfois une hémoptysie ou d'autres symptômes respiratoires chez des sujets non préalablement exposés à Ascaris.

Les vers adultes en petit nombre n'entraînent habituellement pas de symptômes gastro-intestinaux, bien que le passage d'un ver adulte par la bouche ou le rectum puisse conduire un patient par ailleurs asymptomatique à consulter un médecin. L'occlusion intestinale ou biliaire entraîne douleurs abdominales, nausées, vomissements. L'ictère est rare.

Même les infections modérées peuvent entraîner la dénutrition chez l'enfant. La physiopathologie est mal connue et pourrait faire intervenir la compétition pour l'alimentation, la réduction de l'absorption et la diminution de l'appétit.

Diagnostic

  • Examen microscopique des selles

  • Identification des vers adultes dans les selles ou sortant du nez, de la bouche ou du rectum

Le diagnostic d'ascaridiase repose sur la recherche microscopique des œufs dans les selles ou l'observation des vers adultes dans les selles ou sortant du nez ou de la bouche. Parfois, des larves peuvent être retrouvées dans les expectorations pendant la phase pulmonaire, ou plus tard au cours de l'infection, des vers adultes peuvent être vus dans les examens radiographiques du tractus gastro-intestinal.

L'éosinophilie peut être marquée lorsque les larves migrent à travers les poumons, mais, habituellement, elle diminue plus tard lorsque les vers adultes colonisent l'intestin grêle. La rx thorax pendant la phase pulmonaire peut montrer des infiltrats, ce qui en présence d'une éosinophilie conduit au diagnostic de syndrome de Löffler.

Traitement

  • Albendazole, mébendazole ou ivermectine

Toutes les infections intestinales doivent être traitées.

L'albendazole 400 mg par voie orale une fois, le mébendazole 100 mg par voie orale 2 fois/jour pendant 3 jours ou 500 mg par voie orale 1 fois ou l'ivermectine 150 à 200 mcg/kg par voie orale 1 fois sont efficaces. L'albendazole, le mébendazole et l'ivermectine peuvent léser le fœtus et les risques du traitement chez les femmes enceintes infectées par l'Ascaris doivent être équilibrés par le risque de maladie non traitée. Avant le traitement par l'ivermectine, les patients doivent être évalués à la recherche d'une co-infection par Loa Loa s'ils se sont rendus dans des régions d'Afrique centrale où elle est endémique. L'ivermectine pouvant provoquer des réactions sévères chez les patients qui ont une loase et des taux élevés de microfilaires.

Le nitazoxanide est efficace dans les infections modérées à Ascaris, moins dans les infections sévères. La pipérazine, autrefois largement utilisée, a été remplacée par d'autres traitements moins toxiques.

Les complications obstructives peuvent être efficacement traitées par un médicament anthelminthique ou nécessiter une extraction chirurgicale ou endoscopique des vers adultes.

Lorsque les poumons sont affectés, le traitement est symptomatique; il comprend des bronchodilatateurs et des corticostéroïdes. Les médicaments anthelminthiques ne sont généralement pas utilisés.

Prévention

La prévention de l'ascaridiase nécessite un système sanitaire efficace.

Les stratégies préventives comprennent

  • Le lavage des mains avec de l'eau et du savon avant de manipuler les aliments

  • Laver, éplucher et/ou cuire tous les légumes et fruits crus avant de les manger

  • Ne pas manger de légumes crus ou non lavés dans les régions où des excréments humains sont utilisés comme engrais

  • Ne pas déféquer à l'extérieur

Points clés

  • L'ascaridiase est l'infection intestinale helminthique la plus fréquente dans le monde.

  • Les œufs éclosent dans les intestins et les larves migrent d'abord vers les poumons, puis dans les intestins, où ils mûrissent.

  • Les larves pulmonaires peuvent provoquer une toux et un wheezing; les masse de vers adultes peuvent obstruer les intestins; des masses de vers adultes peuvent obstruer les intestins et des vers isolés peuvent migrer et obstruer les voies biliaires ou pancréatiques.

  • Diagnostiquer par l'examen microscopique des selles; occasionnellement, des vers adultes sont vus.

  • Traiter par l'albendazole, le mébendazole et l'ivermectine; les obstructions peuvent nécessiter une extraction chirurgicale ou endoscopique des vers.

Médicaments mentionnés dans cet article

Nom du médicament Sélectionner les dénominations commerciales
ALINIA
ALBENZA
Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Revue générale de la maladie de Lyme
Vidéo
Revue générale de la maladie de Lyme
Modèles 3D
Tout afficher
SARS-CoV-2
Modèle 3D
SARS-CoV-2

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE