Le Manuel Merck

Please confirm that you are a health care professional

honeypot link

Syndrome du canal carpien

Par

David R. Steinberg

, MD, Perelman School of Medicine at the University of Pennsylvania

Dernière révision totale mai 2020| Dernière modification du contenu mai 2020
Cliquez ici pour l’éducation des patients
Ressources liées au sujet

Le syndrome du canal carpien résulte de la compression du nerf médian dans sa traversée du canal carpien au niveau du poignet. Les symptômes comprennent des douleurs et des paresthésies dans le territoire du nerf médian. Le diagnostic est suggéré par la symptomatologie et confirmé par les examens complémentaires de vitesse de conduction du nerf. Le traitement comprend des ajustements ergonomiques, des analgésiques, des attelles et parfois une injection de corticostéroïdes ou la chirurgie.

Le syndrome du canal carpien est très fréquent et survient le plus souvent chez la femme âgée de 30 à 50 ans. Les facteurs de risque comprennent la polyarthrite rhumatoïde Polyarthrite rhumatoïde (PR) La polyarthrite rhumatoïde est une maladie chronique auto-immune systémique qui touche principalement les articulations. La polyarthrite rhumatoïde induit des lésions causées par des cytokines... en apprendre davantage Polyarthrite rhumatoïde (PR) et autres arthrites du poignet (dont il est parfois le symptôme inaugural), le diabète sucré Diabète sucré Le diabète sucré est la conséquence d'une diminution de la sécrétion d'insuline, associée à des degrés variables à une résistance des tissus périphériques à l'insuline aboutissant à une hyperglycémie... en apprendre davantage , l'hypothyroïdie Hypothyroïdie L'hypothyroïdie est un déficit en hormones thyroïdiennes. Elle est diagnostiquée par des signes cliniques tels qu'un faciès typique, une raucité et une lenteur de la voie, une peau sèche et... en apprendre davantage Hypothyroïdie , l'acromégalie Gigantisme et acromégalie Le gigantisme et l'acromégalie sont des syndromes de sécrétion excessive d'hormone de croissance (hypersomatotropisme), presque toujours dus à un adénome hypophysaire. Lorsque l'excès de GH... en apprendre davantage Gigantisme et acromégalie , l'amylose Amylose L'amylose regroupe différentes pathologies qui ont pour point commun le dépôt extracellulaire de fibrilles insolubles composées de protéines mal agrégées. Le dépôt des protéines peut être soit... en apprendre davantage Amylose primaire cardiaque ou associée à la dialyse et l'œdème provoqué par la grossesse dans le canal carpien. Les activités ou les travaux qui nécessitent une flexion et une extension répétitives du poignet peuvent, bien que rarement, être en cause. La plupart des cas sont idiopathiques.

Symptomatologie du syndrome du canal carpien

Les symptômes du syndrome du canal carpien comprennent des douleurs de la main et du poignet associés à des picotements et un engourdissement, classiquement répartis le long du nerf médian (la face palmaire du pouce, l'index et le médius et la moitié radiale de l'annulaire) mais pouvant parfois toucher la main entière. Habituellement, le patient se réveille la nuit avec des brûlures ou une douleur intense, un engourdissement, des paresthésies et doit secouer sa main pour obtenir un soulagement et rétablir la sensibilité. L'atrophie de l'éminence thénar et la faiblesse à l'opposition et à l'abduction du pouce peuvent se développer plus tardivement.

Diagnostic du syndrome du canal carpien

  • Bilan clinique

  • Parfois, tests de conduction nerveuse

Le diagnostic de syndrome du canal carpien est fortement suggéré par le signe de Tinel, dans lequel des paresthésies du nerf médian sont reproduites en tapant à la face palmaire du poignet sur le site du nerf médian dans le canal carpien. La reproduction des picotements lors de la flexion du poignet (signe de Phalen) ou d'une pression directe sur le nerf au niveau du poignet en position neutre (test de compression du nerf médian) est également évocatrice. Le test de compression du nerf médian est positif si les symptômes se développent dans les 30 s. Cependant, le diagnostic différentiel clinique avec d'autres types de neuropathie périphérique peut être parfois plus difficile.

Traitement du syndrome du canal carpien

  • Attelles

  • Traitement des troubles sous-jacents

  • Parfois, injection d'anesthésique/corticostéroïde

  • Parfois, décompression chirurgicale

Des ajustements ergonomiques concernant notamment la position du clavier de l'ordinateur peuvent parfois apporter un soulagement. Sinon, le traitement du syndrome du canal carpien comprend le port d'une attelle légère en position neutre (voir Attelle du poignet en position neutre Attelle du poignet en position neutre Le syndrome du canal carpien résulte de la compression du nerf médian dans sa traversée du canal carpien au niveau du poignet. Les symptômes comprennent des douleurs et des paresthésies dans... en apprendre davantage ), en particulier pendant la nuit et l'utilisation d'antalgiques légers (p. ex., paracétamol, AINS).

Si ces mesures ne permettent pas de contrôler les symptômes, un mélange de corticostéroïdes et d'anesthésiques (p. ex., 1,5 mL d'une solution de dexaméthasone 4 mg/mL mélangée avec 1,5 mL de lidocaïne à 1%) peut être injecté dans le canal carpien en un point situé juste en dedans du tendon du long palmaire et proximalement par rapport au pli distal du poignet. Ceci est plus souvent efficace en cas de syndrome du canal carpien moins sévère ou lié à la grossesse.

Si les symptômes persistent ou récidivent ou si la faiblesse de la main et l'amaigrissement de l'éminence thénar progressent, une décompression chirurgicale du canal carpien à ciel ouvert ou endoscopique est réalisée.

Attelle du poignet en position neutre

Attelle du poignet en position neutre

Points clés du syndrome du canal carpien

  • Bien que le syndrome du canal carpien corresponde à de nombreux facteurs de risque, la plupart des cas sont idiopathiques.

  • Les symptômes typiques comprennent des douleurs de la main et du poignet associées à des picotements et à un engourdissement le long de la face palmaire du pouce, de l'index et du majeur, et sur la moitié radiale de l'annulaire.

  • La reproduction des symptômes lors de la flexion ou de la pression du poignet sur le nerf médian peut fournir des indices diagnostiques utiles.

  • Traiter d'abord par des mesures correctives ergonomiques, puis essayer l'immobilisation et les analgésiques, l'injection de corticostéroïdes, et, pour la faiblesse, l'atrophie musculaire, et/ou des symptômes graves qui ne répondent pas, la décompression chirurgicale.

Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Voir les

Testez vos connaissances

Douleur polyarticulaire
Laquelle de ces pathologies est vraisemblablement due à une infection ?
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS

Également intéressant

Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
HAUT DE LA PAGE