Le Manuel Merck

Please confirm that you are a health care professional

honeypot link

Douleur scrotale

Par

Geetha Maddukuri

, MD, Saint Louis University

Examen médical janv. 2021
Voir l’éducation des patients
Ressources liées au sujet

Une douleur scrotale peut se produire chez l'homme à tout âge, du nouveau-né aux hommes âgés.

Étiologie de la douleur scrotale

Les causes les plus fréquentes de douleurs scrotales sont les suivantes

Il existe un certain nombre de causes moins fréquentes (voir tableau Certaines causes de douleurs scrotales Certaines causes de douleurs scrotales Certaines causes de douleurs scrotales ). L'âge, le début des symptômes et d'autres signes peuvent permettre de déterminer la cause.

Tableau

Évaluation d'une douleur scrotale

Anamnèse

L'anamnèse de la maladie actuelle doit déterminer l'emplacement (unilatérale ou bilatérale), le début (aigu ou subaigu), et la durée de la douleur. Les symptômes associés significatifs comprennent une fièvre, une dysurie, un écoulement urétral et la présence de masse scrotale. Il faut interroger les patients sur les événements précédents, dont une lésion, des efforts ou un effort et un rapport sexuel.

La revue des systèmes doit chercher les symptômes responsables du trouble, dont une éruption purpurique, une douleur abdominale et des arthralgies (une vascularite à immunoglobulines A Vascularite à immunoglobulines A La vascularite à immunoglobulines A (anciennement appelée purpura d'Henoch-Schönlein) est une vascularite touchant essentiellement les petits vaisseaux. Elle survient le plus souvent chez l'enfant... en apprendre davantage Vascularite à immunoglobulines A ); des masses scrotales intermittentes et/ou une augmentation de volume de l’aine (hernie inguinale); une fièvre et un gonflement de la parotide (orchite ourlienne); une douleur de l’hypochondre ou une hématurie (calculs rénaux Calculs urinaires Les calculs urinaires sont des particules solides dans l'appareil urinaire. Ils peuvent causer des douleurs, des nausées, des vomissements, une hématurie et, éventuellement, des frissons avec... en apprendre davantage ).

La recherche des antécédents médicaux doit permettre d'identifier les troubles connus qui peuvent provoquer une douleur projetée, dont des hernies, l' anévrisme de l'aorte abdominale Anévrismes de l'aorte abdominale Un diamètre de l'aorte abdominale ≥ 3 cm constitue généralement un anévrisme aortique abdominal. La cause est multifactorielle, mais l'athérosclérose est souvent en cause. La plupart des anévrismes... en apprendre davantage Anévrismes de l'aorte abdominale , les calculs rénaux et les facteurs de risque de contracter des pathologies sévères, dont le diabète et les maladies vasculaires périphériques (gangrène de Fournier).

Examen clinique

L'examen clinique commence par une revue des fonctions vitales et l'évaluation de la gravité de la douleur. L'examen se concentre sur l'abdomen, la région inguinale et les organes génitaux.

L'abdomen est examiné à la recherche d'une sensibilité et d'autres masses (dont une dilatation vésicale). Les hypochondres sont percutés afin de détecter une sensibilité des fosses lombaires.

L'examen inguinal et génital doit être pratiqué en position debout. La région inguinale est inspectée et palpée à la recherche d'une adénopathie, d'une tuméfaction ou d'un érythème. L'examen du pénis doit avoir pour but de noter les ulcérations, l'écoulement urétral et les piercings et tatouages (sources d'infections bactériennes). L'examen scrotal vise à noter toute asymétrie, tuméfaction, érythème ou anomalie de coloration et de position des testicules (horizontale versus verticale, élevée versus basse). Le réflexe crémastérien doit être testé bilatéralement. Les testicules, les épididymes et les cordes spermatiques doivent être palpés pour détecter un œdème et une sensibilité. Devant une grosse bourse, la transillumination permet de différencier une hydrocèle d'une tumeur solide.

Signes d'alarme

Les signes suivants doivent alerter:

Interprétation des signes

L'objectif est de distinguer les causes qui doivent être traitées immédiatement des autres. Les signes cliniques fournissent des indices importants (voir tableau Certaines causes de douleurs scrotales Certaines causes de douleurs scrotales Certaines causes de douleurs scrotales ).

L'hémorragie cataclysmique de l'aorte et la gangrène de Fournier surviennent principalement chez les patients de > 50 ans; les autres affections qui doivent être traitées immédiatement peuvent survenir à tout âge. Cependant, une torsion testiculaire est très fréquente chez le nouveau-né et les garçons post-pubères, une torsion des annexes testiculaires survient le plus souvent chez les garçons prépubères (7 à 14 ans) et une épididymite Épididymite L'épididymite est une inflammation de l'épididyme, parfois accompagnée d'une inflammation du testicule (orchi-épididymite). La douleur et l'augmentation de volume du scrotum sont généralement... en apprendre davantage Épididymite est très fréquente chez les adolescents et les adultes.

Une apparition brutale sévère d'une douleur suggère une torsion testiculaire ou des calculs rénaux Calculs urinaires Les calculs urinaires sont des particules solides dans l'appareil urinaire. Ils peuvent causer des douleurs, des nausées, des vomissements, une hématurie et, éventuellement, des frissons avec... en apprendre davantage . Une douleur épididymaire, une hernie étranglée ou une appendicite Appendicite L'appendicite est une inflammation aiguë de l'appendice vermiforme, causant généralement des douleurs abdominales, une anorexie et une sensibilité abdominale. Le diagnostic est clinique, souvent... en apprendre davantage Appendicite est davantage à début progressif. En cas de torsion des annexes testiculaires, les patients ont initialement des douleurs modérées qui se développent sur quelques jours; la douleur étant localisée au pôle supérieur. Une douleur bilatérale suggère une infection (p. ex., orchite, en particulier si elle est accompagnée d'une fièvre et de symptômes viraux) ou une cause rapportée. Des douleurs de l'hypochondre qui irradient au scrotum suggèrent des calculs rénaux ou, chez l'homme de > 55 ans, un anévrisme de l'aorte abdominale.

Un examen normal du scrotum et du périnée suggère une douleur projetée. Une attention doit alors être portée aux troubles extrascrotaux, en particulier l'appendicite, les calculs rénaux, et, chez l'homme de > 55 ans, l' anévrisme de l'aorte abdominale Anévrismes de l'aorte abdominale Un diamètre de l'aorte abdominale ≥ 3 cm constitue généralement un anévrisme aortique abdominal. La cause est multifactorielle, mais l'athérosclérose est souvent en cause. La plupart des anévrismes... en apprendre davantage Anévrismes de l'aorte abdominale .

Les signes à l'examen du scrotum et du périnée évoquent souvent une cause. Parfois, dans l’épididymite précoce, une sensibilité et une induration peut être localisée à l’épididyme; dans la torsion initiale, les testicules peuvent être hauts, avec une position horizontale et aucun épididyme particulièrement douloureux. Cependant, le testicule et l'épididyme sont souvent tous deux tuméfiés et douloureux, il existe un œdème scrotal et il n'est pas possible de distinguer une épididymite d'une torsion par la palpation. Cependant, le réflexe crémastérien est absent dans la torsion, comme le sont les signes d'une infection sexuellement transmissible Revue générale des infections sexuellement transmissibles Les infections sexuellement transmissibles, également appelées infections sexuellement transmissibles, peuvent être causées par un certain nombre de microrganismes qui varient considérablement... en apprendre davantage (p. ex., écoulement urétral purulent); la présence de ces deux signes évoque probablement une épididymite.

Parfois, une masse scrotale provoquée par une hernie peut être palpée dans le canal inguinal; dans d’autres cas, la hernie peut être difficile à distinguer d'un gonflement testiculaire.

Un érythème douloureux du scrotum sans sensibilité des testicules ou des épididymes doivent faire suspecter une infection, ou une cellulite Cellulite La cellulite est une infection bactérienne aiguë de la peau et des tissus sous cutanés, le plus souvent, provoquée par les streptocoques ou plus rarement les staphylocoques. La symptomatologie... en apprendre davantage Cellulite ou une gangrène de Fournier précoce.

Examens complémentaires

Un test est généralement effectué.

Un ECBU des urines est toujours nécessaire. Les signes d'infection des voies urinaires (p. ex., pyurie, bactériurie) suggèrent une épididymite. Les patients qui présentent des symptômes évoquant une infection urinaire et les patients qui présentent un écoulement urétral ou une dysurie Dysurie La dysurie est une miction douloureuse ou gênante, associée classiquement à une sensation de brûlures intense. Certains troubles provoquent une douleur vésicale ou périnéale. La dysurie est... en apprendre davantage doivent être testés pour rechercher les infections sexuellement transmissibles ainsi que d'autres causes d'infection urinaire bactérienne.

Un diagnostic opportun de torsion testiculaire est capital. Si les symptômes sont très évocateurs de torsion, une exploration chirurgicale immédiate est effectuée de préférence par rapport aux tests. Si les symptômes sont équivoques et qu'il n'existe aucune cause alternative claire d'une douleur scrotale aiguë, un échodoppler couleur Doppler Doppler est effectué. Lorsque l'échodoppler n'est pas disponible, une scintigraphie Scintigraphie La scintigraphie utilise les radiations émises par des radionucléides (appelée désintégration nucléaire) pour produire des images. Un radio-isotope est un isotope instable qui devient plus stable... en apprendre davantage Scintigraphie peut être effectuée mais est moins sensible et spécifique.

Traitement de la douleur scrotale

Le traitement est dirigé contre la cause et peut aller d'une intervention d'urgence (torsion testiculaire Torsion testiculaire La torsion testiculaire est une urgence due à la rotation du testicule autour de son pédicule entraînant sa strangulation et un arrêt de son apport en sang. Les symptômes sont une douleur scrotale... en apprendre davantage ) à un alitement (torsion des annexes testiculaires). En cas de torsion testiculaire, une intervention chirurgicale immédiate (< 12 heures après le début des troubles) est généralement nécessaire. Une intervention chirurgicale tardive peut conduire à un infarcissement testiculaire, une lésion testiculaire à long-terme ou à la perte d'un testicule. Une détorsion testiculaire soulage la douleur immédiatement et une orchidopexie simultanée bilatérale empêche la récidive de torsion.

Bases de gériatrie

Points clés

  • Toujours évoquer une torsion testiculaire en cas de douleurs scrotales, en particulier chez l’enfant et l’adolescent; un diagnostic rapide et précis est essentiel.

  • Les autres causes fréquentes de douleur scrotale sont la torsion des annexes testiculaires et une épididymite.

  • Un échodoppler couleur est habituellement effectué lorsque le diagnostic est incertain.

  • Un examen normal du scrotum et du périnée suggère une douleur projetée.

Voir l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : AFFICHER LA VERSION GRAND PUBLIC
quiz link

Test your knowledge

Take a Quiz! 
ANDROID iOS
ANDROID iOS
ANDROID iOS
HAUT DE LA PAGE