Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Fièvre des tranchées

(Fièvre de Wolhynie, fièvre tibiale ou des 5 jours ou quintane)

Par Larry M. Bush, MD, Affiliate Professor of Clinical Biomedical Sciences;Affiliate Associate Professor of Medicine, Charles E. Schmidt College of Medicine, Florida Atlantic University;University of Miami-Miller School of Medicine ; Maria T. Perez, MD, Associate Pathologist, Department of Pathology and Laboratory Medicine, Wellington Regional Medical Center, West Palm Beach

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

La fièvre des tranchées est une maladie transmise par les poux due à Bartonella quintana et a été observée à l'origine chez les militaires pendant la Première et la Seconde Guerre mondiale. Elle se présente comme une pathologie fébrile aiguë, récurrente, parfois associée à une éruption cutanée. Le diagnostic repose sur l'hémoculture. Le traitement repose sur un macrolide ou la doxycycline.

L'homme est le seul réservoir de cette infection à Bartonella. B. quintana est transmise à l'homme par le biais de l'effraction cutanée liée au grattage d'une peau souillée par des déjections de poux infectés ou au niveau de la conjonctive. La fièvre des tranchées est endémique au Mexique, en Tunisie, en Érythrée, en Pologne et dans l'ex-Union soviétique et réapparaît dans la population des sans-abri aux États-Unis.

Symptomatologie

Après une période d'incubation de 14 à 30 jours, le début de la fièvre des tranchées est brutal, avec fièvre, asthénie, vertiges, céphalées (avec des douleurs derrière les yeux), injection conjonctivale et douleur intense au niveau du dos et des jambes.

La fièvre peut atteindre 40,5° C et persister pendant 5 à 6 jours. Dans environ la moitié des cas, la fièvre réapparaît de 1 à 8 fois à un intervalle de 5 à 6 jours.

S'y associent une éruption fugace maculaire ou papuleuse et parfois une hépatomégalie et une splénomégalie. L'endocardite peut compliquer certains cas.

Les récidives sont fréquentes et ont été observées jusqu'à 10 ans après la crise initiale.

Diagnostic

  • Hémocultures

  • Tests sérologiques et PCR

La fièvre des tranchées doit être suspectée chez les personnes vivant dans des endroits à forte infestation par les poux. Une leptospirose, un typhus, une fièvre récurrente et un paludisme doivent être évoqués.

Le microrganisme est identifié par les hémocultures, bien que la croissance puisse prendre de 1 à 4 semaines. La maladie se caractérise par une bactériémie persistante pendant la crise initiale, au cours des récidives, pendant des périodes asymptomatiques entre les récidives et en cas d'endocardite.

Les tests sérologiques sont disponibles et peuvent fournir un argument diagnostique. Des titres élevés d'anticorps IgG doivent déclencher un bilan d'endocardite. L'analyse par PCR de prélèvements sanguins ou tissulaires peut être réalisée.

Traitement

  • Doxycycline, un macrolide ou la ceftriaxone

Bien que la guérison soit habituellement totale en 1 à 2 mois et que la mortalité soit négligeable, une bactériémie peut persister pendant des mois après la guérison clinique et un traitement prolongé (> 1 mois) par macrolides ou doxycycline peut être nécessaire. La doxycycline 100 mg po bid pendant 4 à 6 semaines est administrée et, en cas de suspicion d'endocardite, on ajoute la gentamicine 3 mg/kg/jour IV pendant les 2 premières semaines.

Les poux du corps doivent être éradiqués.

Les patients qui présentent une bactériémie chronique doivent être surveillés à la recherche de signes d'endocardite.