Le Manuel Merck

Please confirm that you are a health care professional

honeypot link

Nutrition des nourrissons

Par

Deborah M. Consolini

, MD, Sidney Kimmel Medical College of Thomas Jefferson University

Dernière révision totale sept. 2019| Dernière modification du contenu sept. 2019
Cliquez ici pour l’éducation des patients
Ressources liées au sujet

En cas d'accouchement non compliqué et si le nouveau-né est vif et en bonne santé, il peut être remis immédiatement à sa mère afin qu'elle le nourrisse aussitôt. Un allaitement efficace est favorisé en mettant le nouveau-né au sein dès que possible après l'accouchement. Les régurgitations de mucus après la tétée sont courantes (du fait de l'hypotonie des muscles lisses gastro-œsophagiens) mais doivent disparaître dans les 48 heures. Si les régurgitations ou les vomissements persistent après 48 heures, ou si ceux-ci sont bilieux, on doit effectuer un bilan complet du tractus digestif supérieur et des voies respiratoires afin de diagnostiquer des anomalies gastro-intestinales congénitales.

Les besoins quotidiens en eau et en calories varient avec l'âge et sont proportionnellement plus élevés chez le nouveau-né et le nourrisson que chez l'enfant plus âgé et l'adulte ({blank} Besoins caloriques à différents âges*). Les besoins relatifs en protéines et en énergie (g ou kcal/kg de poids corporel) diminuent progressivement de la fin de l'enfance jusqu'à la fin de l'adolescence ({blank} Apports* alimentaires conseillés pour certains macronutriments proposés par le "Food and Nutrition Board, Institute of Medicine of the National Academies" (USA)), mais ces besoins augmentent en valeur absolue. Par exemple, les besoins en protéines diminuent de 1,2 g/kg/jour à 1 an à 0,9 g/kg/jour à 18 ans, tandis que les besoins relatifs en énergie diminuent de 100 kcal/kg à 1 an à 40 kcal/kg à la fin de l'adolescence.

Les recommandations nutritionnelles ne sont généralement pas basées sur des preuves. Les besoins en vitamines dépendent de la source d'alimentation (p. ex., lait maternel versus formule infantile standard), des facteurs alimentaires maternels et des apports alimentaires quotidiens.

Tableau
icon

Besoins caloriques à différents âges*

Âge

Besoins

kcal/0,5 kg/jour

kcal/kg/jour

< 6 mois

50–55

110–120

1 an

45

95–100

15 ans

20

44

*Lorsque l'énergie et les protéines sont fournies par le lait maternel c'est-à-dire, qu'il est complètement digéré et absorbé, les besoins entre 3 mois et 9 mois peuvent être moins importants.

Troubles de l'alimentation

Des variations mineures de consommation alimentaire d’un jour à l’autre sont fréquentes et, bien que cela soit souvent une source d’inquiétude pour les parents, il suffit de leur prodiguer des conseils et de les rassurer, à moins qu’il existe des signes de maladie ou des changements dans les paramètres de croissance, en particulier du poids (les changements de niveau de percentile sur les courbes standards de croissance ont plus de signification qu’une valeur absolue sans donnée cinétique).

Une perte > 5 à 7% du poids de naissance au cours de la première semaine traduit une sous-nutrition. Le poids de naissance doit être rattrapé en 2 semaines et une prise de poids ultérieure d'environ 20 à 30 g/jour correspond à ce qui est attendu durant les premiers mois. Le nourrisson doit avoir doublé son poids de naissance à l'âge de 5 mois environ.

Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Voir les

Également intéressant

Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
HAUT DE LA PAGE