Le Manuel Merck

Please confirm that you are a health care professional

honeypot link

Vaccin contre Haemophilus influenzae type b (Hib)

Par

Margot L. Savoy

, MD, MPH, Lewis Katz School of Medicine at Temple University

Dernière révision totale oct. 2020| Dernière modification du contenu oct. 2020
Cliquez ici pour l’éducation des patients

Les vaccins contre Haemophilus influenzae de type b (Hib) permettent de prévenir les infections à Haemophilus mais pas les infections causées par d'autres souches de H. influenzae. H. influenzae entraîne de nombreuses pathologies infectieuses chez l'enfant, bactériémies,méningites, pneumonies, sinusites, otites moyennes et épiglottites.

Préparations du vaccin anti-Hib

Les vaccins Hib sont préparés à partir de la capsule purifiée d'Haemophilus influenzae de type b (Hib). Tous les vaccins Hib utilisent du polyribophosphate (PRP) comme polysaccharide, mais 4 supports protéiques différents sont utilisés dans les 4 vaccins conjugués différents contre Hib disponibles:

  • Anatoxine diphtérique (PRP-D)

  • Protéine de membrane externe de Neisseria meningitidis (PRP-OMP)

  • Anatoxine tétanique (PRP-T)

  • Protéine porteuse diphtérique mutante CRM197 (HbOC)

Les vaccins PRP-D et HbOC ne sont plus disponibles aux États-Unis.

Les vaccins combinés qui contiennent les vaccins conjugués contre le Hib comprennent le DTaP (DTCa) -IPV/Hib (Pentacel®) et le Hib-HepB (COMVAX®).

Indications du vaccin anti-Hib

Le vaccin anti-Hib fait partie des vaccinations systématiques des enfants ( Calendrier vaccinal recommandé de 0 à 6 ans).

Ce vaccin est également recommandé pour

  • Les adultes qui ont une asplénie anatomique ou fonctionnelle et ceux chez qui est prévue une splénectomie, s'ils ne sont pas immunisés (c'est-à-dire, qu'ils n'ont pas déjà reçu une première série ainsi qu'un rappel ou ≥ 1 dose de vaccin anti-Hib après l'âge de 14 mois), bien que certains experts suggèrent d'administrer une dose avant splénectomie indépendamment de l'anamnèse vaccinale

  • Les adultes immunodéprimés (p. ex., en raison d'une chimiothérapie du cancer ou d'une infection par le VIH) s'ils ne sont pas vaccinés

  • Les sujets qui ont subi une transplantation de cellules souches hématopoïétiques indépendamment de leurs antécédents de vaccination

Contre-indications et précautions du vaccin anti-Hib

La principale contre-indication des vaccins Hib est

  • Une réaction allergique grave (p. ex., anaphylaxie) après la dose précédente ou à un composant du vaccin

La principale précaution en ce qui concerne le vaccin Hib est

  • Maladie modérée ou sévère avec ou sans fièvre (la vaccination est reportée jusqu'à ce que la maladie guérisse)

Dose et administration du vaccin anti-Hib

La dose de vaccin Hib est de 0,5 mL IM. Une première série pédiatrique est administrée en 3 doses à 2, 4 et 6 mois ou en 2 injections à 2 et 4 mois, selon le type du vaccin. Dans ce cas, un rappel est recommandé entre 12 et 15 mois.

Une dose est administrée aux enfants plus âgés, aux adolescents et aux adultes qui ont une asplénie ou à ceux chez qui est prévue une splénectomie s'ils ne sont pas immunisés. Certains experts suggèrent de donner une dose avant splénectomie indépendamment de l'anamnèse de vaccination. La dose est administrée ≥ 14 jours avant une splénectomie élective si possible.

Un protocole à 3 doses est administré 6 à 12 mois après la transplantation de moelle; les doses sont séparées de ≥ 4 semaines.

Effets indésirables du vaccin anti-Hib

Les effets indésirables sont rares. Ils peuvent comprendre une douleur, une rougeur et un gonflement au niveau du site d'injection et, chez les enfants, une fièvre, des pleurs, et une irritabilité.

Plus d'informations sur le vaccin Hib

Ce qui suit sont des ressources en anglais qui peuvent être utiles. S'il vous plaît noter que LE MANUEL n'est pas responsable du contenu de ces ressources.

Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Voir les

Testez vos connaissances

Virus du papillome humain (VPH)
L’infection par le virus du papillome humain (VPH) est l’infection sexuellement transmissible la plus fréquente et peut provoquer des verrues cutanées, des verrues génitales ou certains cancers. Parmi les nombreuses souches différentes de VPH, laquelle est la plus susceptible de provoquer des verrues génitales visibles ?
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS

Également intéressant

Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
HAUT DE LA PAGE