honeypot link

Le Manuel Merck

Please confirm that you are a health care professional

Hypertension portopulmonaire

Par

Mark T. Gladwin

, MD, University of Pittsburgh School of Medicine;


Andrea R. Levine

, MD, University of Maryland School of Medicine

Dernière révision totale févr. 2019| Dernière modification du contenu févr. 2019
Cliquez ici pour l’éducation des patients

L'hypertension porto-pulmonaire est une hypertension artérielle pulmonaire grave compliquée d'hypertension portale chez le patient qui ne présente pas d'autres causes secondaires.

Une hypertension artérielle pulmonaire peut être observée en cas d'affection provoquant une hypertension portale avec ou sans cirrhose hépatique. L’hypertension portopulmonaire est moins fréquente que le syndrome hépatopulmonaire en cas de maladie hépatique chronique (3,5 versus 12%).

Les symptômes de présentation sont une dyspnée et une fatigue. Une douleur thoracique et une hémoptysie peuvent également survenir. Les patients ont des signes cliniques et des anomalies ECG compatibles à une hypertension artérielle pulmonaire et peuvent développer un cœur pulmonaire (pouls veineux jugulaire élevé, œdèmes). La régurgitation tricuspidienne est fréquente.

Le diagnostic est suspecté par l'échocardiographie et confirmé par une cathétérisation du cœur droit.

Le traitement de l'hypertension portopulmonaire est le même que celui de l'hypertension pulmonaire primitive, si ce n'est que les traitements hépatotoxiques et anticoagulants doivent être évités. Les bêta-bloquants, fréquemment utilisés dans l'hypertension portale, doivent également être évités dans l'hypertension portopulmonaire due à une instabilité hémodynamique (1). Certains patients ont tiré profit d'un traitement vasodilatateur. La maladie hépatique sous-jacente est un déterminant majeur du pronostic. L'hypertension portopulmonaire est une contre-indication relative à la transplantation hépatique du fait d'une morbidité et d'une mortalité accrues. Cependant, chez certains patients greffés, en particulier ceux qui présentent une hypertension artérielle pulmonaire modérée, l'hypertension artérielle pulmonaire régresse. Certains centres envisagent la transplantation chez les patients qui ont des pressions artérielles pulmonaires moyennes < 35 mmHg après un essai de thérapie vasodilatatrice.

Références générales

  • 1.Galiè N, Humbert M, Vachiery JL, et al: 2015 ESC/ERS Guidelines for the diagnosis and treatment of pulmonary hypertension: The Joint Task Force for the Diagnosis and Treatment of Pulmonary Hypertension of the European Society of Cardiology (ESC) and the European Respiratory Society (ERS): Endorsed by: Association for European Paediatric and Congenital Cardiology (AEPC), International Society for Heart and Lung Transplantation (ISHLT). Eur Heart J 37(1): 67-119, 2016. doi: 10.1093/eurheartj/ehv317.

Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Voir les

Également intéressant

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE